Accueil » Brussels Airport et skeyes testent des drones pour effaroucher les oiseaux

Brussels Airport et skeyes testent des drones pour effaroucher les oiseaux

Brussels Airport et skeyes continuent d’explorer les possibles utilisations de drones à l’aéroport grâce à une deuxième série de journées de test. Elle porte cette fois-ce sur l’effarouchement des oiseaux, pendant les opérations normales, sans interférence sur le trafic aérien.

14.09.2021

Le drone effaroucheur est équipé d’un haut-parleur qui reproduit les sons des oiseaux de proie, ce qui aura un effet dissuasif naturel sur les oiseaux. © Brussels Airport

Afin d’étudier les possibilités d’utilisation novatrice des drones, Brussels Airport et skeyes organisent des journées de test avec des drones, dans des conditions sécurisées. Après un test réussi en avril avec un drone de sécurité, les possibilités d’utilisation d’un drone pour le contrôle des oiseaux seront cette fois étudiées. 

Depuis le 9 septembre 2021 et pendant plusieurs journées de test un drone, piloté par Citymesh, est utilisé à des fins de contrôle des oiseaux afin de les détecter, les suivre et, si nécessaire, les éloigner de l’aéroport. « Même si nous apprécions et soutenons, par le biais de plusieurs initiatives, la biodiversité autour de l’aéroport, les oiseaux doivent, pour leur sécurité, et celle des avions, être maintenus à l’écart des pistes.« , se justifie Brussels Airport. La Bird Control Unit de Brussels Airport circule régulièrement sur le terrain de l’aéroport pour prévenir et surveiller la présence d’animaux et pour les maintenir à une distance sûre. Lors de ces journées de test, l’utilisation d’un drone en tant qu’outil de soutien supplémentaire de la Bird Control Unit est testée. 

Au vu de la large superficie de l’aéroport et du fait que certaines zones sont moins facilement accessibles en voiture, un drone peut s’avérer utile pour inspecter le terrain de l’aéroport. Le drone est utilisé à des fins de contrôle, d’inspection et d’identification de la position des oiseaux et autres animaux. De plus, il est équipé d’un haut-parleur qui reproduit les sons des oiseaux de proie, ce qui aura un effet dissuasif naturel sur les oiseaux. Le but du test est de déterminer si l’utilisation d’un drone pour ces tâches permet d’accroître l’efficacité et d’évaluer les possibilités d’utilisation d’un drone lors des opérations aéroportuaires normales. 

Les drones ne sont normalement pas autorisés à proximité de l’aéroport pour la sécurité du trafic aérien. skeyes est responsable de l’autorisation des vols de drone dans l’espace aérien autour des aéroports belges. Donc, pendant ces journées de test soigneusement planifiées, les vols des drones sont réalisés dans des conditions de sécurité optimales, dans le respect des procédures de coordination opérationnelles efficientes et réactives établies en étroite collaboration entre les contrôleurs aériens de la tour de contrôle skeyes et le personnel du Airport Operations Centre à Brussels Airport. Le drone est utilisé pendant des opérations normales et ne fonctionne qu’à une distance sûre des avions et entre les opérations de décollage et d’atterrissage, précise les autorités aéroportuaires. Les opérations de l’aéroport et l’utilisation des pistes ne sont pas impactées par ces tests.

Brussels Airport et Skeyes testent un drone de sécurité à Zaventem

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.