Accueil » ADAC commande deux eVTOL VoloCity

ADAC commande deux eVTOL VoloCity

ADAC Luftrettung, les services de secours aérien de l’automobile club d’Allemagne (ADAC) a réservé deux avions électriques à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) VoloCity. L’objectif est de mener des tests opérationnels à partir de 2023, en secours médical aéroporté.

18.12.2020

A partir de 2023, ADAC entend démontrer la complémentarité de l'eVTOL de Volocopter avec ses hélicoptères dans le secours. © Volocopter

C’est en toute connaissance de cause que l’ADAC Luftrettung, le plus grand opérateur d'hélicoptères en Europe, s’intéresse aux eVTOL. Cette commande de deux appareils qu'il vient de passer à Volocopter fait suite à une étude de faisabilité lancée en 2018 sur l'utilisation de multicoptères pilotés dans les services de sauvetage. [note]L’étude lancée par ADAC Luftrettung et Volocopter a été parrainée par la Fondation ADAC avec l'Institut für Notfallmedizin und Medizinmanagement (INM, Institut de médecine d'urgence et de gestion médicale) de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

6 commentaires

  • Matthieu

    En fait il y a une note dans l’article qui indique clairement simulation informatique mais il fallait cliquer dessus…et comme la phrase était ambigüe sans cette note « Plus de 26.000 interventions d’urgence avec des multicoptères ont été étudiées dans la région d’Ansbach au départ des bases ADAC de Dinkelsbühl, en Bavière, et d’Idar-Oberstein, en Rhénanie-Palatinat »
    On mettra ça sur le compte du rédacteur 🙂
    Amitiés

  • Matthieu

    Les 26 000 simulations de la photo sont des simulations réelles ou par ordinateur ?

    • Pilotaillon, recrue deuxième classe

      Me permettez-vous de vous conseiller une nouvelle paire de lunettes, en contrepartie de la lecture d’une page d’Aérobuzz en plus Aff Le Loup offre la vision de près… c’est le moment d’en profiter.
      Ouarf, Ouraf* !
      Signé Idéfix

      • Matthieu

        C’est juste que 26000 vols depuis 2018 on peut dire qu’ils n’ont pas chômé d’où mon étonnement…
        Mais bon comme toujours on a pas le droit de poser des questions
        Sans rancunes 🙂

      • Pilotaillon respectueux

        Comme vous je pense, je distingue « vols d’essais » et « simulations » ?
        D’où la confusion, désolé !
        Je n’ai pas connaissance des critères de comptage : si à chaque nouveau paramétrage d’une loi de pilotage suivi de quelques secondes de « vol d’essai » est comptabilisé : le compteur peut vite s’emballer !
        On peut même imaginer un automatisme de conduite de test, pour gagner du temps sur les concurrents…
        Rien ne peut être exclu, sans certitude, je répète.

      • Joel

        ce sont des simul par ordi ça me paraît clair/ou comparaisons avec des missions réelles, pour voir ce que ça aurait donné avec le Volocoptère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.