Accueil » ATR vole pour Clean Sky

ATR vole pour Clean Sky

ATR vient de démarrer une nouvelle campagne d'essais en vol « Avion tout électrique » pour Clean Sky. L’objectif est de tester un nouveau système de gestion de l'alimentation électrique ainsi qu’un système de conditionnement d’air entièrement électrique.

29.02.2016

A travers le monde, les ATR sont opérés sous les pavillons les plus exotiques. Depuis juillet 2015, date de la première campagne d’essais, un ATR 72-600 vole désormais sous les couleurs de Clean Sky , le programme européen de recherche pour un transport aérien plus écologique. Ce démonstrateur technologique vient d’entamer une deuxième campagne d’essais en vol.

L’objectif de cette deuxième phase est de tester un nouveau système de gestion de l’alimentation électrique afin d’optimiser la distribution électrique. Des tests sont également effectués sur un nouveau système de conditionnement d’air entièrement électrique.

Cette campagne d’essais en vol « Avion tout électrique » (AEA, « All Electrical Aircraft ») fait suite à une première campagne d’essais en vol du programme Clean Sky, réalisée donc en juillet 2015, avec le même ATR 72. L’objectif de la première campagne était de tester les derniers isolants composites, plus efficaces, et les nouveaux capteurs vibro-acoustiques intégrés à un panneau du fuselage de l’ATR. Les vols avaient également permis de mettre à l’épreuve la dernière génération de fibres optiques en vue d’une meilleure identification des micro-fissures et d’une maintenance simplifiée.

Les technologies testées lors de la campagne « Avion tout électrique » ont été développées par Finmeccanica (anciennement Alenia Aermacchi), l’un des deux actionnaires d’ATR, et par des membres du programme «Clean Sky, tels que Liebherr pour le système de climatisation électrique ou Thales pour le système d’alimentation électrique. Des partenaires du programme ont également participé à travers des appels d’offres.

Bruno Rivière

A propos de Bruno Rivière

chez Aerobuzz.fr
Reporter photographe par passion, Bruno Rivière a assuré la rédaction en chef d’Aéroports Magazine pendant près de 25 ans. Il a également enseigné le journalisme en faculté. Spécialiste du transport aérien, il a rejoint Aerobuzz en janvier 2011. Bruno Rivière réalise des reportages et des recensions de livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.