Accueil » Hop ! reprend doucement du badin

Hop ! reprend doucement du badin
premium

La filiale régionale d’Air France, malmenée par les low cost européennes sur son marché domestique, mais aussi par sa maison-mère qui aspire ses pilotes, se sépare de sa flotte de turbopropulseurs ATR pour ne conserver que ses biréacteurs Embraer et Bombardier. La mise en place de cette nouvelle stratégie industrielle devrait lui permettre de réduire ses coûts et de simplifier la gestion de ses pilotes. Reste à connaître la place que lui réserve Ben Smith dans le groupe Air France KLM.

7.01.2019

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • BIB57

    Article très intéressant qui décrit bien le chaos stratégique dans lequel vit le Groupe AF depuis des décennies! Et le pire est que le « n’importe quoi » ne s’arrête pas à la stratégie (cf la politique clients, je tiens à disposition des curieux quelques illustrations en la matière…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.