Accueil » Les syndicats entrent chez Ryanair

Les syndicats entrent chez Ryanair

Jusqu'ici farouchement opposé à la présence de syndicats au sein de Ryanair, Michael O'Leary, le PDG, regrette désormais la lenteur des négociations avec les autres syndicats européens où elle possède des bases © Ryanair

Ryanair et l'association britannique des pilotes de ligne (British Airline Pilots’ Association, BALPA) ont signé un accord historique le 30 janvier 2018. La compagnie low-cost irlandaise reconnaît un syndicat, officiellement, pour la première fois depuis sa création en 1984. D'autres accords de ce type devraient suivre en Europe.

C’est une grande victoire pour les pilotes de Ryanair où, jusqu’à présent, les syndicats n’avaient pas droit de cité. Menacée par le premier mouvement social de son histoire avant les fêtes de fin d’année, la low cost irlandaise a voulu calmer le jeu en annonçant le 15 décembre 2017 son intention d’entamer des discussions dans l’objectif de reconnaître les syndicats de pilotes.
Une première pour la compagnie de Michael O’Leary, en plus de trente ans d’existence.

La direction de Ryanair a ainsi...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il est intéressant d’apprendre que dans l’Union Européenne, avant garde bien connue des droits de l’homme dans le Monde et donneuse de leçons universelle, une entreprise emblématique a pu récuser l’un de ces droits (le droit de se syndiquer, arraché de haute lutte par les salariés au XIXéme siècle) sans que cela n’émeuve grand monde (par contre quand il fallait pourfendre la Pologne communiste qui réprimait Solidarnosz, cela se bousculait au portillon des bonnes consciences occidentales!).
    Evidemment la loi du plus fort reste de mise et si les pilotes ont enfin fait reconnaître leurs droits, il n’en est pas de même des autres navigants et des rampants qui continueront à se faire exploiter sans vergogne dans l’indifférence générale (sans doute une autre illustration du « en même temps » actuellement à la mode!).

    Répondre
  • Où quand le loup se déguise en agneau.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.