Accueil » Point d’étape sur le développement du turboprop Cessna Denali

Point d’étape sur le développement du turboprop Cessna Denali

Alors qu'il vient d'annoncer l'arrêt de la production du biréacteur ultra-léger Citation Mustang, Cessna montre l'avancement du programme monoturbopropulseur Denali. Un modèle chasse l'autre sur un créneau concurrencé. © Textron Aviation

Cessna est très discret sur le développement de son futur monoturbopropulseur lancé en 2015 à la surprise générale. A l’occasion du salon européen EBACE 2017 de l’aviation d’affaires (Genève, 22-24 mai 2017), le constructeur américain a néanmoins livré quelques informations sur le démarrage de la fabrication du premier appareil destiné aux essais statiques. Cessna a confirmé que le premier vol devrait avoir lieu en 2018. Il faudra pour cela que GE Aviation soit à l'heure, avec son futur moteur turbopropulsé ATP de 2.000 cv, également en cours de développement.

S’il avait imaginé son SETP (Single engine turoprop) plus tôt, peut-être n’aurait-il jamais lancé, au début des années 2000, le Citation Mustang. Loin d’étouffer la concurrence des King Air 90 et TBM, le biréacteur ultra-léger l’a exacerbée. Du coup, en 2015, Cessna a décidé de se repositionner sur le marché des turbopropulseurs monomoteurs avec une offre ciblée, sous le nom générique SETP.

Le SETP Denali chasse le VLJ Citation Mustang

Un an plus tard, au salon Airventure 2016 d’Oshkosh, il a annoncé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(3) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(1270) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.