Accueil » Disparition du vol MH370 : une leçon de patience

Disparition du vol MH370 : une leçon de patience

La récupération d'une dizaine de débris dans l'océan indien met à mal les diverses théories complot qui entourent la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines (MH370). © Boeing

Plus de deux semaines après sa disparition entre Kuala Lumpur et Pékin, le Boeing 777 du vol MH370 de Malaysia Airlines demeure introuvable. La zone de recherche se déplace. Tous les scénarios ont été imaginés. Reste l’impuissance des autorités malaysiennes et la douleur des familles des 239 victimes de cet événement, en passe de devenir une énigme.

L’épave du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines qui assurait le vol MH 370 n’est toujours pas localisée, les informations divergent, sont fréquemment contradictoires, une situation qui est devenue une délicate leçon de patience. Personne ne dispose en effet du recul adéquat pour en parler sereinement et, bien entendu, l’heure des leçons, des conclusions, n’a pas encore sonné. Ce qui n’interdit pas quelques commentaires de bon sens.

La première difficulté à prendre en compte : le drame que vivent depuis deux semaines...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Disparition du vol MH370 : une leçon de patience
    Merci pour cet article clair et plein de bon sens qui ne s’abandonne pas dans des théories fumeuses ! En pensant très fort aux passagers et aux familles!

    Répondre
  • Disparition du vol MH370 : une leçon de patience
    En tant que franco-malaisien, après trois semaines de tempérance, je ne supporte plus de voir écrit, ici et là, « malaysien-ne-s ». Le gentilé en français est simplement malaisien avec un « i » dérivé de l’appellation française de Malaisie. Le « y » se trouve dans l’appellation malaisienne et anglaise « Malaysia » créée à partir de Malaya (le nom de la colonie anglaise) lors de l’intégration des Etats de Sarawak et Sabah (Bornéo) à la fédération en 1963. Malaya fait référence à Malay en anglais, provenant de Malayu ou Melayu (ancienne orthographe) en malais qui désigne le peuple, le groupe de langues et la culture du monde malais, qui regroupe un bien plus vaste territoire que la Malaisie actuelle : Indonésie, une bonne partie des Philippines, Sud de la Thaïlande.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.