Accueil » Les PME françaises en force au salon du Bourget 2019

Les PME françaises en force au salon du Bourget 2019

Plus de 800 PME française exposent au salon Bourget du 17 au 23 juin 2019. Soutenues par une douzaine de régions et le GIFAS certaines se regroupent, dans un contexte de montées en cadence et pour mieux se préparer à l’industrie du futur.

18.06.2019

Douze régions françaises comme ici la Normandie mettent en avant les entreprises de la filière aéronautique et spatiale, principalement dans les hall 4 et 2B du Salon du Bourget. © Normandie AeroEspace

« Mettre à l’honneur les PME est un sujet très important pour nous » avait déclaré Eric Trappier Président du GIFAS quelques jours avant l’ouverture du 53èmeSalon International Aéronautique et Spatial. Ces entreprises maillon clé de la supply chain, viennent de la France entière leur savoir-faire. Des événements et animations sont programmés quotidiennement, les présidentes et présidents de région sont attendus au salon du Bourget, devenu désormais un passage obligé pour eux.

Le Hall 4 s’est transformé en QG de neuf régions françaises, avec 534 sociétés où vont défiler tour à tour officiels et présidents de régions. Sur le Stand Dev’up, le Centre Val de Loire accueille 63 entreprises sur les 334 au total de la région, connue pour son tissu de sous-traitants. L’Ile de France 1ère région d’Europe dans le domaine aéronautique a mis les gros moyens avec la venue de 116 entreprises sur une stand de 1.350 m2 et un chalet de 140m2 où les rendez-vous d’affaires se tiennent au premières loges du programme des démonstrations aériennes. En matière aéronautique, les Hauts-de-France ont aussi de sérieux arguments à défendre (plus de 8l500 emplois, 7 centres de Recherche et Développement de renommée internationale…). Le Pavillon accueille 24 entreprises de la filière.

Parmi ces régions où l’industrie aéronautique compte, l’Occitanie évidemment, et la Nouvelle Aquitaine, exposent ensemble sur un stand collectif de 1.550 m2 baptisé « Aerospace Valley Occitanie et Nouvelle-Aquitaine » avec près de 140 entreprises. Ces deux régions représentent les plus gros effectifs français de la filière (37%). A elle seule la région Occitanie, chef de file européen dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués, réunie sous sa bannière 85 entreprises. Un chalet de 90 m2 a été réservé pour promouvoir le savoir-faire régional.

La nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes est l’autre grande de la filière aéronautique. Ce sera la deuxième édition sous la bannière commune pour un peu plus de 100 entreprises regroupées sur 1.300 m2. Cette participation s’inscrit dans la dynamique insufflée début 2019 par le président du Région pour faire d’Auvergne-Rhône-Alpes le nouveau poids-lourd de l’industrie aéronautique européenne.

Laurent Wauquiez joue l’aéronautique gagnante

Du côté du prestigieux hall 2b ou « Hall des Grands » du GIFAS, d’autres régions regroupées en quatre clusters, dont la vocation aéronautique est moins affirmée sont également présentes. C’est le cas de la Bretagne (BCI-IEF) qui compte quelque 120 entreprises et 8.000 emplois. 28 d’entre elles sont au Bourget cette semaine, sur un stand dont la surface est passée de 50 m2 il y a 10 ans à plus de 300 aujourd’hui.

Les bretonnes sont venues avec pas moins de 400 offres d’emploi. A ses côtés la Normandie (Normandie Aérospace) réunit 43 entreprises. Cette année la Bourgogne France-Comté, où s’est forgé depuis 10 ans un écosystème dans la filière aéronautique et spatiale avec quelque 150 entreprises sous traitant pour des grands noms comme Airbus ou Thalès a fait son entrée au 2b. Le cluster Aéromicrotech portera une dizaine d’entreprises (ainsi que quatre autres dans le Hall 4). Aériade est un autre cluster du Hall 2B, et représente la région Grand-Est sur un stand collectif de 360m2 et 16 entreprises. Dans cette région, la filière aéronautique qui se développe depuis une quinzaine d’années représente 1 milliard de chiffre d’affaires annuel, 11.000 emplois directs et plus de 200 entreprises présentes sur le territoire.

La Bourget 2019, c’est aussi pour le GIFAS le lancement d’un nouveau programme « Industrie du Futur » (mercredi 19 juin à 11h00 sur le stand PME du GIFAS) dont la vocation est d’accompagner 300 PME dans leur transformation numérique notamment sur les outils d’échanges de données entre les donneurs d’ordres et les fournisseurs. « Une évolution nécessaire au sein de la supply chain si elle veut rester compétitive »  a précisé Eric Trappier en amont du Salon.

Jérôme Bonnard

Les PME de l’aéronautique à rude épreuve

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et réalisateur reporter (JRI), pilote sur ULM multiaxes, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger pour différents médias TV ( France 24, Arte, Itele, M6, Public Sénat...). Il a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen lors du "Printemps arabe" de 2011. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge. Il réalise des reportages pour la chaîne Aerostar TV, ainsi que des films pédagogiques et découvertes dans le domaine aéronautique. Il développe notamment une chaîne youtube autour de l'ULM avec la FFPLUM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.