Accueil » Vignal-Artru renforce son positionnement de rang 1

Vignal-Artru renforce son positionnement de rang 1

L’acquisition récente de la société de traitement de surface TMD s’inscrit dans une stratégie clairement définie par le spécialiste drômois de la mécanique de précision.

4.12.2009

Depuis le 5 octobre dernier, Vignal-Artru Industries détient l’intégralité du capital de TDM, une entreprise de 20 salariés de Bourg-de-Péage, spécialisée dans le traitement de surface. La prise de contrôle totale s’est faite en plusieurs étapes, mais dans un laps de temps relativement court de deux ans. « En 2005, nous avons commencé à mettre en évidence un taux de rebuts anormalement élevé. Immédiatement, nous avons identifié la cause au niveau du traitement de surface », explique Laurent Richard, directeur général de Vignal-Artru. « Après avoir éliminé l’option de créer notre propre atelier de traitement de surface, nous nous sommes rapprochés de TMD qui avait la volonté de développer son activité sur l’aluminium. Il y a deux ans, nous sommes entrés dans le capital pour développer cette stratégie. Notre objectif maintenant est d’obtenir pour TMD les mêmes certifications que pour Vignal-Artru. TMD a été qualifiée par Safran et SKF. Les démarches sont en cours avec Eurocopter. C’est un investissement important, mais c’est aussi un passage obligé ».

Low cost –

Un « passage obligé » comme l’a été la création d’une unité de production en Tunisie. « Nous avons répondu à une demande insistante de nos clients de réduire nos prix. Pour abaisser rapidement nos coûts, la seule solution a été de nous implanter dans un pays low-cost ». La Tunisie a été préférée à la Roumanie principalement pour des raisons logistiques. La création de l’usine a été décidée en juillet 2006. Le démarrage effectif a eu lieu en janvier 2007. Vignal-Artru Tunisie, aujourd’hui certifiée EN9100, emploie une quinzaine de salariés dans la zone industrielle de Ben Arous à Tunis. « Nous avons envoyé en Tunisie tout ce que nous faisions ébaucher auparavant par des mécaniciens locaux. Il a fallu aussi rassurer le personnel de notre site de Bourg-les-Valence qu’il ne s’agissait pas d’une délocalisation. Toutes les machines que nous avons transférées de la Drôme à la Tunisie ont été remplacées par des machines neuves plus performantes. Sans la crise, Vignal-Artru Tunisie aurait atteint un effectif de 25 salariés cette année et de 50 fin 2010 ».

La production en zone « low cost » et l’intégration du traitement de surface sont considérées, aujourd’hui, par Vignal-Artru Industries comme des passages obligés pour rester dans la course. « Notre objectif est de rester sous-traitant de rang 1 sur la mécanique, ce qui implique que nous nous développions au sein de la chaine de valeur ». Les vérins destinés aux moteurs GE90 et GP7200 sont emblématiques de cette stratégie. « Pendant des années, nous avons expédiés des éléments du vérin. Désormais nous livrons le tout assemblé ». Cette évolution a notamment nécessité l’intégration des moyens de tests de mise en pression adéquats. « L’acquisition d’une machine de test en dynamique d’un montant de 350 K€, opérationnelle depuis octobre dernier, constitue avec la prise de contrôle de TMD nos deux principaux investissements de 2009 ». Au total, Vignal-Artru aura investi cette année 900 K€ pour un chiffre d’affaires voisin de 10 M€ en baisse de l’ordre de 10%.

Croissance externe-

A ce stade, Vignal-Artru a conscience d’être rendue au milieu du gué et que la stratégie qu’elle a définie lui impose d’autres développements qui l’éloignent encore un peu plus de son métier d’origine qui est la petite mécanique de haute précision. « La monte neuve implique la réparation. Nous mettons en place une organisation indépendante qui en 2010 devra être certifiée Part 145. L’année prochaine également, nous devrons avoir acquis des compétences de bureau d’études. C’est une priorité ». Un autre des axes de développement est la croissance externe en zone dollar, encore une fois en réponse à une demande exprimée des clients.

Cette pression permanente est perçue par l’équipe dirigeante, moins comme une contrainte, mais plus comme une opportunité. « Sans cette réflexion avec nos clients, je ne sais pas comment nous traverserions la crise », reconnaît Thierry Clemenson, directeur administratif et financier de la société qui prévoit néanmoins une baisse sensible du chiffre d’affaires l’année prochaine. « Jusque-là, nous n’avons ni licencié, ni eu recours au chômage partiel. Nous avons rapatrié beaucoup de sous-traitance pour conserver notre niveau d’activité ». Au sein de l’équipe d’encadrement, Thierry Clemenson est aussi l’animateur de la « salle de pilotage » où se réunit chaque lundi matin le comité de direction. Les participants ont sous les yeux tous les indicateurs nécessaires pour prendre leurs décisions.

Ce style de management a été mis en place à l’initiative de Louis Le Portz qui est entré dans le capital de Vignal-Artru dans les années 90 au moment où la société traversait une passe délicate suite à la perte de 60% de son chiffre d’affaires. Le nouvel actionnaire a insufflé une nouvelle culture d’entreprise et permis l’émergence d’une stratégie. Le tournant s’est véritablement opéré en 2005 lorsqu’il a été nommé à la présidence du conseil d’administration. « Nous avons définit là où nous voulions emmener l’entreprise, et nous y allons », explique Laurent Richard, entré dans la société en 1986.

Gil Roy

Photos © Gil Roy / AeroBuzz

Article paru dans le numéro 2197 du 4 décembre 2009 d’Air & Cosmos

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.