Accueil » Le Bombardier C.Series peine à décoller

Le Bombardier C.Series peine à décoller

Les 20 options d’achat de la compagnie chinoise Zehzjiang Loong Airlines, dévoilées au salon de Farnborough ne suffiront pas à lever tous les doutes qui entourent le programme CSeries de Bombardier. Depuis la rupture d’un moteur en mai dernier, le constructeur canadien et son motoriste Pratt&Whitney Canada demeurent avares d'information.

C’est l’un des grands absents du salon de Farnborough : cloué au sol depuis le 25 mai par une explosion de moteur survenue au sol, le court/moyen-courrier C.Series de Bombardier continue de prendre du retard. Les quatre appareils terminés ne comptent que 300 heures de vol, sur plus de 2.000 programmées pour obtenir les certifications américaines et européennes. De plus, si l’optimisme reste officiellement de mise, le carnet de commandes du biréacteur à 110-140 places évolue peu et lentement.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Le Bombardier C.Series peine à décoller
    Attendons de voir avant de critiquer quoique ce soit.
    Il est vrai que l’idée de départ de Bombardier est tres ambitieux. Cependant je trouve ca sain de s’attaquer a ce duopole (sans lui, on n’aurait jamais eu les « réponses » de l’A320neo ni B737max).

    De plus je trouve que ce fameux duopole se limite a fabriquer de « gros » avions (leurs mono-couloirs misent surtout sur 180-200pax).
    C’est bien aussi de miser sur du 110-150 pax. DE plus le C.Serie a plus de commandes que l’A319neo et B737-7max réunis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.