Accueil » Industrie » A320 : retour sur le premier vol

A320 : retour sur le premier vol
premium
libre

Le premier vol de l’A320 MSN1 a eu lieu le dimanche 22 février 1987, pour cause de brouillard la veille. Jean-Marie Klinka s’en souvient, lui qui a passé son week-end au pied de l'ancienne tour de contrôle de Toulouse-Blagnac. Il aura fallu moins de trois décennies à Airbus pour détrôner Boeing et son 737 sur le juteux segment des monocouloirs.

Le 22 février 1987, le premier atterrissage de l'A320 MSN1 sur la piste de Toulouse-Blagnac, après son vol inaugural de 3 h 23 mn. © Jean-Marie Klinka

Aujourd’hui, toutes les deux secondes, un A320 décolle quelque part dans le monde. Il y a trente ans, il fallait être à Blagnac pour avoir la chance de voir prendre l’air l’unique A320 qui existait alors. Pierre Baud, le commandant de bord du premier vol, avait conseillé à son ami Jean-Marie Klinka de se trouver du côté de l’ancienne tour de l’aéroport, pour assister à l’événement. La discrétion était de mise. Le premier vol était l’affaire des essais en vol et d’eux seuls. La communication n’avait pas encore mis le grappin dessus. Personne n’imaginait qu’un jour, un premier vol puisse être retransmis, en directe et en mondovison.

Sur la piste de Blagnac, l’A320 MSN1 escorté par « son » Learjet. © Jean-Marie Klinka

Le samedi 21 février 1987, Jean-Marie Klinka était donc au pied de la vieille tour de Blagnac. Il n’était pas seul.

« Pierre m’avait téléphoné en me précisant qu’il devrait y avoir du monde. Il n’avait pas pu m’en dire plus, mais évidemment j’avais deviné… Il y avait effectivement du monde… et un brouillard à couper au couteau. Du coup, le premier vol de l’A320 fut remis au lendemain. »

L’équipage de ce vol historique était composé de Pierre Baud, Bernard Ziegler, Jean Marie Mathios, Gerard Guyot, Juergen Hammer, et Gordon Corps. L’A320 était motorisé par CFM. Quelques mois plus tard, il sera équipé de moteurs IAE V-2500. Au total, le MSN1 a permis de tester pas moins de 29 moteurs différents, 19 de CFM et 10 d’IAE.

Le premier A320 produit par Airbus aura permis de tester en vol pas moins de 29 motorisations CFM et IAE différentes. © Jean-Marie Klinka

Parmi les essais les plus notables figure celui de CFMI dont le « Tech Insertion » programme, a permis d’améliorer les performances en matière de consommation et d’émissions polluantes, tout en diminuant les couts de maintenance. Il a également participé aux tests d’IAE dans le cadre du programme SelectOne

L’équipage du premier vol de l’A320 : Pierre Baud, Bernard Ziegler, Jean Marie Mathios, Gerard Guyot, Juergen Hammer et Gordon Corps. © Jean-Marie Klinka

Cet appareil a été d’une aide précieuse lors du développement et de la certification de nouvelles améliorations pour la gamme des avions Airbus tels que la visualisation tête haute, les systèmes de navigation évolués et la documentation électronique embarquée. Il a aussi contribué au développement d’améliorations aérodynamiques tels que les fameux « Sharklets ».

Depuis ce premier vol, Airbus a vendu plus de 13.000 exemplaires de l’320. Qui, ce 22 février 1987 aurait imaginé que trente ans plus tard, il sortirait un A320 toutes les sept heures des chaines d’assemblage d’Airbus ? © Jean-Marie Klinka.

Au total, l’A320 MSN1 qui a effectué son ultime vol le 29 juillet 2016, a totalisé 6.680 heures d’essais en 3.169 vols. Le tout premier a duré très précisément 3 heures et 23 minutes, et il a bien faille être reporté…

« Le dimanche 22 février 1987, le brouillard était moins dense, mais il était toujours là. J’imaginais Pierre dans « l’abreuvoir » avec son PDG, impatient d’être le premier à mettre les gaz de cet avion à commandes de vol électriques. Une décision sans doute difficile à prendre, car la visibilité se mesurait alors à la longueur de la piste. Sur le parking, il faisait froid… Alors qu’on s’attendait à un nouveau report, en milieu de matinée, l’A320 s’élance majestueusement sur la piste gauche, vers le Nord, et disparaît très vite dans la brume, suivi par le Learjet d’accompagnement sur la piste droite. Applaudissements. »

En presque trente ans passés aux essais en vol, l’A320MSN1 verra se succéder dans son cockpit et dans sa cabine dotée d’équipements d’essais, pas moins de 110 pilotes et 90 ingénieurs. Mais ce sont évidemment les tout premiers qui signeront la première ligne du prestigieux carnet de route. Jean-Marie Klinka était là pour les accueillir.

« L’A320 MSN1 s’est posé sous le soleil, en début d’après midi, après une longue ouverture du domaine de vol et après nous avoir gratifié d’un passage : la tradition est respectée, ça valait la peine de se geler. Bernard Ziegler, Pierre Baud, et l’équipe d’ingénieurs, seront chaleureusement accueillis par les applaudissements, en haut de leur passerelle, puis ils raconteront maintes fois leur aventure à la foule des invités qui se presse sur le parking. »

D’ici quelques mois, l’A320 MSN1 rejoindra le musée Aéroscopia, par la route.

 

A propos de Aerobuzz

Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10e75d744922469d1bb780eed291d58c444444444444444444444444444