Accueil » Crash d’un A400M à Séville

Crash d’un A400M à Séville

Un Airbus A400, avion de transport militaire, s'est écrasé, samedi 9 mai 2015, en début d'après-midi. Il y avait 6 membres d'équipage espagnols à bord du quadrimoteur. 4 ont été tués. Deux sont sérieusement blessés.

9.05.2015

Un Airbus A400M s’est écrasé près de l’aéroport de Séville, en Espagne, samedi 9 mai 2015, en début d’après-midi. L’accident a eu lieu à moins de 2 km de l’aéroport, peu de temps après le décollage. Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a indiqué qu’il y avait 8 à 10 personnes à bord. Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent un avion incendié entièrement détruit. En fait, Airbus a indiqué, un peu plus tard, qu’il y avait 6 membres d’équipages de nationalité espagnole, appartenant tous à Airbus Defence dans Space. Quatre sont décédées et deux autres sont dans un état grave.

L’accident est survenu lors du premier vol de l’avion qui sortait de la ligne d’assemblage finale de Séville. Il s’agit du MSN23 qui devait être livré en juin prochain à la Turquie qui compte parmi les cinq premiers clients du programme A400M à avoir été livrés. La Turquie a réceptionné le premier de ses 10 A400M le 7 avril 2014. Le MSN23 aurait du être le troisième A400M turc. Ces appareils sont appelés à remplacer les C-160 Transall de l’armée de l’air turque.

Le programme A400M a connu depuis son lancement de nombreux retards et des dépassements de budget. La mise au point des moteurs a été particulièrement complexe. Au final, le retard atteint 4 ans et les surcoûts sont estimés à 7 milliards d’euros. Le mécontentement des clients est d’autant plus grand que l’avion n’est pas en mesure de tenir toutes ses promesses opérationnelles. C’est dans ce contexte de crise, que fin janvier 2015, Airbus Group a repris en main sa filiale. Domingo Urena, le directeur de la branche avions militaires a été remplacé par Fernando Alonzo, directeur des essais en vol d’Airbus. Tom Enders, le PDG d’Airbus Group, s’est engagé à accélérer les livraisons.

Actuellement, cinq pays utilisent déjà des A400M : la France (6 appareils sur 50 commandés), la Turquie (2 sur 10), la Grande-Bretagne (2 sur 22), l’Allemagne (1 sur 53) et la Malaisie (1 sur 4). Le premier A400M a officiellement été livré à la France, le 1er août 2013.

L’Airbus A400M est assemblé en Espagne, dans la région de Séville, là où a eu lieu l’accident. © Airbus

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.

7 commentaires

  • Gerzam

    Crash d’un A400M à Séville
    Bonjour. Effectivement, il vaut mieux attendre les conclusions de l’enquête. J’espère néanmoins qu’elles seront plus rapides que celles du crash d’Albacete….

  • Lou Ravi

    Crash d’un A400M à Séville
    On parle, dans la presse écrite, d’une vache qui aurait mal tournée à cause de la présence de lignes électriques dans le champ choisi par le pilote pour se poser. Au voisinage des aérodromes il faudrait que toutes les lignes soient enterrées, ça serait bien…

    • guynemer13

      Crash d’un A400M à Séville
      N’importe quoi @Louravi !!! Un peu de réflexion bon sang, comme si quelques lignes électriques pouvaient désintégrer un monstre comme l’A400M entrain de réaliser tranquillement un « atterrissage en campagne » moteur(s) arrêté(s) comme vous le suggérez. Faux pas confondre planeur, DR400 et A400M. Attendez les conclusions, ça va pas tarder.

  • Battler Britton

    Crash d’un A400M à Séville
    Info, ou intox…. Au moins trois moteurs n’étaient plus alimentés en carburant.. ou arrêtés pour une autre raison, d’ailleurs…

    peut etre seulement une espèce de rumeur, mais qui peut aider à comprendre comment un avion tout neuf descend aussi précipitamment juste après le décollage
    qui en sait plus?

  • gerardweber

    Crash d’un A400M à Séville
    Avant de tirer des conclusions sur les moteurs, attendons d’en savoir plus..
    Il me semble me rappeler un accident de même type avec un équipage d’essais Airbus à Toulouse sur la piste il y a quelques années qui avait fini par un crash au décollage lié à une manoeuvre mal préparée….
    Je ne veux surtout pas incriminer l’ équipage qui malheureusement a fortement payé dans ce crash.
    Wait and see…

  • RATEL

    Crash d’un A400M à Séville
    je pense que suite à cet incident sur l’A400M,ilfaut redoubler de prudence concernant les
    moteurs!!!! affaire à suivre

  • RATEL

    Crash d’un A400M à Séville
    suite à cet accident, de cet aéronef A 400M, on remet en cause la fiabilité des moteurs!!!!
    prendre très au sérieux ce genre d’incident, on à tendance à aller très vite en besogne!!!!! je souhaite que l’armée de l’air qui à déja reçu ces appareils soient vigilante concernant la nouvelle technologie de A 400M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.