Accueil » Les Boeing 747-400 de Corsair voleront jusqu’en 2021

Les Boeing 747-400 de Corsair voleront jusqu’en 2021
premium

Les trois (et coûteux) jumbo jets de Corsair seront retirés de la flotte entre décembre 2020 et avril 2021. Corsair va presque doubler sa flotte et passer progressivement en tout Airbus en visant treize A330 en 2023. En outre la compagnie qui a changé récemment d'actionnaire va se renforcer aux Etats-Unis.

19.09.2019

Dans la flotte de Corsair, les trois Boeing 747 seront remplacés par des Airbus A33neo flambant neufs. © Corsair

C’est donc la fin programmée (une « sortie anticipée » précise Corsair) des ultimes Boeing 747 en lignes régulières au sein d’un pavillon français. Le PDG de Corsair, Pascal de Izaguirre, n’a toutefois pas souhaité confirmer le nom du ou des futurs acquéreurs de ses trois jumbos. « Ils seront normalement vendus et c’est bien avancé »,  tout en ajoutant quelques indices : « il y a encore beaucoup de 747 en service dans le monde, tout comme des 767 pour le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

15 commentaires

  • bernardbacquie
    bernardbacquie

    Snif ! Les grincheux ne nous feront pas oublier que le Boeing 747 fut l’avion de ligne ayant permis l’accès au voyage aérien jusqu’au bout du monde à beaucoup de gens qui n’auraient pu le faire si l’on en était resté au magnifique Dewoitine de la série des 330. Il était gros, mais aérodynamique (contrairement à l’Airbus 380). Il allait vite (Mach 0,85 en croisière rapide), mais ne consommait pas tant que ça : soit 3,8 litres au 100 km par passager, tandis qu’Enzo… Ferrari faisait des voitures à 30 litres au 100 pour deux passagers ! En outre, pour un pilote, c’était le pied. Il se pilotait comme une Caravelle… sans l’aide de commandes électriques. Il y avait quelques pannes hydrauliques ou autres, mais ses équipements étaient redondants. Ce n’était jamais un problème. Si vous saviez A3 – B2 (pour Pilote Automatique A sur l’hydraulique 3, P.A. B sur l’hydraulique 2) et 4-1-4 (Hydrauliques 4 pour les gouvernes et trains d’ailes et hydraulique 1 pour tous les trains de fuselage), hé bien vous aviez votre qualification. Il ne restait plus qu’à appliquer la bonne check-list d’antan : « Fais ton métier pour vivre entier… » Oui, oui, ça marchait sur 747 ! Je me la faisais toujours mentalement après la lecture obligatoire des check-lists. Je crois avoir une dizaine de milliers d’heures sur les 100, 200 et 300. Avec les 300 hérités d’UTA, nous atteignions à Air France sur le réseau vers les Antilles presque le remplissage de Corsair : 521 pax… 14 de moins que que sur les ex-380 d’AF ! Il fut donc le plus grand succès commercial du XXème siècle après le DC-3. Et s’il me fallait tout raconter, il me faudrait faire encore un livre… peut-être un jour ! Des collègues de Corsair doivent avoir aussi une sacrée expérience sur cette belle machine. Ils doivent avoir la larme à l’oeil, d’autant que leur compagnie vient d’être durement impactée.

  • marcosi

    cliquez sur le lien pour la visite virtuelle du B747 Corsair. le pitch en ECO est de 81 pouces, donc conforme aux standards du marché. Vu la taille de l’avion, il est normal qu’il y ai plus de siège en eco versus un B777 ou A330.

    https://my.matterport.com/show/?m=Z6cGU1gkRhM

  • Michael

    Aux dires de certains le 747 est depasse. Faux, je viens d’effectuer un EZE/FRA, le silence est etonnant, comparable a un 787 ou A350. A noter egalement le silence des A320 Neo par,rapport a l’ancienne generation. Pour le 737 Max, je vais attendre un peu pour me prononcer.

    • Sebatien

      Je vous rejoins sur le 350 que j’ai testé sur Finnair, je fus très désagréablement surpris par le mauvais confort auditif. Et parce que j’aime bien critiquer parait-il, je rajouterai que l’ambiance led créé finalement de la pollution lumineuse alors qu’en standard, la nuit, les cabines sont généralement éteintes (et juste pour information, Finnair ne fourni pas (ou plus) de masque pour les yeux… Difficile donc de dormir sur un vol de 13h en étant presqu’en plein jour). Par contre, en ce qui concerne l’A330neo, impeccable comme l’A380 en terme de confort.

      • LSP.fr

        Entièrement d’accord pour la pollution lumineuse, constatée également sur A350 d’Air Caraîbes. Nuit horrible.

  • Padre

    Dommage de retirer le 747 sur les lignes
    J,ais voyagé plusieurs fois avec cette appareil on se sens bien et notre distraction le dimanche à saint Denis de la réunion regarder cette monstre des airs atterrir et décoller c,étais un plaisir

  • Stef

    Une bonne nouvelle, Corsair se sépare d’avion totalement dépassé et en bout de course. Une mauvaise pour les milliers de passagers de cette compagnie qui vont devoir encore pendant deux ans subir les problèmes techniques incessants de ces machines et les heures de retard qui en découlent

  • Sebastien

    Corsair ne se revendique pas une lowcost et elle ne l’est pas : les tarifs sont beaucoup trop élevés pour voler en 747 bétaillères de 550pax sur les Antilles.

    • Dams

      Faux, les 747 sont configurés à 532 passagers donc pas si serrés que ça..

      • Garcia

        C’est vrai que 18 PAX de moins, ça change tout…
        Une betaillère à 550 PAX mais un palace volant à 532….
        Visiblement vous n’avez pas passé beaucoup de temps en classe Eco de ce genre de bétaillères…car c’est effectivement bien de cela dont on parle…

      • Oupla boum

        Ah oui, alors c’eT nouveau parce que j’ai déja effectué des allers retours sur FDF à plusieurs reprises avec 580 pac payants( sans compter donc les GP).
        Chiffre confirmé chaque fois par la chef fe cab

    • Ehlscheid

      Erreur 521 pax et arrêtez de critiquer en permanence vous voulez toujours avoir plus et payer moins . Voilà le résultat le pavillon français disparaît petit à petit . Le 747 est un avion formidable

      • FloFlo

        Le 747 un avion formidable… Il ne faut pas pousser, on fait désormais bien mieux en terme de confort notamment au niveau de la préssu et de l’espace. Parce que oui, le 747 de chez Corsair en config éco Antilles, c’est une véritable bétaillère, totalement dépassée !
        Il faut savoir vivre avec son temps même si effectivement, c’est une très belle machine, emblématique.

      • Sebastien

        Je ne critique pas tout en permanence. Je présente juste mes expériences lorsque ma grand mère m’invitait en voyage organisé dans les années 90 sur les Antilles. Le 747 de Corsair était bel et bien une bétaillère. A moins que Corsair ne vole encore avec des 747 de plus de 25 ans, de mémoire, les cabines étaient configurées en 555pax. Et quand bien même il n’y a plus que 521 passagers, c’est dense pour un tel avion, la plupart des A380 ne sont même pas configurés ainsi. Si le 747 existe toujours, c’est bien parce qu’il joue parfaitement son rôle de bétaillère, et qu’il n’a aucun équivalent. La modernité et le confort de l’A380 l’a destiné à faire du voyage haut de gamme alors qu’il fut conçu pour prendre la relève du 747 sur le voyage de masse. Et pour ce qui est du terme « Low Cost », je ne catégoriserai pas Corsair ainsi, ses tarifs sont à la marge les mêmes que la concurrence nationale.

  • michael tolini

    Toujours un pincement de coeur quand on evoque la retraite du « Queen of the Sky », un avion qui pendant 50 ans a domine le ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.