Accueil » Premier vol du démonstrateur technologique C295 Clean Sky 2 d’Airbus

Premier vol du démonstrateur technologique C295 Clean Sky 2 d’Airbus

Le démonstrateur d'Airbus intègre des dispositifs qui ont été fabriqués avec de nouvelles méthodes, en alliage d'aluminium et matériaux composites. © Airbus

Le démonstrateur technologique Clean Sky 2, basé sur un C295, a effectué son vol inaugural depuis Séville. L’avion modifié servira à valider de nouveaux systèmes, matériaux et procédés visant à réduire le bruit et les émissions de CO2. Si les résultats sont concluants, les innovations seront intégrées dans de nouveaux avions régionaux.

Le projet Clean Sky 2, lancé par l’Union européenne et mené en coopération avec l’industrie aérospatiale, vise à développer des technologies innovantes pour réduire les émissions sonores et de CO2.

Airbus participe au programme avec un démonstrateur technologique C295. Le 25 janvier 2022, l’avion biturbopropulseur Flight Test Bed 2 (FTB2) a décollé de Séville pour son vol inaugural.

Le C295 FTB2 est équipé d’une aile déformable avec de nouveaux winglets dynamiques, d’un nouveau système de contrôle des gouvernes et d’une antenne satellite...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Gilles Rosenberger

    Une voilure évolutive qui permet de réduire les consommations de 43% ?
    Pour de vrai ?

    Répondre
    • par Jean Baptiste Berger

      @Gilles Rosenberger
      J’avoue partager votre scepticisme.
      Ça fait un siècle que les ingénieurs cherchent à améliorer sans cesse le rendement aérodynamique des avions, et la « conscience écologique », pour motivante qu’elle soit, n’est pas plus génératrice de progrès que la recherche de performance qui a jusqu’à maintenant guidé tous les constructeurs soucieux de proposer des machines économiques aux opérateurs.
      Je vois dans cette réalisation d’Airbus une excellente façon de convertir en travaux concrets et immédiatement affichables (l’avion vole) une partie des subventions pour la recherche en décarbonations que l’hydrogène ne permettra pas de démontrer pratiquement avant longtemps.
      Souvenez-vous des ailes flexibles de l’A380 (avec toute une usine à gaz de vérins commandés électroniquement ) pour amortir les turbulences.
      Il faudrait interroger les derniers utilisateurs de cette machine, mais je crois me souvenir que le système a vite été condamné, il générait plus de criques que de confort….
      Dans l’article de V.K. Thomalla il est également fait état de l’étude qui est faite pour s’inspirer de la nature (les ailes d’oiseaux).
      Ça, c’est ce qui se fait depuis les débuts de l’aviation (De Vinci, Ader, Lilienthal…) et encore aujourd’hui avec brio par les constructeurs de planeur Allemands.
      Mais ce n’est valable que pour les vitesses des oiseaux, donc pertinent pour le décollage et l’approche pour un avion commercial, moments transitoires qui n’ont que peu d’impact sur la consommation globale. (L’aigle peut peut-être doubler un ATR lorsqu’il vole en piqué, mais ce n’est pas là qu’il révèle tout son potentiel de sustentation…il l’efface tout simplement pour tomber plus vite !)
      Jean-Baptiste Berger

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.