Accueil » L’innovant inverseur de poussée « O-Duct » du C919

L’innovant inverseur de poussée « O-Duct » du C919

Le premier vol du C919 chinois (5 mai 2017) marque aussi les débuts de la nouvelle nacelle de Nexcelle (Safran – GE Aviation), qui intègre un inverseur O-Duct inédit, utilisant une architecture innovante en O. Il a été utilisé avec succès lors de l’atterrissage, à l’issue du vol inaugural de l’avion de ligne de Comac.

9.05.2017

L’inverseur innovant O-Duct en zone d’assemblage final du Comac C919. © Safran

La nacelle du C919 intégrée aux turboréacteurs Leap-1C du C919, est fournie par Nexcelle, une joint-venture détenue à 50/50 par Safran Nacelles et Middle River Aircraft Systems (filiale de GE Aviation). Alors que la nacelle du moteur Leap-1A de l’A320neo est équipée d’un inverseur de poussée à grilles, celle du Leap-1C intègre une toute nouvelle configuration d’inverseur de poussée O-Duct, un capot fan intégré à la structure du moteur, et un système d’accrochage du moteur qui réduit les distorsions et optimise la performance sous aile.

Une pièce composite monolithe en « O »

Cet inverseur de poussée d’une seule pièce composite en « O » (O-Duct) remplace la configuration traditionnelle à deux portes en « D ». Lorsqu’il est déployé, l’inverseur O-Duct coulisse en position d’inversion de poussée, éliminant les perturbations dans le flux secondaire du moteur, ce qui permet d’améliorer la performance aérodynamique et la consommation de carburant tout en augmentant l’efficacité de l’inverseur de poussée, assure le fabricant.

Le déploiement de l’O-Duct est actionné par le système avancé de commande électrique ETRAS (Electrical Thrust Reverser Actuation System), qui remplace les systèmes de commandes hydrauliques plus lourds traditionnellement utilisés sur les inverseurs de poussée.

La première lèvre d’une seule pièce

Autre avancée technologique présente sur la nacelle : son entrée d’air laminaire comprenant une lèvre d’une seule pièce. Il s’agit là, selon Nexcelle, de la plus grande jamais produite sur un grand moteur commercial. Elle contribue à améliorer le flux d’air et à atténuer le bruit.

En outre, l’entrée est dotée d’un système de dégivrage à flux dirigé, qui fait tourner plus efficacement l’air prélevé dans le moteur vers la lèvre d’entrée d’air, permettant de réduire le poids et améliorer l’efficacité et la maintenabilité par rapport aux systèmes traditionnels de dégivrage.

Nexcelle et CFM International ont conçu, pour le C919 de Comac, l’un des premiers ensembles propulsifs réellement intégrés destinés au transport aérien.

Aerobuzz.fr

Avec le premier vol du C919, la Chine se rappelle au bon souvenir de Boeing et d’Airbus

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.

10 commentaires

  • lavidurev

    « Les grandes âmes ont de la volonté, les faibles n’ont que des souhaits ». proverbe chinois.

  • JMB

    Je n’ai pas envie de faire partie des passagers qui testeront un avion chinois.
    Pas avant au moins 5 ans d’exploitation, sans difficultés majeures.
    Il y a un monde entre la copie et la conception sans fautes.

  • Planeur Var

    De toute façon l’histoire nous éclaire sur le futur, le Japon a commencé comme cela, alors leur pire ennemi !!

  • Richard Carcaillet

    ETRAS et zero-splice inlet déjà vus sur l’A380… rendons a César, etc.

    • Charles

      Il faut dire que Safran Nacelles (C919) est le nouveau nom d’Aircelle/Hurel-Hispano (A380). Ces innovations n’ont pas grand chose à voir avec le type ou le pays de fabrication de l’avion sur lesquels elles sont installées.

  • Laurent

    Ils ne sont pas emmerdés avec le CHSCT, les mecs bossent en basket !!!

  • Dejuly Andre

    Harakiri😅les européens aiment que l’ont leur donnent des coups de batons 😭

    • Grisez Ph

      ils aiment qu ‘ on leur donne des coups …d’inverseur de poussée , avec dollars à la clef , aussi .
      De toutes façons ,les chinois ,et d’autres ,sont assez … habiles pour « s’inspirer  » d’un truc étranger , et assez riches pour en acheter un . Et …La protection des innovations , vous voyez ça comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *