Accueil » Industrie » L’innovant inverseur de poussée « O-Duct » du C919

L’innovant inverseur de poussée « O-Duct » du C919

L’inverseur innovant O-Duct en zone d’assemblage final du Comac C919. © Safran

Le premier vol du C919 chinois (5 mai 2017) marque aussi les débuts de la nouvelle nacelle de Nexcelle (Safran – GE Aviation), qui intègre un inverseur O-Duct inédit, utilisant une architecture innovante en O. Il a été utilisé avec succès lors de l’atterrissage, à l’issue du vol inaugural de l’avion de ligne de Comac.

La nacelle du C919 intégrée aux turboréacteurs Leap-1C du C919, est fournie par Nexcelle, une joint-venture détenue à 50/50 par Safran Nacelles et Middle River Aircraft Systems (filiale de GE Aviation). Alors que la nacelle du moteur Leap-1A de l’A320neo est équipée d’un inverseur de poussée à grilles, celle du Leap-1C intègre une toute nouvelle configuration d’inverseur de poussée O-Duct, un capot fan intégré à la structure du moteur, et un système d’accrochage du moteur qui réduit les distorsions et optimise...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

10 commentaires

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • « Les grandes âmes ont de la volonté, les faibles n’ont que des souhaits ». proverbe chinois.

    Répondre
  • Je n’ai pas envie de faire partie des passagers qui testeront un avion chinois.
    Pas avant au moins 5 ans d’exploitation, sans difficultés majeures.
    Il y a un monde entre la copie et la conception sans fautes.

    Répondre
  • De toute façon l’histoire nous éclaire sur le futur, le Japon a commencé comme cela, alors leur pire ennemi !!

    Répondre
  • par Richard Carcaillet

    ETRAS et zero-splice inlet déjà vus sur l’A380… rendons a César, etc.

    Répondre
    • Il faut dire que Safran Nacelles (C919) est le nouveau nom d’Aircelle/Hurel-Hispano (A380). Ces innovations n’ont pas grand chose à voir avec le type ou le pays de fabrication de l’avion sur lesquels elles sont installées.

      Répondre
  • Ils ne sont pas emmerdés avec le CHSCT, les mecs bossent en basket !!!

    Répondre
  • Harakiri?les européens aiment que l’ont leur donnent des coups de batons ?

    Répondre
    • ils aiment qu ‘ on leur donne des coups …d’inverseur de poussée , avec dollars à la clef , aussi .
      De toutes façons ,les chinois ,et d’autres ,sont assez … habiles pour « s’inspirer  » d’un truc étranger , et assez riches pour en acheter un . Et …La protection des innovations , vous voyez ça comment?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.