Accueil » AFI KLM EM fonde une coentreprise en Chine

AFI KLM EM fonde une coentreprise en Chine

AFI KLM E&M et Beijing General Aviation Co Ltd (BGAC) créent AFI KLM E&M-BGAC Line Maintenance Co. Ltd, une joint-venture dans le domaine de la maintenance aéronautique qui bénéficie de la nouvelle politique du gouvernement chinois visant à accueillir et promouvoir des initiatives étrangères de partenariats avec des sociétés chinoises.

28.02.2017

Le développement rapide du transport aérien en Asie pose évidemment la question de la formation. © Airbus

Spécialisée dans la mise en œuvre d’activités aéronautiques de production et d’exploitation, la firme BGACs’est engagée aux côtés d’AFI KLM E&M afin de développer son pôle MRO. La coentreprise montée entre les deux partenaires doit démarrer ses activités le 1er avril. Baptisée Beijing Line Maintenance International, elle assurera la maintenance en ligne des avions de la flotte Air France KLM à l’aéroport de Pékin, avant d’étendre sa proposition de services à l’ensemble des compagnies opérant en Chine.

Lors d’une cérémonie au siège de BAIC(société mère de BGAC) à Pékin le 27 février, son Directeur général Ling Zhuanghuai a déclaré : « cet accord est un jalon important pour notre groupe, qui ambitionne de devenir un acteur de référence de la maintenance en ligne sur le marché chinois. AFI KLM E&M est un acteur reconnu mondialement pour son expertise et la qualité de ses services dans le domaine MRO, et sera notre meilleur allié pour atteindre nos objectifs. »

Un développement cohérent pour AFI KLM E&M

Ce partenariat s’inscrit dans la stratégie d’AFI KLM E&M de consolider son réseau mondial de maintenance en ligne, en lien avec des acteurs locaux. En octobre 2015, le groupe avait ainsi annoncé un accord pour une prise de participation dans SHS Technics, entreprise de maintenance en ligne basée à Dakar. Anne Brachet, Directrice générale adjointe AIR FRANCE KLM Engineering et Maintenance, a déclaré : « avec BGAC, AFI KLM E&M a trouvé un partenaire chinois fort d’une réputation et d’une assise locale solides ‑ un gage de réussite future pour la coentreprise. » Pour Ling Zhuanghuai, directeur général de BGAC : « cet accord est un jalon important pour notre groupe, qui ambitionne de devenir un acteur de référence de la maintenance en ligne sur le marché chinois. »

Jean Ponsignon

 

 

 

 

A propos de Jean Ponsignon

chez Aerobuzz.fr
En parallèle d’une carrière de 29 ans dans le conseil en organisation et management et de 6 ans dans l'humanitaire, Jean Ponsignon a signé une centaine d’articles sur deux sujets principaux, l’aéronautique et l’humanitaire, pour Aviation & Pilote, Aventure, Bourgogne Magazine, La Croix… Il a rejoint Aerobuzz, début 2013. Jean Ponsignon traite l’actualité culturelle.

3 commentaires

  • lavidurev

    C est aussi depuis les Pays-Bas (KLM) que des cabinets de montage financiers off-shore sont autorises a exercer. Bel exemple de solidarite europeenne. Pays qui ne tient son economie prinpalement qu au travers des banques et des assurances. Mais ils ont du gaz, des tulipes et des serres…

    • glider

      @lavidurev : merci de vous renseigner avant de communiquer des bêtises (mais c’est la norme actuellement); un petit tour à Rotterdam vous ouvrira les yeux…

  • G LESCALUP

    Et encore notre savoir faire bradé à l’étranger, et pas n’importe où: chez les meilleurs commerçants du monde, devenus aussi la plus grande usine du monde! On est cinglé.
    Et pendant ce temps là, nos élites sont complétement creuses pour remettre nos 6 millions de chômeurs dans de vrais emplois (soit un salarié sur 3, chiffre effrayant – comment l’économie peut elle tourner?): pas d’idée, pas de projet, pas d’usine neuve en France. pas étonnant que la France régresse dans les classements mondiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *