Accueil » ATR poursuit sa croissance à forte pente

ATR poursuit sa croissance à forte pente

En 2014, ATR a à nouveau battu de nouveaux records avec 160 commandes, 83 livraisons, 280 avions en commande et un chiffre d’affaires qui a atteint 1,8 milliard de dollars. Même si Patrick de Catselbajac, le nouveau PDG, se veut prudent pour 2015, l’avenir du constructeur franco-italien s’annonce radieux.

21.01.2015

Si le faible niveau actuel du prix du pétrole peut apparaître comme une bonne nouvelle pour ses clients, plus que pour lui, ATR n’entrevoit pas un retournement de tendance, en ce qui concerne ses ventes, cette année. Tout au plus, quelques options pourraient avoir du mal à se convertir en commandes fermes, mais comme le fait remarquer Patrick de Castelbajac, le nouveau PDG du constructeur franco-italien, un avion s’achète pour 20 à 25 ans et tout porte à croire que le prix du pétrole est appelé à remonter durablement dans le futur. La faible consommation des turbopropulseurs de Toulouse demeure donc leur atout principal.

La chute du prix du pétrole et la crise que connaît la Russie auront des répercussions sur les ventes d’ATR cette année. Toutefois il est difficile de les évaluer. Du coup, Patrick de Castelbajac affiche un optimisme raisonné pour 2015. Néanmoins, il anticipe un chiffre d’affaires en hausse d’environ 11%, à 2 milliards de dollars. En 2014, il s’est établi à 1,8 Md$, en hausse de plus de 10%.

2014 a encore été une année de records. Les ventes de l’avionneur ont été portées à 160 avions, assorties de 120 options, dépassant l’ancien record de 2011 (157 ventes fermes et 79 options). Ses livraisons ont atteint 83 appareils (2013 : 74). ATR a terminé 2014 avec un carnet de commandes de 280 appareils, un niveau jamais atteint jusqu’à présent en fin d’année.

En 2014 ATR a enregistré la plus grosse commande cumulée de son histoire, en signant un contrat qui porte à cent le nombre d’avions fermes pour la compagnie indonésienne Lion Air. En outre, ATR a également atteint en 2014 une étape majeure de son histoire, avec la signature de la 1000ème commande pour l’ATR 72, qui volera aux couleurs de la compagnie papou-asienne Airlines PNG.

Les 160 ventes fermes et les 120 options représentent près de la moitié du total des ventes d’avions régionaux de moins de 90 sièges de l’année. Sur le segment des avions turbopropulseurs, ces ventes représentent 80% de l’ensemble des commandes de l’année.

La montée en cadence de la production se poursuit. ATR a livré 83 avions en 2014 contre 74 en 2013 et surtout 51 en 2010. C’est un véritable défi industriel que doit relever le constructeur et avec lui ses sous-traitants et équipementiers. La consolidation de la montée en cadence, qui continuera en 2015, devrait permettre de dépasser la barre des 100 livraisons en 2016. Ce sera alors le niveau de croisière d’ATR.

En parallèle, le constructeur poursuit l’optimisation de son avion. Un nouveau moteur, le PW127N, a été certifié et permet désormais d’atteindre 4,5% de puissance supplémentaire au décollage et donc d’augmenter les performances de l’appareil par temps chaud et en altitude. Il sera monté cette année. D’autre part, de nouvelles fonctionnalités ont été développées pour l’avionique des ATR -600 (LPV, VNAV et RNP 0.3), leur permettent de suivre des trajectoires en approche plus précises et encore plus sûres, grâce à la navigation par satellites, sans nécessiter des moyens de navigation au sol, et réduisant sensiblement la charge de travail des pilotes.

Après une année 2014 record, 2015 s’annonce d’ores et déjà sous de bons auspices. Le 2 février prochain, Hop !, annoncera sa décision de faire entrer la version -600 dans sa flotte. La filiale d’Air France est le premier exploitant européen d’ATR.

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.