Accueil » Appontage en NH90 Caïman sur le PAN Charles-de-Gaulle

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Appontage en NH90 Caïman sur le PAN Charles-de-Gaulle

Le gagnant du deuxième jeu-concours des 10 ans d’Aerobuzz a été accueilli sur la base école de l’ALAT au Cannet-des-Maures avant de se rendre par la voie des airs, chez Airbus Helicopters, visiter la chaine d’assemblage final du H160, le successeur du Dauphin.

9.07.2019

Vincent Martin est le gagnant du deuxième des six jeux-concours organisés à l’occasion des 10 ans d’Aerobuzz. Le mercredi 4 juillet 2019, il avait rendez-vous sur la base école Général Lejay de l’ALAT, au Cannet-des-Maures. Accueilli au Centre de formation intégrée (CFI) NH90, il a pu, durant une heure, s’entrainer au pilotage du Caïman, à bord du plus gros simulateur d’hélicoptère au monde : un Full Flight Simulator (FFS) de 14 tonnes posé sur six vérins électriques, mis en service par Sogitec en 2015.

Vincent Martin, le gagnant du jeu-concours N°2 d’Aerobuzz lors du briefing avec Tim, l’instructeur au CFI NH90 de l’ALAT. © Martin Roy / Aerobuzz.fr

Tim, l’instructeur sol du personnel navigant (ISPN) avait préparé une séance de découverte, qui s’est rapidement transformée en une véritable séance d’instruction. Vincent est un ancien élève pilote de ligne (EPL) sorti en 2010 de l’ENAC qui a bifurqué vers l’audit de sécurité. Il est aujourd’hui ingénieur à l’OSAC et vole en aéro-club à Bordeaux-Saucats. Il s’est facilement accoutumé aux commandes de vol électriques du Caïman, moins à la commande de pas cyclique.

Après un décollage en double commandes de la piste du Cannet-des-Maures et un vol tactique en solo, en-dessous de 150 ft, dans les gorges du Verdon, Vincent et Tim ont mis le cap sur la baie de Saint-Tropez où le porte-avions Charles-de-Gaulle était au mouillage. A la deuxième approche, Vincent (avec l’aide de Tim) a réussi à poser son bimoteur sur le pont du navire. Il faut du doigté pour maîtriser les 5.000 cv du Caïman.

Retour à la base et débriefing au mess des officiers. Embarquement pour Marignane, rejoint en une quarantaine de minutes après un transit côtier qui restera gravé dans les souvenirs du Vincent.

Un NH90 Caïman et une Gazelle de l’ALAT à l’entraînement sur la base école Général Lejay du Cannet-des-Maures. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Vincent Martin en route pour Marignane apprécie en connaisseur le survol côtier. © Aerobuzz.fr

A Marignane, la visite privée de la chaine d’assemblage final du H160 a été guidée par Franck Dessenis, directeur du programme H160 d’Airbus Helicopters, et par Laurence Béjat, responsable de la FAL (Final Assembly Line) H160. Difficile de trouver meilleurs interlocuteurs pour Vincent qui s’est retrouvé dans un environnement industriel qui lui est familier, même si la FAL H160 ne ressemble à aucune autre. De par son expérience professionnelle, il a pu mesurer les progrès réalisés par Airbus Helicopters en matière de process industriel. L’hélicoptériste européen ouvre l’ère du « plug and play ».

Lors de sa visite chez Airbus Helicopters à Marignane, Vincent Martin a pu découvrir le deuxième H160 de présérie sur la chaine d’assemblage finale. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Cette chaine qui ne comporte que cinq stations (dont une dédiée aux essais au sol) a une capacité de production de 30 unités par an. Il faut 40 jours pour assembler un H160. Airbus Helicopters a fait le choix d’assembler le plus de sous-ensembles complets en amont, pour réduire le temps de l’assemblage final. C’est ainsi que le cockpit est intégré complet. Le nombre de composants assemblés sur la FAL est réduit à un millier contre 5 à 6.000 sur les autres chaines.

Lors de la visite, Vincent Martin a pu voir le deuxième H160 de présérie en cours d’assemblage. Ce sera le premier H160 livré à un client, en principe mi-2020. La certification EASA est escomptée fin 2019, et la certification FAA dans la foulée.

Après le survol du Mont-Blanc en motoplaneur avec René Dousset (Airmonie) effectué par Philippe Boutin, et une journée d’immersion au pays des voilures tournantes pour Vincent Martin, les deux prochaines expériences aéronautiques sont prévues en août 2019.

Nicolas Bruger, ingénieur chez Safran Landing Systems, participera à une mission d’entrainement en A400M, sur la base aérienne d’Orléans. Quant à celui ou celle qui volera avec Catherine Maunoury dans le box du championnat du monde de voltige 2019, les jeux sont ouverts… jusqu’au 16 juillet 2019. Ne laissez pas passer votre chance. Jouez tout de suite. Gil Roy

Je tente de gagner une séance de voltige avec Catherine Maunoury

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • JEAN CHARDIGNY

    Ancien pilote Al III ALAT au Galdiv 7 d’Habsheim (Mulhouse) en 1971 – 1974 je continue à m’intéresser au voilures tournante et leurs prodigieux progrès technologiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.