Accueil » Airbus opte pour les boîtes noires éjectables

Airbus opte pour les boîtes noires éjectables

Dès 2019, Airbus équipera ses longs courriers d’un enregistreur de vol, développé en partenariat avec L3 Com, éjectable automatiquement en cas de situation de détresse. Pas de retrofit envisagé du fait de la complexité de l’installation. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

A partir de 2019, tous les longs courriers (A330, A350XWB, A380 et A321LR) qui sortiront des chaînes d’assemblage d’Airbus seront équipés d’un enregistreur de vol qui s’éjectera automatiquement en cas de situation d’urgence. Le constructeur européen a choisi d’anticiper la réglementation et même d’aller au-delà des futures règles européennes qui découlent directement du crash du Rio-Paris (AF447) et de la disparition du 777 de Malaysia Airline (MH370).

Même si ces deux événements se sont produits à cinq ans d’intervalle, il y aura un avant et un après les disparitions en mer de l’A330 d’Air France (AF447, 1er Juin 2009) et du 777 de Malaysia Airlines (MH370, 8 mars 2014). Dans le cas du Rio-Paris, l’alerte « Search & Rescue » a été donnée, par Air France, plusieurs heures après la disparition de son vol AF447. Les premiers débris ont été découverts six jours plus tard et les enregistreurs ont...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • 76 ans apres des gouttes d huile continuent leur remontee incessante d un des batiments coules a Pearl Harbor en 1941 a l endroit meme du memorial erige a fleur d eau.
    Si par exemple un liquide special fluo etait ajoute aux teintures et a la decoration interieures des fauteuils, rideaux et tissus de l appareil? En cas d immersion, ce liquide en contact avec de l eau salee remonterait inlassablement a la surface. Une proposition qui peut paraitre candide mais l exposer n engage a rien.

    Répondre
    • par Patrick COUTANT

      Bonjour
      L’idée n’est pas candide, ce principe peut être associé à une boite noire (orange) éjectable, une jeune garçon, aux Etat Unis je crois, avait émis l’idée d’un boite largable, et flottante.

      Le liquide flottant aurait l’avantage de faciliter la recherche à partir du point de crash, surtout s’il y a des survivants, la boite éjectable eut dérivée et être éloignée de l’épave, le repérage par un fluide aura son point de départ sur la zone de crash.

      La balise émettrice peut aussi être altérée pendant le crash.

      Pour ce qui est des idées, certains intellectuels peuvent l’occulter par d’une part le mépris, de ce ceux, qui n’ont poursuivis des longues études, mais, qui peuvent avoir de bonnes idées.
      Et d’autre part pour un problème de propriétés intellectuelles, ou de brevet.
      Voler les idées et les inventions des autres, c’est très fréquent, même dans le monde aéronautique;
      Les idées, et les prolongements étant publiées sur ce forum, il ne sera plus possible de les utiliser comme une idée originale, et revendiquer des droit à la propriété intellectuelle, ou à un brevet d’invention.

      Je suis aussi dans une association et un syndicat d’inventeurs, à ce titre, je suis sensibilisé à ces problématiques.
      Pour ce qui est l’aéronautique, il me semble probable, que des solution concernant la sécurité, et la recherche de victimes aient été volontairement occultées pour justement spolier des inventeurs, ou auteurs d’idées, afin de contourner des droits éventuels, le plus souvent pour les brevet d’invention, c’est de différer, les applications le temps, qu’un brevet tombe dans le domaine public.
      L’Histoire des inventions, et de l’aéronautique est pleine d’exemples de spoliations.
      http://inventeur-retraite.blog4ever.com/

      Cordialement
      P COUTANT

      Répondre
  • Juste une question : a quel moment exact les balises vont elles être éjectées ?
    Bah oui, trop tôt et il manquera des données cruciales pour comprendre le crash, trop tard et elles resterons coincées dans les débris de l’appareil ou le système ne fonctionnera pas suite a la destruction totale des ordinateurs de bord.

    Répondre
    • par Patrick COUTANT

      Bonjour

      Techniquement, il assez facilement concevable de recopier en temps réel les données des enregistreurs de vol, et des enregistrements du cockpit.
      Cette balise aura déjà les éléments si les deux enregistreurs sont détruits, ou inaccessibles.
      Cordialement
      P COUTANT

      Répondre
  • Je pense que ce sera très efficace ce système à condition d’avoir une balise émettant des signaux via par satellite pour le repérage sera t’elle dans l’environnement de l’avion ,le temps entre l’éjection des boîtes noire et le lieu du crash entre 5 à 10kms aux alentours ? avec un système de parachutage pour réceptionner les boîtes en bonne état une fois au sol

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.