Accueil » Aviation Générale » Auf Wiedersehen PC-6

Pilatus va arrêter la production de son légendaire PC-6 Porter. Le dernier exemplaire sortira des chaînes d’assemblage de Stans (Suisse) début 2019, soixante ans après le démarrage de la production.

Pour Pilatus, le plancher atteint par les ventes ces dernières années, ne justifie plus les investissements nécessaires pour maintenir au niveau son PC-6 Porter. © Pilatus Aircraft

La popularité du PC-6 Porter est inversement proportionnelle à la quantité d’unités produites. Depuis 1959, Pilatus n’en a pas produit plus de 500 exemplaires dans son usine de Stans. Une petite centaine a également été produite sous licence aux USA. C’est peu pour un programme qui s’est étalé sur près de six décennies. Au total, cela fait en moyenne, une petite dizaine par an. A l’exception de 2016 (10) et de 2014 (9), ces dernières années, ce fut plutôt la moitié, voire aucun.

PC-24 d’abord

Dans ces conditions, maintenir une chaine de production coûte cher, d’autant que le lancement de la production du biréacteur PC-24 mobilise Pilatus actuellement. Le constructeur suisse qui table sur une certification d’ici la fin 2017 est engagé dans un programme dont il avait apparemment pas mesuré l’ampleur. Plus question dans ce contexte de se disperser.

Oscar J. Schwenk, PDG de Pilatus, présente la fin du PC-6 un peu différemment en expliquant que « chaque produit a un cycle de vie qui doit se terminer tôt ou tard. Ce moment est arrivé pour le PC-6. » Il reconnaît au passage que le Porter a valu à Pilatus « la renommée et la reconnaissance dans le monde entier. » C’est un fait, en termes de notoriété, Pilatus doit beaucoup au PC-6.

Ce n’est pas parce que Pilatus retire de son catalogue le PC-6 Porter, que la carrière de son monoturbopropulseur à tout faire est terminée. © Pilatus Aircraft

Le PC-6 est un avion qui possède une capacité de décollage et d’atterrissage court sur tout type de surface, jusqu’à des altitudes incroyables. Son terrain de prédilection est la montagne. Il a construit sa légende dans l’Himalaya. Son taux de montée est spectaculaire et ses descentes en piquer en se freinant sur son hélice font le bonheur des trésoriers des centres de parachutisme.

Pilatus accepte les commandes jusqu’à mi-2018, tout en précisant que le nombre de PC-6 disponibles à la vente est limité. Ensuite, le constructeur promet qu’il assurera le support client pendant encore 20 ans.

Gil Roy

Le prototype du PC-6 Porter datant de 1959 vole à nouveau en Suisse après avoir été détruit au Népal en 1960. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

A propos de Aerobuzz

Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

c0eed51fd6d0a0bfc1ad80015a4583e8111111111111111111