Accueil » Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters

Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters

L'hélicoptériste russe prévoit de faire certifier cinq appareils d'ici à 2014 et travaille sur un sixième avec AgustaWestland.

21.06.2013

Le constructeur russe Russian Helicopters met actuellement au point, simultanément, six modèles d’hélicoptères civils. Du plus léger au plus lourd, il s’agit d’un projet commun de monomoteur avec AgustaWestland, de l’Ansat, du Ka-226T, du Ka-62, du Mi-171A2 et du Mi-38. Reste à voir si quatre d’entre eux seront certifiés dans les dix-huit prochains mois, comme promis.

Le monomoteur de 2,5 tonnes, pas encore nommé, a été annoncé en 2012. Les ingénieurs des deux entreprises travaillent ensemble à la définition de l’appareil, indique un porte-parole. Ce que confirme AgustaWestland. Même les grandes lignes semblent assez floues pour l’instant.
Le bimoteur Ansat (motorisé par Pratt & Whitney Canada) a failli être le premier hélicoptère civil à commandes de vol électriques (CDVE). Il a bien été livré pour l’entraînement des pilotes militaires russes. Mais, pour la version civile, le constructeur craint trop de complications : aucune agence n’a jamais homologué de CDVE sur hélicoptère. D’où des commandes de vol revues : Russian Helicopters travaille sur un système conventionnel. Le porte-parole annonce une certification de l’Ansat simplifié cet été.

Le Ka-226T, un bimoteur à rotors contra-rotatifs et équipé de deux Turbomeca Arrius 2G1, a récemment fait des essais en vue des Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Pour autant, il attend toujours sa certification russe, régulièrement repoussée. Ce sera cette année, affirme le porte-parole. Les premiers exemplaires de série sont même prêts à être livrés. L’étape suivante sera une certification européenne AESA.

Quant au bimoteur intermédiaire Ka-62, lui aussi motorisé par Turbomeca, il devrait voler cet été. Un deuxième prototype est déjà en production. Capable d’emporter de 12 à 15 passagers, le Ka-62 a trouvé ses premiers clients, au Brésil, avec la compagnie Atlas Taxi Aereo. La certification est envisagée fin 2014 et la première livraison début 2015.

Le Mi-171A2, une évolution du Mi-8/17, plus puissante et modernisée, devrait être présenté au salon MAKS cet été et voler peu après.

Le Mi-38, enfin, un bimoteur lourd, devrait voir bientôt son quatrième prototype décoller. Ce sera la version définitive, conforme à la production en série avec, entre autres, des hublots agrandis et un circuit carburant Aerazur. Les moteurs sont fournis par Klimov (bien qu’un exemplaire ait volé avec des moteurs PW Canada) et le cockpit par Transas. La certification est attendue pour 2014 et la fabrication en série devrait démarrer l’année suivante.

Face à ce programme chargé de développement et de production, Russian Helicopters ne prévoit pas de faire évoluer ses effectifs mais, toujours selon le porte-parole, « d’augmenter le rendement » de ses 40 000 employés.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

5 commentaires

  • Thierry Dubois

    Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters
    @herve
    Le Ka-226T est en effet un bimoteur, équipé de deux Turbomeca Arrius 2G1. Mille excuses et merci à notre lecteur attentif!

  • herve

    Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters
    Normalement le Kamov KA 226T est un bi moteur. Il est équipé de deux 2 arius 2G1.?
    quelqu’un a t il plus d’info?? merci

  • rouletabille

    Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters
    @Pierre
    sauf erreur, il a émigré en Australie où la mise au point continue, mais la motorisation doit changer , ce sera plutôt un LSA ou autre appelation, si nous le voyons un jour en Europe.
    si vous vous y intéréssez , vous pouvez autoriser Gil Roy à me communiquer votre email, je pourrai vous en dire plus.
    pour info, il sera la photo vedette de notre affiche pour les prochains cours B.I.A. que nous organisons.

  • Christophe

    Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters
    L’Eaglet RI 30 n’est pas « estampillé Kamov », malgré le concours de plusieurs ingénieurs de chez Kumertau.
    Depuis 1995 le projet a été stoppé à plusieurs reprises, suite à des différents au sein de l’équipe.
    Si sur le plan technique le biplace Rotorfly semble le plus abouti des projets ultralégers de cette catégorie, le contrarotatif souffre d’une mauvaise image sur le plan de la complexité mécanique et de la faible diffusion de cette formule sur le marché mondial des hélicoptères certifiés.

    Rien de positif pour envisager un succès commercial pour ce biplace. Le site internet est toujours en ligne.

    Christophe

  • Pierre

    Six hélicoptères civils en développement chez Russian Helicopters
    qu’est devenu ce petit hélico KAMOV  » ROTORFLY » à rotors coaxiaux motorisé par un ROTAX 912 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.