Accueil » Bénéfice en hausse de 8% pour le groupe Airbus en 2017

Bénéfice en hausse de 8% pour le groupe Airbus en 2017

Alors que le chiffre d’affaires du groupe Airbus, toutes branches confondues, est stable en 2017 (66,767 milliards d’euros), l’EBIT, autrement dit, le bénéfice avant charges financières et impôts, est en hausse de +8% à 4,243 Md€. Pour 2018, les prévisions sont encore meilleures, malgré les vents contraires (A400M, A380, A320neo et affaires de corruption).

15.02.2018

L'arrivée à New York JFK de l'A321neoLR en provenance de Paris-Le Bourget, après sa première traversée transatlantique (13 janvier 2018). © Airbus

« Nous avons surpassé tous nos indicateurs clés pour 2017, grâce à de très bonnes performances opérationnelles, en particulier au dernier trimestre », a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus. « En dépit de problèmes persistants sur les moteurs de l’A320neo, nous avons poursuivi la montée en cadence de la production et avons finalement livré un nombre record d’appareils. Concernant l’A400M, nous avons amélioré la situation en matière industrielle et capacitaire, et convenu d’une remise à plat contractuelle avec les clients gouvernementaux qui devrait sensiblement réduire les risques résiduels du programme. » En conséquence, le conseil d’administration d’Airbus propose le versement aux actionnaires d’un dividende supérieur de 11 % par rapport à celui de l’année dernière.

Les prises de commandes en 2017 ont augmenté à 158 milliards d’euros (2016 : 134 milliards d’euros), portant la valeur totale du carnet de commandes à 997 milliards d’euros au 31 décembre 2017 (fin 2016 : 1.060 milliards d’euros).

  • Airbus a reçu 1.109 commandes nettes d’avions commerciaux (2016 : 731 avions), soit un ratio commandes nettes / livraisons de 1,5. Le carnet de commandes atteint un niveau record de 7.265 avions commerciaux.
  • Les commandes nettes d’hélicoptères se sont élevées à 335 (2016: 353 commandes nettes), dont 48 exemplaires de la Famille Super Puma et 17 H175. En valeur, le ratio commandes nettes / livraisons d’Helicopters est proche de 1.
  • Defence and Space a continué d’enregistrer une bonne dynamique, en particulier pour les avions militaires, dont les prises de commandes incluent 22 avions de transport léger et moyen, cinq ravitailleurs A330 MRTT et le contrat Eurofighter avec le Koweït. Deux satellites de télécommunications tout-électriques ont été commandés au quatrième trimestre, en dépit d’un contexte de marché atone.

Le chiffre d’affaires du groupe est stable à 66,8 milliards d’euros (2016 : 66,6 milliards d’euros).

  • La hausse des livraisons d’avions a été compensée par une baisse du chiffre d’affaires d’environ 2 milliards d’euros induite par les changements de périmètre. Le chiffre d’affaires de Commercial Aircraft a progressé de 3,5 %, avec la livraison record de 718 avions (2016 : 688 avions), dont 558 exemplaires de la famille A320, 78 A350 XWB, 67 A330 et 15 A380.
  • Helicopters enregistre un chiffre d’affaires en légère baisse, avec la livraison de 409 unités (2016 : 418 unités).
  • Le chiffre d’affaires de Defence and Space traduit un impact négatif d’environ 1,7 milliard d’euros résultant des changements de périmètre, mais progresse de 7 % sur une base comparable, en partie grâce aux avions militaires.

L’EBIT ajusté s’est élevé à 4,253 milliards d’euros (2016 : 3,955 Md€).

  • L’EBIT ajusté de la Division Commercial Aircraft a atteint 3,554 Md€ (2016 : 2,811 Md€), notamment grâce aux excellentes performances de livraison et à des effets de change favorables.
  • L’EBIT ajusté de la Division Helicopters s’est établi à 337 millions d’euros (2016 : 350 millions d’euros), et reste globalement stable sur une base comparable.
  • L’EBIT ajusté de la Division Defence and Space s’élève à 872 millions d’euros (2016 : 1,002 Md€), en raison du changement de périmètre, mais reste globalement stable sur une base comparable.

Sur la base de taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l’absence de perturbation majeure, en 2018 Airbus table sur une hausse de l’EBIT ajusté d’environ 20 %.

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

Un commentaire

  • Hubert Clouzot

    Excellent résultats côté avions … avec des calculs justes de votre part sur le ratio commandes nettes / livraisons : 1.109/718=1,54 en 2017 et 731/688=1,06 en 2016.

    En revanche, je suis un peu surpris sur vos écrits concernant Airbus Helicopters:
    « Les commandes nettes d’hélicoptères se sont élevées à 335 (2016: 353 commandes nettes), dont 48 exemplaires de la Famille Super Puma et 17 H175. En valeur, le ratio commandes nettes / livraisons d’Helicopters est proche de 1. »
    En effet, mathématiquement, 335/409=0.82 en 2017 et 353/418=0,84 en 2016, on est donc bien loin du « proche de 1 » … de l’ordre de -18% si je ne m’abuse … alors que les actionnaires seront eux à +11% … économies faites par licenciements chez AH ?
    Pour rappel, en 2015 AH affichait un ratio à 395/383=1,03 et en 2014 un ratio de 471/402=1,17. Même si l’on peut se réjouir de l’augmentation du carnet de commandes, en termes de ratio, AH est en chute libre depuis l’effondrement du baril de pétrole conjugué à l’accident de Norvège qui a vu l’arrêt de la flotte H225. Actuellement, 103 exemplaires d’occasions sont toujours en attente de révision, leasing ou de rachat … leur cote sur le marché de l’occasion est à 7M€ avec énormément de potentiel technique (prix neuf >15M€) … et la conversion de l’offshore pétrolier vers le super-médium H175 n’a pas eu lieu puisque les spéculations pétrolières sont toujours aphones … quant aux commandes de 48 appareils de la famille Super-Puma, il doit certainement s’agir d’appareils militaires H215 ou H725 … les militaires eux-mêmes louant des 225 d’occasion … Bref, le sauvetage du soldat Faury aura été digne des plus belles missions de SAR de combat du Caracal avec prime à la clé !!! bien aux dépends des pilotes et mécaniciens de la gamme Super-Puma qui eux se résignent aux missions du SAMU et attendent toujours que AH clarifie son positionnement sur ses responsabilités ainsi que celles de CHC dans l’accident de Bergen …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.