Accueil » easyJet se prépare pour une reprise à l’été 2021

easyJet se prépare pour une reprise à l’été 2021

En décembre 2020, easyJet exploitait 152 appareils sur une flotte de 318 Airbus. © easyJet

Interviewé dans le cadre d'une rencontre organisée par Eurocontrol le 22 mars 2021, le PDG d'easyJet, Johan Lundgren a présenté sa vision de la reprise du trafic en Europe qui, selon lui, pourrait arriver d'ici quelques mois. Les deux leviers pour y arriver au plus vite : la vaccination et le passeport vaccinal.

Il y a désormais un an de cela, en seulement une semaine, le trafic aérien en Europe passait de 20.037 mouvements au 15 mars 2020 à 7.536 le 21 mars, accusant une perte de l’ordre de 60%.

Avec un trafic global ayant chuté de 65% en 2021 en comparaison de 2019, d’après les chiffres d’Eurocontrol, l’impact chez les opérateurs atteint en premier lieu les compagnies à bas coût avec -87%, loin devant les opérateurs traditionnels (-70%) et l’aviation d’affaires (-20%) face...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Pilotaillon curieux

    J’ai lu, donc sans garantie de justesse mais cela me semble cohérent, que les low-cost seraient plus à même de repartir, ayant à la fois moins consommé de cash (structures légères = coûts non opérationnels plus faibles) durant les arrêts et des méthodes de travail également plus agiles, de nature à s’adapter plus facilement aux changements de rythmes …
    Aurait-on des éléments complémentaires dans la communauté inconsciente présente ici ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.