Accueil » La FFA et le GIPAG en appellent au Président de la République

La FFA et le GIPAG en appellent au Président de la République

Le président de la Fédération française aéronautique (FFA) et la présidente du Groupement des industriels et professionnels de l’aviation générale (GIPAG) ont adressé un courrier au Président de la République pour l’alerter sur les conséquences de la liquidation d’Apex Aircraft pour l’aviation légère. Ci après le texte intégral de la lettre datée du 5 décembre 2008 :

« L'aviation générale en France est en grand danger.

Suite à la liquidation judiciaire des sociétés Apex Aircraft et Apex Industries, qui a pour effet de
clouer au sol les avions Cap et Robin, soit près de la moitié de la flotte d'avions légers qui
volent en France, ce sont 600 aéroclubs, des dizaines de centres de formation au pilotage, de
centres de formation aux métiers de l'aéronautique et d'ateliers de maintenance qui sont
menacés de disparition à très court terme. C'est 100 ans d'histoire et d'excellence française en
aéronautique qui sont anéantis En cette période de fragilité économique, l'impact au niveau de
l'emploi salarié sera très lourd.

Des solutions industrielles existent pour redresser rapidement cette situation. Malheureusement,
leur mise en place est retardée par les processus judiciaire et administratif en cours, dont le
déroulement est incompatible avec l'urgence de la situation.

Nous devons agir vite, avant qu'il ne soit trop tard. C'est pourquoi, nous vous demandons votre
aide et celle de votre administration pour favoriser et accompagner sans tarder toute solution qui
permettra la remise en vol des avions Robin et Cap.

Confiants dans l'attention que vous porterez à cette demande, nous vous prions d'agréer,
Monsieur le Président, l'expression de notre très haute considération
».

5.12.2008

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.