Accueil » Réfection en profondeur de la piste 3 d’Orly

Réfection en profondeur de la piste 3 d’Orly

Aéroport de Paris (ADP) a lancé un vaste chantier de rénovation de la piste 3 (08-26), le premier du genre depuis 1947. Les travaux réalisés entre le 28 juillet et le 2 décembre 2019 ont un impact direct sur l’exploitation du deuxième aéroport français.

11.09.2019

Le carrefour formé entre les pistes 2 et 3 est également concerné par les travaux. De ce fait, la piste 2 a aussi été fermée.
© ADP

La construction de la piste 08-26 d’Orly, dite piste 3,  remonte à 1947. Elle a été prolongée vers l’Ouest en 1959 pour atteindre sa taille actuelle de 3.320 m de long sur 45 mètres de large. Plusieurs cycles de maintenance de la chaussée, en 1989 et 1993, ont permis d’allonger la durée de vie de la bande d’asphalte jusqu’à ce qu’il soit constaté la dégradation, déjà importante, de dalles de béton sur une bonne partie de la piste (sur les 2/3 Ouest selon l’expertise avant travaux) pouvant provoquer, à terme, une baisse de la sécurité des vols.

Le choix des travaux dans la continuité

Pour ce chantier, deux scénarios avaient été envisagés. Le premier consistait en une reconstruction d’un seul tenant sur 18 semaines, et le second en deux fois sur 27 semaines. La première option a finalement été retenue avec un séquencement en 3 phases. Le chantier consiste en une reconstruction totale des 2/3 Ouest de la piste, soit 2.300m, et pour le tiers Est restant, il s’agit d’un renforcement de l’enrobé. Les taxiways Whisky 31-32-36 seront également refaits.

Quelques chiffres permettent de mesurer l’ampleur du chantier de la réfection de la piste 3 de l’aéroport Paris-Orly : 185.000 m2 de chaussée béton à démolir, 400.000 m3 de terrassement, 175.000 m3 d’enrobé, jusqu’à 690 personnes par jour sur le chantier… © ADP

Travaux sous exploitation

C’est un chantier de 120 millions d’euros que réalise ADP pour la piste 3. La complexité réside, en grande partie, dans la gestion du trafic et dans la recherche de la limitation des perturbations des vols. Sur les 18 semaines de travaux, 6.000 vols ont subi des modifications de leur programmation : 3.000 vols ont été déplacés sur d’autres créneaux horaires moins tardifs et 3.000 vols ont été annulés sur un total de 55.000. L’aéroport de Roissy accueille également un petit nombre de vols.

ADP a également eu pour pour objectif de limiter l’impact du chantier sur les riverains. Un large travail d’explication et de communication a été réalisé dans ce sens. Très concrètement, le choix de recycler sur place 200.000 tonnes de béton revalorisées dans la reconstruction de la piste permet d’économiser 13.000 semi-remorques (6.500 en approvisionnement de matériaux et 6.500 en évacuation vers une décharge). Les changements de trajectoires d’approche ont fait l’objet de nombreuses réunions d’information.

Jean-François Bourgain

Paris-Orly récupère une piste 4 flambant neuf

Orly Sud, Orly Ouest, c’est fini.

A propos de Jean-François Bourgain

chez Aerobuzz.fr
Détenteur du Brevet d'Initiation Aéronautique (BIA) et Pilote Privé avion, c'est par passion du vol que Jean-François Bourgain est devenu Journaliste aéronautique. Il collabore régulièrement, entre autres, à AéroBuzz.fr depuis 2016. Site Internet : https://jeanfrancoisbourgain.fr/

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.