Accueil » Orly se prépare à accueillir l’Airbus A380

Orly se prépare à accueillir l’Airbus A380

Le 17 octobre 2012, Aéroports de Paris présente ses projets d’extension de l’aéroport d’Orly avec en particulier la jonction d'Orly-Ouest et d'Orly-Sud en un seul bâtiment et des installations adaptées au très gros-porteur A380.

16.10.2012

L’idée est simple ! Face à la progression constante du trafic passagers à Orly (18,5 millions de voyageurs ont transité par Orly depuis le début de l’année, soit une hausse de 0,6%), l’aéroport sud parisien va prolonger ses deux terminaux ouest et sud l’un vers l’autres, pour les relier entre eux. Ainsi, à partir de 2018, Orly ne disposera plus que d’un seul grand terminal. Selon les responsables de la plate-forme, ce nouveau bâtiment de jonction – « one roof » – devrait être affecté aux vols internationaux. Et, de surcroit, il serait adapté à l’accueil de l’Airbus A380.

Il s’agit d’un projet d’envergure, puisque le montant des investissements prévus pour ces travaux s’élève entre 400 et 450 millions d’euros. Evidemment, ADP précise que ces extensions apporteront « un nouveau niveau de confort et de qualité de service » destiné à « satisfaire toujours davantage nos clients ». D’ailleurs, Lionel Guérin, président de la FNAM (Fédération Nationale de l’Aviation Marchande) et patron des compagnies Transavia et Airlinair, grandes utilisatrices d’Orly, confirme de son côté que « les installations existantes d’Orly Sud et d’Orly Ouest s’améliorent pas à pas, mais elles sont anciennes. »

En effet, l’aérogare actuelle d’Orly Sud a été mise en service en 1961, et celle d’Orly Ouest en 1971. Depuis, seuls des travaux de réaménagements ont été entrepris. Avec ces grands travaux, il serait également envisagé de construire une ligne de métro reliant Orly au centre de Paris, ainsi qu’une gare TGV. Mais ces lignes de transport sont soumises au programme d’avancement du « Grand Paris ». Pourtant, on constate que l’un des gros problèmes d’ADP à Orly est celui de l’engorgement des véhicules de dépose des passagers.

Enfin, Aéroports de Paris a pris la précaution de souligner que ce programme d’amélioration et d’extension d’Orly ne remet pas en cause la réglementation qui limite à 250 000 le nombre annuel de créneaux disponibles (arrêté du 6 octobre 1994 du ministère de l’équipement, du transport et du tourisme) ainsi que le couvre-feu quotidien fixé entre 23h30 et 6h00…

A côté du projet d’agrandissement des aérogares d’Orly, ADP a lancé son projet « Cœur d’Orly », un gigantesque complexe commercial de 22 700 m2 regroupant Aéroports de Paris (ADP) et ses partenaires Altarea Cogedim et la Foncière des Régions et positionné au nord de la plate-forme, en bordure immédiate de la Nationale 7. Ce projet ne fait évidemment pas l’unanimité du côté des communes riveraines, ni de leur chambre de commerce. Ainsi, selon Philippe Lavialle, président de la CCI Essonne : « ce programme ne présente aucune valeur ajoutée commerciale, aucune justification économique, et aucun caractère innovant. Soit il ne trouvera pas sa clientèle et ne fonctionnera pas bien, soit il va porter préjudice aux acteurs déjà en activité ! Comment imaginer qu’il puisse drainer une nouvelle clientèle sans paupériser l’existant ?».

Bruno Rivière

A propos de Bruno Rivière

chez Aerobuzz.fr
Reporter photographe par passion, Bruno Rivière a assuré la rédaction en chef d’Aéroports Magazine pendant près de 25 ans. Il a également enseigné le journalisme en faculté. Spécialiste du transport aérien, il a rejoint Aerobuzz en janvier 2011. Bruno Rivière réalise des reportages et des recensions de livres.

3 commentaires

  • danyfly

    Orly se prépare à accueillir l’Airbus A380
    On est pourtant pas le 1 avril

  • placs4156

    Orly se prépare à accueillir l’Airbus A380
    Orly n’est pas dimensionné pour recevoir l’A380.
    les infrastructures sont au bout du rouleau.
    il faudrait raser les terminaux et partir d’une feuille blanche.
    Flux passagers chaotiques, accès aux aérogares dignes d’un pays du tiers monde (orly val trop cher et qui ferme à 23h, gestion des zones taxi…).
    zone d’enregistrement et d’embarquement, non fonctionnelles, bruyantes, exiguës,
    pas ou peu de zones de restauration, ni de commerces
    Sans parler des locaux administratifs à Orly Sud et du personnel sur piste.
    Une honte.
    Il faut un GPS pour se repérer dans le réseau routier autour d’Orly. (pour accéder à la zone de service derrière Orly Sud par exemple…
    alors l’A380, c’est uniquement pour l’image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.