Accueil » Un biréacteur SSJ100 d’Aeroflot se pose en flammes à Moscou

Un biréacteur SSJ100 d’Aeroflot se pose en flammes à Moscou

Un Sukhoi Superjet SSJ100 d’Aeroflot (vol SU1492) a réalisé un atterrissage d'urgence sur l’aéroport de Moscou Sheremetyevo, le dimanche 5 mai 2019. Le biréacteur qui venait de décoller, s’est posé en flammes. 41 des 78 personnes à bord ont trouvé la mort dans cet accident.

6.05.2019

L'équipage du Suhkoi SSJ100 d'Aeroflot (vol SU1492) a fait deux tentatives d'atterrissage, juste après son décollage de Moscou. © Flight Radar 24

Ce SSJ100 d’Aeroflot (vol SU1492) venait de décoller de Moscou Sheremtyevo pour Mourmansk, lorsque l‘équipage a lancé un appel pour un atterrissage d’urgence. Après une première tentative d’atterrissage avortée, l’avion s’est présenté à nouveau, en finale. Les images prises par des témoins, le montrent parcourir presque toute piste, le fuselage arrière ravagé par les flammes. Sur les videos prises de l’intérieur par les passagers, il apparaît que le feu part des ailes.

73 personnes et 5 membres d’équipage étaient à bord. On déplore 41 morts. Les survivants ont réussi à évacuer l’avion en feu, par les deux toboggans avant. Une enquête criminelle est ouverte pour violation de règles de sécurité ayant entraînées la mort de plus de 2 personnes.

300ème moteur SaM146 pour PowerJet

Le SSJ100 est un avion régional de 100 passagers propulsé par deux moteurs PowerJet SaM146 co-produits par le français Safran et le russe NPO Saturn. Il ne connaît pas le succès commercial de ses concurrents directs que sont, concurrent direct l’A220 d’Airbus ou l’E-Jet d’Embraer, sur le marché des avions de transport régional. Un peu plus de 300 appareils ont été commandés, au cours des 12 dernières années. 150 ont été livrés. Une version SSJ175 vient d’être lancée.

 

François Brevost

 

Crash d’un Sukhoi Superjet 100 en démonstration à Jakarta

A propos de François Brevot

chez Aerobuzz.fr
François Brévot est un reporter globe-trotter, chroniqueur, et photographe, passionné d’histoire contemporaine, aéronautique et spatiale, et de géopolitique. Il écrit en particulier, sur l’aviation militaire moderne ou ancienne, française ou internationale, et de nombreux récits de voyages sur des destinations et musées à caractère aéronautique. Spécialisé sur les nouvelles puissances aériennes, il visite très régulièrement les salons aéronautiques émergents du nouveau Siècle, que ce soit en Russie, en Chine, en Asie, en Turquie, et se passionne pour les nations d’Europe centrale.

16 commentaires

  • Guynemer13

    Bon, on a des news de ce qui s’est passé maintenant, ça serait bien de nous tenir au courant ?

  • B

    La première courte video de ce montage est intrigante. L’avion semble « retomber » brutalement juste après le décollage

    https://www.youtube.com/watch?v=Xfy_VP0amgI

    • JMB

      Non la 1ére vidéo n’est pas celle du décollage mais celle de l’atterrissage!
      On voit bien l’appareil en l’air à la 1ère image, toucher le sol et rouler sur les images suivantes puis il semble redécoller avant de retomber très lourdement et là le feu prend au moment du choc, à priori sous le fuselage à l’emplanture des ailes.

      Foudre ou pas, ce n’est pas un avion en feu qui vient se poser, il n’y a vraisemblablement aucun lien, au vu des images, entre un foudroiement et l’incendie, ce dernier se déclare après un choc brutal, dû à priori à un rebond ou un décrochage à quelques mètres au-dessus de la piste.

      Ceci est évident au vu des différentes vidéos, par contre le pourquoi du comment, il faudra attendre les résultats de l’enquête!…

  • Claudine Clostermann

    Après lecture de tous ces commentaires et de par ma réponse, je sens que, moi aussi, je vais attirer la foudre (pourvu que je brûle pas !!!). François BREVOT relate, en bon journaliste, ce terrible accident mais n’évoque aucune cause et son article est seulement basé sur cet événement et rien d’autre. Et là, à partir d’un article très neutre, chaque commentateur y va de sa petite investigation ou analyse. Sur le sujet d’un accident, il convient de résonner de façon cartésienne à savoir, l’hypothèse (il y a eu un événement), l’analyse ( étude des METAR et des TAF, écoutes des boites noires, excellente connaissance de l’appareil ainsi que de ses petites maladies de jeunesse, qualification de l’équipage, témoignages éventuels….etc) et ensuite seulement la conclusion aboutira de ces études.
    Aussi, dans tous ces commentaires, entre l’avion a pris la foudre (qui a lu le bulletin MTO ?), l’appareil était en pleine charge (qui a visualisé le bilan chargement ?), les pompiers sont intervenus tardivement…etc), il convient d’attendre que tous les éléments de cette analyse soient regroupés afin de fournir une conclusion adaptée à ce tragique accident.

    • Vladimir_K

      Il est vrai que le Modèle Reason nous apprend qu’un accident ne peut avoir qu’une seule cause, nous sommes d’accord.

      Maintenant pour ce qui est de la seconde partie de votre message, il y a tout de même un certain nombre de faits qui sont avérés :
      – il y avait 73 passagers dans cet avion de 87 places
      – la distance Moscou-Murmansk fait 2000km (autonomie de 2900km)
      – il n’a volé que 30 minutes

      Il n’était peut-être pas au max de sa capacité, mais il n’était certainement pas léger. Reste à savoir si sa masse à l’atterrissage était supérieure aux 41t autorisées.

      Il y a un enregistrement flight-radar et différentes vidéos qui montrent certaines choses :
      – le transpondeur est passé en mode urgence (7700) 5 minutes avant l’atterrissage
      – la vitesse d’atterrissage était normale, un peu en dessous de la moyenne sachant que l’avion était plein
      – Le Cdb confirme que l’appareil était proche de sa masse max au décollage, et donc supérieure à sa masse max à l’atterrissage.
      – Sur la vidéo, on voit les moteurs toucher la piste
      – l’évacuation a duré 55 secondes
      – Sur la vidéo, on voit que le premier véhicule sur les lieux est un camion de service, qui n’a rien à voir avec les secours
      – des passagers évacués ont leur bagage en main (sur la vidéo).
      – des passagers ont filmé durant l’accident, et ont posté la vidéo sur internet.

      Ils s’agit là de faits réels qui n’expliquent pas l’accident, mais qui démontrent certaines choses qui déjà doivent être améliorées.

  • Damien

    Le site Avweb suggère que l’appareil ne prend feu qu’après l’atterrissage…http://flash.avweb.com/eletter/4328-full.html?ET=avweb:e4328:2124454a:&st=email#232743

  • Bruno

    Pour le moment, rien n’indique à quel moment le feu a commencé.
    Est-il intervenu lors du touché brutal, ou l’avion était-il déjà en feu ?

  • Tricon Azub 06

    L’appareil aurait été touché par la foudre selon Sputnik.
    Le pilote a t’il tenté un contre QFU avant de se mettre en vent arrière?

    Il a agit avec maîtrise et sang froid, c’est un grand pilote.

    • vega

      La foudre n’a jamais provoqué l’incendie d’un avion en vol, au pire peut elle provoquer des dégâts sur certains équipements de bord ( radios, radar, systèmes de navigation…), surtout par impact sur les radômes et antennes. Ces équipements ne sont pas indispensables à la sécurité du vol.

      • TFFG

        Pan Am 214 se désintégra en vol suite à l’explosion d’un de ses réservoirs après avoir été frappé par la foudre.

    • patex

      Spoutnik est un média de désinformation massif aux ordres du Kremlin. N’attendez rien d’autre sur ce média qu’un éloge permanent à la grandeur de la Russie et une logorrhée anti-occidentale permanente. A fuir.

      • Stormy

        Sputnik et RT permettent de faire l’équilibre avec beaucoup d’autres sites, journaux télévisés ou écrits qui sont tout simplement la voix des américains ou de Georges Soros, et qui déclarent complotistes tous ceux qui cherchent un peu plus…. L’arrivée de l’internet a signé la mort de l’endoctrinement facile des peuples, à qui il devient de plus en plus difficile de faire avaler certains bobards. Ils s’en tirent en qualifiant de fake news tout ce qui va à l’encontre de l’intoxication ambiante.
        Il y a notamment sur Sputnik et RT de très intéressantes nouvelles de l’aviation, dont des vidéos de première main. Maintenant chacun est libre de faire sa religion.

  • Christian1

    Un passager du vol Su-1492 a rapporté au tabloïd Komsomolskaïa Pravda qu’après le décollage, « l’appareil a été touché par la foudre (…) L’atterrissage a été dur, on a presque perdu connaissance de peur ».

    « Il y a eu deux tentatives d’atterrissage, décrypte ce lundi matin notre consultant en aéronautique, Jean Serrat. Visiblement, la deuxième tentative est celle du désespoir parce que le pilote a jeté l’avion au sol. Il s’agit d’un atterrissage sur le train principal puis d’un rebond sur le nez avant. La partie arrière a énormément souffert au moment de l’impact. Peut-être cela a-t-il donné lieu à une fissure à l’arrière de l’aile. Il y a un réservoir central qui se trouve entre les deux ailes, ce qui expliquerait les fuites de carburant et des flammes extrêmement importantes », poursuit-il.

    • DAUMONT

      Je ne suis pas un expert mais… A regarder la vidéo il me semble que les pompiers ne sont pas intervenus rapidement. On voit cet avion brûler et rien ! Si je ne me trompe pas ils sont positionnés en bord de piste à chaque mouvement. Je lisais sur un autre site que l’évacuation était désordonnée avec des pax sortant sur les toboggans avec leur bagage cabine ?

      • Vladimir_K

        En effet, les vidéos montrent de longues minutes durant lesquelles l’avion brule, alors que les premiers véhicules arrivés sur les lieux n’ont rien à voir avec les secours – pas de pompiers, pas d’ambulances.

        En parlant de vidéos, je trouve légitime de s’interroger sur les passagers qui filment alors qu’ils sont en situation d’urgence. Il est alors primordial d’avoir toutes ses capacités (les deux mains, l’écoute, la concentration…) un smartphone n’a rien à faire là (ce qu’ont déjà souligné les enquêteurs australiens lors de l’incident de l’A380 Quantas à Singapour)

        Enfin, il semblerait bien que l’avion, en pleine charge, ait pris feu après que la queue ait touché violemment la piste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.