Accueil » Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »

Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »

L’ESMA propose, aux bacheliers, un cursus de formation intégrée de pilote de ligne dans le prolongement de la classe de Terminale. La nouveauté réside en particulier dans l'accompagnement des élèves-pilotes tout au long des 18 mois d'école jusqu'à la recherche du premier emploi.

12.04.2011

Sur environ 200 élèves pilotes de ligne ab-initio actuellement en formation à l’ESMA, il y a, aux côtés des cadets chinois et vietnamiens, une centaine de francophones individuels qui ont déboursé 79.000 euros. Parmi ceux-ci figurent les premiers élèves de la nouvelle formation baptisée « ATPI Excellence 2011 » qui ont intégré l’école le 7 mars 2011.

Ces jeunes préfigurent ce qui pourrait devenir à terme une nouvelle filière en France de formation de pilotes de ligne.

Il y a toujours eu des lycéens qui, après l’obtention du bac, embrayaient directement sur une formation de pilote de ligne dans une école privée. Le cursus dit « intégré », apparu il y a quelques années, a encore favorisé le phénomène, en rationnalisant la formation à travers une suite de modules qui s’enchaînent dans le temps, sans interruption. Au terme de deux ans intensifs de formation, le candidat peut ainsi se retrouver sur le marché de l’emploi avec tous ses certificats en poche. Il ne lui manque que les heures de vol en ligne…

En mettant sur pied sa formation « ATPI excellence 2011 », l’ESMA habille le cursus intégré et se positionne sur le créneau de la formation post-bac en offrant une alternative à ceux qui n’ont pas la capacité d’intégrer une classe préparatoire pour tenter le concours d’entrée à l’ENAC. Les parents peuvent dès lors envisager cette offre de formation comme un choix d’orientation scolaire qui présente une continuité dans la scolarité. L’ESMA, à travers ses locaux, ses moyens pédagogique, son programme et sa communication, offre l’image d’une école de haut niveau comparable à une école supérieure de commerce ou une école d’ingénieurs. C’est effectivement rassurant pour les parents qui accompagnent un enfant dans son choix de carrière professionnelle.

Du fait de l’évolution réglementaire, le cursus a pu être ramené de 24 à 18 mois, ce qui a notamment pour effet de réduire, pour les familles, les coûts annexes (en particulier l’hébergement). Le programme fait alterner la partie théorique et plus de 200 heures de vol. L’école met en oeuvre des outils de dernière génération tels qu’un iPad, utilisé tout le long du cursus comme support pédagogique, ou encore une plateforme multimédia ATPL on-line, ouvrant l’accès à l’intégralité des cours de l’ATPL théorique et à des milliers de QCM. Les élèves sont admis sur dossier avec un bac scientifique. Pour les autres bac, il faut en passer par un entretien et des tests d’évaluation. « Le point commun de la réussite de nos élèves aux examens et plus tard de leur succès dans leur parcours professionnel et personnel, y compris les pilotes autour desquelles il y a quelques chose de mythique et de pas toujours juste… ce n’est pas le nombre d’années d’études préalables ou le niveau en maths ou en géométrie dans l’espace… non, c’est la détermination, le dépassement de soi, le travail, la remise en question et juste l’envie d’y arriver ! », affirme Jean-Philippe Renaud, le directeur de l’ESMA.

Si la motivation et le diplôme sont indispensables, ils ne suffisent toutefois pas pour décrocher un premier emploi en compagnie. « Nous recherchons des solutions pour aller jusqu’à l’adaptation en ligne et finir sur 300 à 350 heures de vol en ligne », ajoute le directeur. En attendant de pouvoir ainsi ouvrir les portes des cockpits à leurs élèves, l’ESMA à mis en œuvre le module « aéro coaching » qui leur permet de s’entraîner aux test des entretien d’embauche avec un travail sur soi. L’école mise également sur le réseau des anciens élèves qui sont aujourd’hui en compagnie.

Tout cela va dans le bon sens d’une formation de qualité adaptée aux besoins des compagnies, mais le coût de la formation reste évidemment un obstacle de taille, insurmontable pour une grande partie de postulants. D’une certaine manière, c’est à ce niveau que se situe la première sélection. Dans un pays comme la France où l’enseignement dispensé par les plus prestigieuses écoles d’ingénieurs est gratuit, cette idée demeure pour beaucoup inacceptable. Il faut pourtant regarder la réalité en face. Il est peu probable que l’Etat face machine arrière et investisse à nouveau dans la formation des pilotes de ligne alors qu’aujourd’hui le transport aérien est complètement libéralisé. Comment justifier, dans le contexte actuel, que le contribuable français continue à prendre en charge la formation initiale de pilotes de lignes qui seront ensuite recrutés par Ryanair ? Avec sa nouvelle offre de formation, l’ESMA a le mérite d’obliger les candidats et leurs familles à regarder la réalité en face. Une formation de pilote de ligne coûte cher…

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

54 commentaires

  • Okoulou Alan Simon Chrystopher

    Bonsoir,

    Je me nomme Okoulou Chrystopher Alan Simon, étant actuellement en classe de Terminal ES à Libreville/Gabon, je souhaite par la suite devenir Pilote car ce métier me passionne. Je me pose énormément de question et j’aurais besoin de vous afin que vous puissiez m’éclaircir (et pourquoi pas m’aider par la meme occasion) sur certains points d’ombres. Mon adresse: Simon.ok@outlook.fr

    En attente d’une réponse,
    recevez Madame, Monsieur mes salutations les plus distinguées.

  • KOUASSI Yao Henri

    Je me nomme KOUASSI Yao Henri je suis ivoirien. je suis en ce moment au MAROC je fait la prepa MPSI . j’aimerais avoir des informations pour envisager une carriere dans le metier de pilote en ligne

  • Michel Lamah

    je suis très ravis de cette formation de pilote et je suis aussi un bachelier guinéen

  • diallo ramane

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonsoir
    Je me nomme Diallo Abdou Ramane je suis en 1er E au Burkina mon rêve est de devenir pilote
    J’aimerais avoir plus de détails sur les école de pilotage qui son en France moins chère ou celle gratuite
    Mon adresse e-mail est la suivante
    dialloramane@yahoo.com

    • Hugues CHOMEAUX
      Hugues Chomeaux

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      Bonsoir,
      Je ne suis pas un professionnel, simple pilote privé.
      Même si voler est un rêve pour beaucoup d’entre nous il ne faut pas trop rêver.
      Il n’y a pas de formations ou d’écoles gratuites, et les moins onéreuses restent très chères.

    • DE JOUVANCOURT

      La meilleure école c’est l’armée messieurs et mesdames.

      Armée de terre = ALAT
      Marine Nationale = Aéronavale
      Armée de l’air = Option Pilote

  • thierry

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonsoir
    Je me nomme Thierry je vie en côte d’Ivoire en classe de 2nd c mon rêve est de devenir pilote
    J’aimerais avoir plus de détails sur les école de pilotage qui son en France moins chère ou celle gratuite
    Mon adresse e-mail est la suivante jacksonangelo1999@gmail. Com
    Cordialement
    Thierry

  • makoua

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    je vient d’obtenir mon BAC scientifique(série C)en cote d’ivoire .Je désire devenir un pilot mais je n’est pas assez d’information sur ce métier.

  • Hasimanana fetra tsihoarana

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    J’aimerais étudié à l’école de pilotage mais j’ai une problème « l’argent « et j’ai besoin d’aide ou conseil s’il vous plaît.

  • kone yacouba

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    je suis un élève en COTE D’IVOIRE. J’aimerai avoir des information pour devenir pilot d’avion

  • mrx29

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,

    Je suis étudiante et je recherche des renseignement et surtout témoignages sur l’ESMA, j’en trouve tres peu

    ( http://www.esma.fr )

    merci

  • mouhsine

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    bnj, je suis marocaine âgée de 17 ans ,étudiant au bac sc physique , j aimer bien devenir pilot de ligne je voudrais savoir tout les information pour accede en france ou dans un autre pays le prix et la duree (si il existe des formation gratuit) ou comment finance la formation ( si il existe des credit car les prix de formation sont trop chere ) et merci.

  • couffy

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,
    Si l’administrateur de ce site veut bien ne pas me censurer une fois de plus, voici mon témoignage. Mon fils est pilote de ligne avec 2600h sur la machine ( boeing 737-900GR) et travaille dans une Cie étrangère. Bien qu’étant ingénieur en aéronautique diplômé Supaéro, les Cie aériennes n’ont à aucun moment tenu compte de ses diplômes !! ce qu’elles exigent c’est une moyenne de 1500h sur la machine (et pas d’heures d’aéro-club !!) donc l’embauche est réservée aux pilotes plutôt expérimentés !! de plus les Cie ne forment plus leur pilotes OU certaines font payer les 500 voir 1000 h de vol ( non seulement vous travaillez mais en plus vous devez payer !!). Puisque l’on parle d’argent il faut être très clair et ne pas cacher la réalité. Le métier de pilote de ligne est réservé en grande majorité aux familles riches !! j’ai pour ma part passé 3 mois en Indonésie parmi une dizaine de co-pilotes Français, Belges, Espagnols et Portugais) et tous ont des parents qui ne sont pas dans le besoin !! mon fils s’est auto-financé à hauteur de 180000€ avant de gagner son premier salaire !( il a dû vendre sa maison ainsi que sa voiture).
    La filiale militaire n’est plus valable, ils faut repasser les qualifs ! Air-France est en négociation afin de licencier 300 pilotes de trop mais comme la place est trop bonne les pilotes font de la résistance !! maintenant si papa et maman ont de gros moyens financier, que vous êtes plutôt bon en Anglais ( nul besoin d’études supérieures),et que l’étranger vous convient, alors je vous conseillerai de voir la filiale Anglaise payante certes mais avec un peu de chance votre rêve peut devenir réalité !! bon courage.
    CDLT

    • JOEL

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      couffy vous avez raison!!à voir le coût et la difficulté d’accès à l’emplois ce métier semble être vraiment aux nantis

  • Ouedraogo junior

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Je suis titulaire d’un bac D et je désir être un pilote de ligne de tout cœur

  • henoc bossoun

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    mon desir le plus ardent est de deveni pilote de ligne.je vais avoir mon bac d lannée prochaine et jai 16 ans

  • micael

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour, je me prenome micael. Je suis etudiant en troisième année de Genie Mecanique (Mechanical Engineering) à C.U.I.B au cameroun. J’ai toujours rèvé d’excercer la proffession de pilote, et j’avoue que jusqu’a présent je tatonne sans trop aboutir a quoi que ce soit.
    Est ce qu’il y a des programmes de bourses au niveau des diverse ecoles de pilotes de ligne…….

    • Tyson the flightboy

      Salut Michael je suis étudiant à UB . le moyen le moins onéreux de réaliser ton rêve est de passer par le centre québécois de formation aéronautique au Canada qui est une école de renom et qui est gratuite . par contre le concours est très sélectif . une trentaine par an
      Cordialement

  • BONDO NZOGHE Boris

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    je desire devenir pilote de ligne après mon bac

  • SIANI MONTHE EMMANUEL BRICE

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    bonsoir je suis un jeune camerounais âgé de 18ans.je suis titulaire d’un bac C mention bien et j’ai de bonnes bases en anglais et informatique actuellement dans une école d’ingénieur au CAMEROUN.J’aimerais obtenir une bourse pour étudier l’aéronautique (pilotage)

  • aeronet

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour je suis un jeune du Maroc , j’ai 16 ans je suis en première BAC Science Options P.C , Je voudrais devenir un pilote de ligne je ne sais pas si c’est nécessaire l’options Science Math ou on peut faire un ce métier même en étant Physique !?
    Merci a vous.

  • karima

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Je suis une fille maroccaine j’ai 17 ans . Étudiants au bac science physics. J’aimerais bien devenir pilote de ligne j’ai besoin des informations pour itudier au France . Et le prix bien sur pour souligner les rouges lignes. SVP répond moi et merci pour tous.

    • Kenza

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      Je vais répondre à ta question , meme si ça date d’un an . Pour devenir pilote , il faut beaucoup de volonté , il existe plusieurs école d’aviation : Enac , FTO à Cannes , ESMA à Montpellier . En ce qui concerne l’Enac , école national d’aviation civile , elle est gratuite , par contre les autres non , leur prix peut s’élever jusqu’à 80 000euros donc 800 000Dhs , c’est trés chère mais ça en vaut la peine .

    • seydina oumar cissouma

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      bonjour je m’appelle seydina et j’ai 16 ans et c’est mon rêve de devenir pilote de ligne depuis que j’ai 7 ans et je voudrais savoir ce que je devrai faire pour devenir plio
      te de ligne

  • daniel

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    je voudrais devenir pilote comment faire? je suis en premiere c

  • francky

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    bonsoir,
    je suis un jeune ivoirien titulaire d’un baccalaureat en serie scientifique.je souhaiterais amorcer une carrière de pilote par consequent je desire avoir toutes les informations possible concernant la demande d’admission aux concours et voir meme les formulaires d’inscriptions pour les concours.
    je vous prie de bien vouloir donner une suite a ma requete
    vous pouriez me contacter a cet adresse email: yaokrehfrancky@yahoo.fr
    cordialement

  • Thibault

    Orientation pour pouvoir devenir pilote de ligne .
    Bonjour à tous . Je m’appelle Thibault et je suis actuellement élève au brevet de Base pour ensuite passer le PPL . Voilà, je voulais savoir quel bac suivre pour devenir pilote de ligne . En effet , je suis actuellement en classe de 3e et en ayant un peu moins de 15 de moyen général je voulais savoir si je pouvais m’engager vers les filières scientifiques pour entrer dans les prépas ou passer par les écoles payantes . Merci à toutes réponses portées à ce commentaire .
    Cordialement, Thibault..

    • Romain F.

      Orientation pour pouvoir devenir pilote de ligne .
      Bonjour,

      Plusieurs grandes voies possibles .. La moins couteuse & la plus rapide est celle de l’ENAC .. Je te conseille de regarder sur leur site web les pré requis (concours sur la 1ère année de prépa, Anglais courant demandé, test psychomoteurs ..), une première année de prépa serait donc l’idéal après ton lycée .. C’est donc la solution à privilégier d’entrée ! Tu es encore en 3ème, tu as vraiment le temps de te donner les moyens de prétendre à la « voie royale ».

      Les autres voies sont plus couteuses .. Mais 2 grandes solutions côté privé. Soit faire une formation tout compris qui est l’ATPL intégré (ATPL théorique + CPL IR/ME + MCC + FCL 1.200 + 150H vols), l’avantage étant la rapidité de la formation et un apprentissage plus carré puisque intensif (à l’ESMA la formation se déroule sur 18 mois) .. Soit faire un ATPL théorique et ensuite monter ses heures en aéroclub et passer les licences une par une (un peu plus long, mais beaucoup moins chère).
      Il existe pleins d’autres solutions (dont l’armée ..) et je ne peux que te conseiller de trouver des pilotes à qui parler (meeting, conférence des métiers le 1er weekend de février au Bourget .. http://www.aerobuzz.fr/spip.php?page=evenement&id_article=3063 )

      Actuellement je suis élève pilote à l’ESMA en formation ATPL intégré .. Le coût de la formation est assez important et je ne te cache pas que notre plus grand stress est de trouver un emploi à la suite de la formation .. Il faudra donc bien que tu te renseignes sur les perspectives d’avenir au moment où tu commenceras à étudier pour rentrer dans le milieu professionnel ..

      Si tu souhaites parler un peu plus de ma formation ou d’aéro, je laisse mon mail.
      romain.francois3@hotmail.fr

      Bonne journée.

  • KANGA MICHAEL

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    salut
    je me nomme michael je suis un ivoirien, depuis mon enfance j’ai toujours rev’é de devenir pilote de ligne. je viens d’avoir un bac scientifique et dur au problème financier je ne peut m’acheter une formation aussi chère aussi la cote d’ivoire ne dispose d’aucune école dans ce domaine. je sollicite toutes personnes de bonne volonté a me venir en aide afin de pouvoir réaliser mon reve. voici mes contactes +22540947987/ +22549144964 et aussi kangakonanmichaei@yahoo.com .merci d’avance et que DIEU vous benisse.

  • tankeu dommegang cédric

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour je suis un camerounais qui a obtenue son BAC depuis trois ans déja et qui souhaiterais continuer sa vie dans le corps des pilots de lignes.Mais vue le coup de la formation cela ne sera pas évident. Je me demande si cette école n’offre pas des bourses a des pays africains pour d’avantage les aider?DANS LE CAS CONTRAIRE EST CE QU’UNE REDUCTION EST ENVISAGABLE

  • BAYANGMBE MOUNMO

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    bonjour, je suis au Cameroun, encore un élève en 1ère c, j’aimerai savoir s’il y en a en f une école de formation de pilote privée de ligne en France.

  • Pierre

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Gros coup de pub de l’ESMA!!!
    Cela est peut être une compensation des préjudices causés par l’article précédent sur l’ESMA en difficulté financière…

  • séb

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonsoir,

    Pour ma part, j’ai fait une école d’ing. De nombreuses écoles sont payantes mais donnent droit à des bourses. Avec une école d’ing, vous avez un dipôme reconnu, un réseau d’ancien actif, et trouver du travail est possible.

    Devenir Pilote, c’est pas aussi facile. Indirectement, le numerus clausus existe déjà. Si vous n êtes pas pris à l’enac ou aux cadets; trouver un job est quasi impossible.

    Première chose à faire lorsqu’on choisit une formation, on étudie les débouchées d’embauches et le niveau de salaire à la sortie et à 5, 10 ans …

    payer une formation d’expert comptable à vos enfants, ils auront un job.

    Pour info:
    http://www.snpl.com/annexes/filieres_aeronautiques/#

  • ML

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,

    Mon fils agé de 17 ans et lycéen en 1ère S n’aura pas le niveau – au vu de ses résultats cette année – pour entrer en classe préparatoire après sa terminale et postuler auprès d’écoles d’ingénieur formant au métier de pilote de ligne. Il passe en ce moment son brevet de base pour enchainer en 2013 sur son PPL. Il suit également des cours d’anglais particuliers via skype avec une professeur basée à Hong Kong qui lui fait travailler son expression orale et sa compréhension de l’anglais. A la lecture de nombreux articles, sites, blogs etc … nous nous rendons compte qu’il serait préférable pour lui de partir faire sa formation dans un pays anglophone. Si vous avez fait ce choix d’orientation et de formation et que vous exercez aujourd’hui le métier de pilote, merci de nous faire part de votre expèrience.

    • HMM

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      Salut ML,

      je suis actuellement en Term S, et j’envisage de faire ma formation pilote juste après mon bac. J’ai la chance d’avoir un père pilote, ce qui me facilite la tâche niveau connaissance du métier etc. Donc ce que je voulais dire, mon père est souvent confronté à de nouveaux pilotes de ligne, et la majorité viennent de Nouvelle-Zélande. Voila si vous cherchez un pays anglophone pour sa formation (ce qui me parait être une très bonne idée), je vous conseil la nouvelle-zélande pour tout d’abord sa population chaleureuse, le cout de la vie est bas, et obtenir une bonne formation pour un prix assez acceptable (environ 80 000euro jusqu’au Frozen ATPL).

      Mais n’oubliez pas que le plus dur sera de trouver une compagnie qui puisse l’embaucher après ça ;).

      En espérant avoir pu vous aider.

  • Stormy
    Stormy

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Finalement, toute cette pub pour les FTO est excellente.
    Ces jeunes gens s’endettent (ou plus vraisemblablement tapent leurs parents) pour 80000 euros voire plus – ou parfois même nous font croire qu’ils ont mis ça de côté pendant sept ou huit ans de premier job (si c’est vraiment le cas, gardez ce boulot !)

    Après ils ne trouvent pas de boulot – normal – et comme ça ils dépriment, disparaissent de la circulation, dégagent de l’aviation où ils n’avaient pas grand chose à faire… et le tour est bouclé, on peut recommencer avec d’autres !

    Sélection naturelle en quelque sorte.

    Au fait, arrêtez de nous bassiner avec Math Spé, l’ENAC-Pil c’est Math-Sup !!!!

  • Alex

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Curieusement, aucun de ces FTO ne sort de statistiques d’embauche à 2/3 ans qui sont, il est important de le dire, CATASTROPHIQUES.
    Sauf bien sur pour les chanceux dont les parents pourront débourser 50 000 euros de plus pour un ligne training chez Eagle Jet.
    Ou comment exploiter la crédulité de ces jeunes gens…

    Personnellement, je pense que la corporation, ou ce qu’il en reste doit s’élever contre ce genre de pratique au risque de provoquer une grave crise de confiance qui nous discréditera tous à terme. (cf COMETEC SNPL)

  • alexleto

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Nouvelle version du site : http://www.devenirpilotedeligne.com

  • Seb

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour

    J’aimerais réagir à votre commentaire « Comment justifier, dans le contexte actuel, que le contribuable français continue à prendre en charge la formation initiale de pilotes de lignes qui seront ensuite recrutés par Ryanair ? ». En quoi est il plus justifiable de financer par l’impot des formations pour des pilotes d’Air France ? Ryanair n’a pas besoin de l’ENAC pour financer les formations de ses cadets puisqu’elle ne recrute que des pilotes pros qui ont déjà été formés, à leur frais dans la majorité des cas. L’ENAC est donc une aubaine pour les jeunes qui n’ont pas à s’endetter pour leur formation. Elle bénéficie avant tout à ces jeunes et non aux compagnies aériennes.

    Cordialement
    Seb

  • Olivier

    Publi-reportage
    Merci pour ce publi-reportage digne des meilleurs serviteurs des laboratoires Servier.

    Pôle emploi: premier recruteur de PNT en France.

    Merci à la « presse aéronautique » de continuer à fournir des charrettes de futurs chômeurs.

  • haubourg

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Je suis assez d’accord avec ces messieurs.

    Il existe de plus en France en travail aérien un petit vivier pour démarrer et monter ses heures, pour ma part j’ai désormais deux machines et nous faisons plus de 500 heures par an … pourquoi AUCUN FTO ne m’a jamais contacté pour organiser un partenariat et placer une partie de ses pilotes en murissement rémunéré en sortie de formation ?

    Pourquoi mes emails auprés de ces écoles font il des flops alors que par contre sur le site de la FFA je recois des pelletées de demandes ?

    A quand un cursus complet sur 5 ou 6 ans, sélection puis FTO puis partenariats variés en entreprise au fur à mesure de l’évolution pour sortir avec 800 ou 1000 heures, du vécu, du doigté, du TPP et une gamme de vols trés large ?

    • L.D

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      @ Haubourg: Je suis une jeune CPL/IR-ME, 350h de vol, expérience de remorquage, baptême, et agent d’opération, disponible, mobile et motivée.
      Voici mon adresse mail: pnt.30100[at]gmail.com. Pouvez-vous m’y envoyer un mail afin que je vous envoie mon CV ?
      En vous remerciant.

    • MDUVAL

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      Bonjour,

      je suis le responsable commercial d’Amaury de la Grange, et je vous assure que je n’ai jamais reçu votre demande. Je suis tout à fait prêt à vous rencontrer pour pouvoir monter ensemble un tel projet qui nous intéresse fortement.

      Voici mon mail : mduval@iaagepag.com ainsi que mon téléphone 03.28.42.94.49

      Cordialement

      Michael Duval

  • tasmat

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,

    Je me permets d’intervenir à mon tour une fois passée la grande surprise à la lecture de votre article. Autant je vous remercie pour le travail accompli chaque jour pour nous faire bénéficier d’infos aéronautiques très souvent pertinentes et intéressantes, autant je partage l’avis de mes prédécesseurs ayant commenté cet article… Je ne sais pas dans quel contexte les FTO font miroiter une carrière aéronautique à leurs futurs clients, mais si elles mettent cartes sur table avant l’inscription et le premier chèque en présentant au candidat l’état actuel des carrières PNT en Europe, alors je suis d’accord. Mais j’en doute fortement…

    Quant à vos allégations sur l’ENAC et Ryanair, permettez-moi de m’offusquer. Comme le disait Simon, quasiment toutes les grandes écoles d’ingénieurs françaises sont publiques, et les étudiants sont même parfois rémunérés par l’école (donc par le contribuable) durant leurs études, en tout cas pour les plus prestigieuses. Combien d’élèves travaillent ensuite pour des entreprises publiques françaises ? L’époque actuelle met l’accent sur ce fameux « ascenseur social », en panne ou fortement grippé. Pourquoi alors remettre en cause subitement l’accès à une formation EPL gratuite, sauf pour les mieux lotis, les 80 000€ de papa en poche ? Il est vrai qu’actuellement le temps d’attente avant de rentrer en compagnie peut parfois être long. Cependant, demandez à tous les anciens EPL ayant attendu plusieurs années après la guerre du Golfe s’ils regrettent…

  • Moustik

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Petite erreur dans l’article, on sort de l’ESMA avec MOINS de 200 heures de vol.

  • vladkr

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    S’il n’y a pas de job en France, essayez toujours de l’autre côté de l’Atlantique, Virgin Galactic recrute des pilotes :
    http://careers.virgin.com/search/1921/

  • pie lotte

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,

    Je rejoins les commentaires précédents. J’ai effectué une formation CPL-IR à l’ESMA. Rien à dire sur la qualité de la formation et notamment sur les instructeurs qui sont vraiment des gens d’expérience et de qualité (pour ceux que j’ai eu).
    Maintenant que dire de leur politique commerciale… Il y a peu, on pouvait lire en une de leur site internet « Face à la pénurie dans les cockpits, l’ESMA s’organise ». Pour moi tout est dit. Il est normal et légitime de prêcher pour sa paroisse maintenant de là à raconter des énormités qui de plus sont faussement appuyées sur des études d’Airbus et Boeing sur le très long terme et visant plus l’Asie que l’occident… A cela il faut ajouter que l’ESMA, c’est vrai, diffuse des offres d’emploi à son réseau d’anciens élèves mais elle ne prend même pas la peine de vérifier les infos diffusées. L’école annonce donc en grande pompe des recrutements à droite à gauche alors que bien souvent ils sont déjà fermés ou sur le point de l’être.
    « La formation de pilote de ligne accessible à tous ». Rien de nouveau en effet cela fait depuis bien longtemps que l’on peut devenir pilote avec le bac et même apponter un Rafale sur le Charles de Gaulle. Et je vais même aller plus loin SCOOP : MÊME SANS LE BAC on peut devenir pilote. Bref, je m’interroge vraiment sur la finalité de la publication d’un tel article qui sent plus la publicité que l’information et je ne cache pas ma déception de trouver cela sur un site que j’apprécie d’ordinaire beaucoup.
    Enfin, je ne vais pas débattre sur l’état de l’emploi des PNT en France et ailleurs. Je suis en pleine recherche d’emploi et même en ayant des contacts en béton, même en essayant d’être plus malin que tout le monde, même en cherchant du bénévolat dans le remorquage et autre pour faire des heures et bien c’est bien plus que bouché ! Le pire c’est que je pense avoir l’expérience du monde du travail. Bien que relativement jeune j’ai fait pas mal de petits boulots, j’ai l’habitude des entretiens etc. Mais qu’en sera-t-il pour le jeune ab-initio post bac dont la chère formation aura été payée par papa maman ? Parce-que même avec tous les modules de coaching de la galaxie je ne donne pas très cher de sa peau pour prouver sa motivation devant un recruteur.
    En résumé « une (chère) formation accessible à tous », certes, mais au final le métier, lui, ne l’est pas !
    Pour moi la solution réside dans l’instauration d’un numerus clausus. Pas au point d’en arriver à un ratio des concours de l’ENAC mais s’arranger pour qu’au niveau national le nombre de pilotes formés chaque année ne dépasse pas un certain nombre afin de ne pas saturer le marché. Le tout en prenant en compte ceux voués à l’expat. En amont, une sélection vraiment orientée aéro etc et pas maths / physique afin d’écrémer les candidats (en particuliers intégrés) type « maman viens voir j’ai vu un truc là pilote sans le bac sur internet je peux faire ça après le bac ? ». Car il y a ce phénomène là aussi. Des gens se retrouvent en FTO parce-que l’aspect financier n’est pas trop un problème alors qu’ils n’ont rien à faire là. Un exemple, lors de ma formation à l’ESMA je discutais avec un intégré et la personne en question ne savait même pas reconnaître un DR400, confondait Mustang et DC3 et j’en passe…(VERIDIQUE). Je ne suis moi-même pas un exemple niveau histoire de l’aéronautique mais il y a des limites…
    Tout ça est un peu brut de décoffrage mais voilà ma réaction à chaud devant les publicités toujours plus malhonnêtes des FTO.
    Quoiqu’il en soit longue vie à Aerobuzz quand-même.

  • Anonyme

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,

    Je me permets de réagir à cette publicité. Que la jeunesse dorée puisse apprendre un métier c’est noble, qu’une partie de cette jeunesse s’endette c’est triste compte tenu de la conjoncture. L’ESMA va placer ces ab initio en compagnie grâce à son réseau, on est sauvé! Je suis pilote de chasse (2500 heures) approchant la reconversion. Plusieurs éléments m’inquiètent. Je n’ose pas imaginer quelqu’un qui met 80000€ sur la table s’entendre dire qu’il n’est pas fait pour ce métier. Y a t il une sélection autre que financière? On va donc produire des pilotes ou des gestionnaires de systèmes avec iPad qui seront aux commandes de nos départs en vacances avec 350h de piston (les moteurs!). Il faut bien commencer un jour… Je serai en sélection avec eux au même niveau qu’eux puisque je n’ai pas d’heure en transport public de passagers. Si vous voulez mon avis, en terme de sécurité je préfère vous emmener en vacances!

    • landlord

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      +1000

      Le problème c’est que lorsqu’il y a une sélection, on va parler d’élitisme, de tests qui ne servent à rien etc etc

  • tony

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Allez chez oxford aviation ou du moins chez les anglais, la vous aurez une formation valorisé sur vos CV, vous progresserez en anglais.

    et faites votre MCC sur Jet B737 ou 320, la MCC est le lien qualitatif indispensable entre un IR très théorique et la ligne très pratique.

    parole de PNT de chez FR

  • Math

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    Bonjour,

    Article intéressant mais on n’y apprend … rien du tout. Toute les écoles de pilotages en France sont ouvertes après BAC …. il y a l’esma donc ( les chinois seront bien évidement prioritaire pour les avions, plannings), l’Epaag qui me semble est encore plus cher pour un intégré, airways et d’autres écoles encore moins connus. Faire la formation sur des équipements modernes, ha c’est beau de faire du glass-cockpit, d’avoir son ipad dans l’avion, l’uniforme …. une fois sortie de l’école, comment trouver du boulot ??? l’école aide t’elle ??? j’en suis pas certain, merci pour le chèque, tu rends l’uniforme et au revoir, démerde toi !!!

    Vous avez vu l’emploi derrière en FRANCE ????? il y a rien !!!!! Demander un peu aux pilotes de l’énac depuis 2 ans ce qu’ils font ….. la formation va être de plus en plus cher (on parle même pas de la QT derrière que demande de plus en plus de compagnies, histoire de pas rajouter 30 000e), avec le pétrole, l’expérience qu’il faut. En Europe cela commence à bouger, tout doucement (mais un peu plus qu’en France, en même temps c’est pas difficile). Et l’Anglais, s’expatrier … personne n’en parle … pourquoi de plus en plus de Français vont se former en Angleterre ????? histoire d’avoir un level 6 direct et d’avoir des licences Anglaises, plus apprécié sur le marché ….. arff quand même GIL … vous devez quand même être au courant de l’emploi actuel des PNT en FRANCE … ou alors faites-vous comme aviation et pilote maintenant, de la pub à fond pour les FTO et faire croire au rêve facile ?????

  • Florent

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    C’est bien de faire de la publicité pour les écoles qui accumulent les profits en faisant miroiter une superbe carrière aux élèves pour une fortune, mais combien de pilotes français trouvent du travail à l’issue de la formation ?

    Combien de pilotes « sur le carreau » à l’heure actuelle ?

    Et on en forme, encore et encore…

    Avec toujours le même prétexte : c’est pendant la crise qu’il faut se former pour être prêt à la sortie de la crise !

    Ca serait plus honnête de dire combien de pilotes déjà qualifiés et avec expérience cherchent du travail, et surtout quels sont les salaires actuels dans la profession…

    Commencez chez Chalair, Twinjets, Masterjet et autres Air Taxi, et vous comprendrez que vous ne pouvez même pas rembourser vos prêts de formation !

    Par pitié il faut arrêter de faire croire qu’en débourssant 80.000€ on se retrouvera forcément dans un cockpit de 320 à gagner 5000€ par mois dès le départ.

    Il y a plus de chances de se retrouver sur un CJ ou un Beech à 1400€ !

    • Adrien

      Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
      Et alors le but c’est quoi ? Voler ou uniquement prendre du fric ?

      Moi j’ai la passion de l’aviation depuis toujours et j’ai pas 80 000 euros et un bac S mention « ultra bien », mais je gagne correctement ma vie quand même.
      Ma seule chance c’est d’avoir mon voisin et ami, instructeur PPL et de parfois voler.

      Il y a des gens qui n’ont rien à faire dans un cockpit d’aucuns aéronefs, ENAC ou pas.

  • Simon

    Devenir pilote de ligne avec le bac mais sans « prépa »
    « Comment justifier, dans le contexte actuel, que le contribuable français continue à prendre en charge la formation initiale de pilotes de lignes qui seront ensuite recrutés par Ryanair ? »

    Et comment justifier la prise en charge par l’Etat de formations d’ingénieurs qui travaillent dans l’aéronautique chinoise, de financiers qui travaillent pour des banques anglaises, d’agronomes qui oeuvrent au Congo, etc … ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.