Accueil » Aviation Générale » Accélération de la montée en puissance de Delair-Tech

int(1)

Accélération de la montée en puissance de Delair-Tech

La start-up toulousaine a réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires de 7,1 M$ (+242%) qui fait désormais d’elle, un des acteurs de premier plan, sur le marché mondial du drone professionnel civil. Levée de fonds, acquisitions, partenariats, embauches… l'année écoulée a permis à Delair-Tech d'acquérir une nouvelle dimension.

Les fondateurs de Delair-Tech en 2011 (de gauche à droite) : Bastien Mancini, Benjamin Benfarrosh, Benjamin Michel et Michael De Lagarde (président). © Delair-Tech

Peut-on encore parler de start-up ? Même si cette entreprise est encore jeune (elle n’a été créée qu’en 2011 par quatre jeunes ingénieurs)Benjamin Michel (Ecole des Mines de Nancy), Bastien Mancini (ancien du CNES), Benjamin Benharrosh (Polytechnique) et Michael De Lagarde (Polytechnique) qui occupent aujourd’hui respectivement les fonctions de directeur de la production, R&D, directeur commercial et marketing, président., elle emploie 106 salariés (contre 45 un an plus tôt) et a réalisé, l’année dernière, un chiffre d’affaires de 7,1 M$, soit le triple de 2015. 2016 a été pour Delair-Tech une année charnière au cours de laquelle, elle a réalisé une levée de fonds de 15 M€ A travers cette levée de fonds, Andromède, holding d’investissement de la famille Hériard Dubreuil, est devenue investisseur principal de Delair-Tech. Son objectif est l’acquisition de participations dans des sociétés à fort potentiel de croissance si possible dans des domaines liant prestige et forte technologie ainsi que l’animation et l’accompagnement de ces projets, en vue de leur développement en France et à l’international.qui lui a permis de changer de braquet.

Elle a ouvert une nouvelle filiale aux USA et a fait deux acquisitions stratégiques. La première a visé Eukréa Electromatique (Bordeaux), spécialiste en ingénierie des systèmes embarqués. La seconde s’est portée sur Gatewing (Gand, Belgique), une entreprise pionnière dans le domaine de la photogrammétrie d’images aériennes acquises par drones. L’objectif est de tendre à la maîtrise de l’ensemble de la chaine de valeur, de la conception du drone à l’analyse d’images aériennes et au traitement de données, afin de proposer aux entreprises des services intégrés avec toujours plus de valeur ajoutée et de se distinguer dans un marché fortement concurrentiel.

C’est aussi dans cette perspective que Delair-Tech a noué des partenariats stratégiques en 2016, notamment avec Microdrones, concepteur et fabricant de multi-rotors industriels. Delair-Tech étant l’un des leaders mondiaux dans le domaine des drones professionnels à voilure fixe, il est désormais en capacité de proposer une plate-forme adaptée à chaque type de besoin.

Delair-Tech est en capacité de mettre à disposition des professionnels des données collectées et analysées par drones lors d’opérations de vols hors de portée de vue du pilote. © Romain Laporte / Delair-Tech

Celui qui s’est imposé sur le marché du drone professionnel comme une référence pour des opérations de vol de longue distance hors de la portée de vue de l’opérateur (BVLOS), ainsi que le traitement et l’analyse des données aériennes, est condamné à réussir. D’abord parce que les investisseurs qui ont injecté 15 M€ exigeront tôt ou tard, un retour. Ensuite, parce que la concurrence se renforce, notamment du fait du choix de certains grands donneurs d’ordres, comme la SNCF (client historique de Delair-Tech), de devenir opérateurs de drones. Les quatre jeunes ingénieurs qui sont à l’origine de Delair-Tech le savent et sont armés pour faire face à ces défis.

Pour 2017, ils se sont fixés trois priorités stratégiques : structurer leur offre par secteur d’activité, créer les drones de seconde génération et poursuivre l’extension et le renforcement de son réseau de distribution mondial.

Gil Roy

 

 

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter