Accueil » Transport Aérien » Progression de 16% pour l’industrie aéronautique et spatiale française en 2012

Progression de 16% pour l’industrie aéronautique et spatiale française en 2012

Portée par un chiffre d’affaires en hausse (+16%) et un carnet de commandes record, l’industrie française aéronautique, spatiale, de défense et de sécurité a encore dégagé en 2012, le premier solde excédentaire de la balance commerciale nationale. Elle a également créé 8.000 emplois nets en France.

Le succès de l'A320NEO contribue grandement aux bons résultats 2012 de l'industrie aéronautique française

Les résultats de l’année 2012 confirment la...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Progression de 16% pour l’industrie aéronautique et spatiale française en 2012
    Les constructeurs recherchent d’abord leurs intérêts.

    Le domaine de la défense au-delà des difficultés technologiques qu’il impose, demande aussi des « éléments d’appuis tactiques » politiquement favorables. Un facteur capital devenu si imprévisible et déroutant aujourdh’ui qu’il rebute même les meilleurs élèves.

    Répondre
  • par Le Havrais chudiste

    Progression de 16% pour l’industrie aéronautique et spatiale française en 2012
    Serge Dassault ayant annoncé la fin de la production d’appareils militaires après le Rafale, votre conclusion s’en trouve malheureusement confirmée. Quid des technologies liées aux futurs avions de chasse? Notre prochain mono-réacteur sera t’il un drone dérivé du Neuron ou un modèle Américain? Dans ce dernier cas nous perdons définitivement pieds. Dassault cherche t’il à se mettre bien avec les Américains qui lui achètent la majorité de ses avions civils? En attendant les entreprises aéronautiques Françaises perdent gros dans la disparition à terme d’avions de chasse Français à moins de favoriser la création d’un nouveau bureau d’étude spécialisé. L’avenir technologique de la France est en jeux!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.