Accueil » L’aviation d’affaires, nouvelle frontière pour Garmin

L’aviation d’affaires, nouvelle frontière pour Garmin

Parmi le flot de nouveautés annoncées à la convention annuelle NBAA de Las Vegas (10-12 octobre 2017), Garmin présente plusieurs produits et certifications en cours qui démontrent sa volonté de monter en gamme sur le créneau des avions d'affaires. Au programme : HUD, G5000, G1000 NXi et le nouveau G700 TXi.

9.10.2017

Le HUD GHD 2100, couplé à un G5000 s'apprête à faire son premier vol à bord du Cessna Citation Longitude © Garmin

Les dernières annonces de Garmin, faites à l’occasion du salon NBAA (National Business Aircraft Association) 2017 de Las Vegas montrent clairement l’objectif de la multinationale. Modernisation du G700 avec une nouvelle version tactile baptisée TXi, nouveau radar Doppler, intégration du nouveau HUD sur un Citation Longitude, nouveau radar météo, intégration du G5000 sur un Citation Excel : Garmin étoffe significativement son catalogue de produits dédiés à l’aviation d’affaires et se positionne face aux deux acteurs historiques du créneau, Honneywell et Rockwell Collins.

De l’ULM au bizjet

Garmin a fait un bout de chemin depuis 1989 et sa création par Garry Bunell et Min Kao. Pour un fabricant de GPS, on peut affirmer sans trop se tromper que Garmin sait où il va. Depuis 30 ans, la multinationale américaine conçoit des outils GPS pour de nombreuses activités d’extérieur. En 1991, le fabricant crée une division « aviation » et lance son premier GPS, le GPS-100AVD qui s’intégrait à la planche de bord.

Depuis, l’aviation est l’un des grands succès de Garmin, qui a développé toute une suite de GPS et de gammes d’avioniques qui peuvent s’intégrer à un ULM et jusqu’au business jet de dernière génération, avec des pavés tactiles ou sous forme d’appareil portable.

Garmin a annoncé avoir livré son 500ème G1000 destiné à la gamme des King Air C90A/B, 200, B200, 300 et 350 © Garmin

Majoritaire sur l’aviation générale

Garmin aura réussi à retirer à Bendix King, qui régnait en maître historique, pour ne pas dire en roi, sur ce créneau, une part significative du marché de l’aviation légère : on estime chez Garmin être présent sur le marché de l’aviation légère à hauteur de 70 à 80%. Mais la multinationale ne s’arrête pas là.

Au-delà du célèbre G1000, que l’on retrouve dans de nombreux cockpits, Garmin a su également se placer sur le marché des « gros avions » homologués PART-25 par la FAA ou CS-25 par l’EASA, pour les avions supérieurs à 5,7 tonnes. C’est d’ailleurs vers cette catégorie que le fabricant d’avioniques tend de plus en plus.

Cessna le fidèle précurseur

Au cours du salon de Las Vegas, Garmin a annoncé livrer le 500ème G1000 pour la gamme des King Air. C’est Cessna qui, le premier, a annoncé équiper son Citation Mustang avec le tout nouveau G1000 en 2003. Il y a peu, Garmin a par ailleurs annoncé proposer la mise à jour de son avionique vers la version NXi, s’inscrivant dans une logique de mise à jour de ses produits, même si le Mustang n’est plus produit. Le Cessna Mustang est à la charnière entre l’aviation légère et l’aviation d’affaire et fait le lien entre l’avion de loisir, où Garmin est bien souvent cantonné, et le business jet.

Certifications en vue

Cessna, encore lui, poursuit son intégration des produits Garmin à sa gamme de business jets. Garmin vient également d’annoncer à Las Vegas l’imminence du premier vol d’un XLS avant la fin de l’année. Equipés du Primus 1000 de Honneywell, l’Excel et le XLS proposent désormais une solution Garmin.

Le Citation XLS devrait faire son premier vol avec le G5000 avant la fin 2017 © Garmin

Garmin insiste encore un peu en annonçant, toujours au salon NBAA, qu’un Cessna Citation Longitude équipé du HUD GHD-2100, annoncé en mai 2017 à Genève, et connecté à un G5000, s’apprête à voler pour obtenir sa certification sur le bizjet.

Si Garmin lorgne de plus en plus du côté des avions homologués PART-25 ou CS-25, il n’abandonne pourtant pas l’aviation légère. La multinationale a en effet annoncé la mise à jour de la gamme des G500 et G600, devenant XTi et passant au tactile et du G700 dévolu aux CS-25.

Aviation légère

Mis en service en 2006, la gamme bénéficie aujourd’hui d’un lifting : avec l’émergence du tactile, et son succès, la demande client s’est faite plus pressante. Les G500 et G600 bénéficient donc d’une cure de jeunesse avec l’affichage d’un HSI (Horizontal Situation Indicator) sur une carte intégrée où sont affichées les informations de tracé du plan de vol, les informations ADS-B lorsqu’elles sont disponibles, donc plutôt de l’autre côté de l’Atlantique.

Garmin développe depuis 30 ans des solutions GPS. La suite TXi représente une nouvelle étape dans les suites avioniques du fabricant © Garmin

Informations moteur

L’une des autres nouveautés de la gamme TXi est de proposer un EIS (Engine Information System), autrement dit un afficheur des paramètres moteurs en temps réel. Non seulement l’EIS affiche les indications moteur « standard » (températures, RPM…) mais il transmet aussi au pilote des conseils pour économiser du carburant et améliorer l’efficacité du moteur.

L’EIS TXi est compatible avec les moteurs Lycoming ou Continental à 4 ou 6 cylindres, couvrant une bonne partie de la gamme des mono et bimoteurs à pistons.

L’EIS (Engine Information System) permet d’afficher les paramètres d’un ou de plusieurs moteurs © Garmin

Garmin fait d’ailleurs la différence entre les trois écrans, destinés à des avions classés sous trois types d’homologation. Le G500 TXi est dédié aux avions homologués en Part 23 classe I/II soit en CS-23 pour l’EASA, en dessous de 2,7 tonnes. Le G600 TXi est quant à lui dévolu aux avions homologués en Part 23 classe III, le haut de la CS-23, pour des avions jusqu’à 5,7 tonnes. Enfin, le G700 TXi est réservé aux avions de la Part 23, classe IV et Part 25, équivalentes à la CS-25 (encore elle!) en Europe, pour les avions supérieurs à 5,7 tonnes.

Pas de tarifs annoncé pour le retrofit vers la version G1000 NXi qui sera disponible fin 2018 © Garmin

Formation et webinaires

Garmin souhaite enfin développer ses relations avec les usagers, particulièrement en France où la société organise des réunions de présentation en ligne, autrement appelées « webinaires. » Le représentant de Garmin en France présentera, en direct sur Internet et en Français, la nouvelle gamme TXi et pourra en même temps répondre aux questions sur les autres produits.

Objectifs stratégiques

Si Garmin affirme bien sa position sur les outils d’aviation légère et sa volonté de poursuivre sur ce créneau, le salon NBAA de Las Vegas montre toutefois clairement l’objectif. A l’instar de son tout récent radar Doppler GWX 80, les récentes annonces abondent dans ce sens : Garmin semble désormais avoir de plus en plus d’ambitions du côté des avions de fort tonnage, homologués en CS-25 et PART-25. En toute logique, on peut se demander où s’arrêtera Garmin et l’annonce, sous peu, d’un produit destiné aux avions de ligne ne serait pas une grande surprise.

Fabrice Morlon

Garmin organise un « webinaire » gratuit entièrement en Français le vendredi 19 octobre 2017 de 17h30 à 18h30 auquel vous pouvez vous inscrire en ligne.

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

2 commentaires

  • leo

    Pour info, le retrofit d’un Phenom 300 G1000 vers un G1000nxi coute 65’000 USD et represente 6h de travail pour remplacer certains elements.

    • FbS

      A ce tarif, ca passe peut être sur phenom….Mais les proprietaires de C172 G1000 vont être contents quand Garmin leur dira qu’on peut pas réparer leur G1000 (fin de support au bout de 10 ans – politique garmin qui se croit toujours sur un marché « consumer electronics »), et qu’ils doivent donc installer le nouveau à la place…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.