Accueil » Aviation Générale » Breitling réduit la portance

Breitling réduit la portance

Suite à la décision de Breitling de ne pas poursuivre son partenariat avec Red Bull Air Race, Mika Brageot n'aura finalement étrenné la magnifique livrée de son MXS-R "Skyracer" qu'une seule saison sur le circuit Red Bull Air Race. © Breitling

L'image de Breitling semblait indissociable de l'aviation et pourtant… Le nouvel actionnaire a décidé de changer de cap et, en conséquence, de mettre fin à la plupart de ses contrats de sponsoring. Si le Jet Team est maintenu pour le moment, le couperet est tombé pour le Super Constellation, le DC3, les Wingwalker ou encore la Breitling Racing Team de Mikaël Brageot. Des questions sans réponses se posent pour les autres…

Récemment, Breitling a changé de main après que Theodore Schneider ait vendu 80% de sa société à CVC Capital Partners, un fond d’investissement anglais qui a placé Georges Kern à la tête de la société. La nomination de cet Allemand à la réputation d’être un patron aux décisions tranchantes, a notamment eu pour effet de générer une rumeur : « Breitling projetterait de se désengager totalement de l’aviation. » Info ou intox ? Voici les faits…

Super Constellation : deux fois à terre

Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(3) { [0]=> int(2) [1]=> int(6) [2]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Après avoir vu en détail la dernière course RedBull à Indianapolis, je me suis rendu compte que le vainqueur n’était que celui qui « au bonheur la chance » réussissait les fameux VTM (c’est à dire dépassait 10G pour moins de 0.6s), et je n’ai finalement pas trouvé la formule (spectaculaire certes) finalement très intéressante. De mon point de vue vraiment cela ne donne pas une image très méritoire du pilotage, et ce n’est un peu que du tirage au hasard. La formule VW air race(initiée par Steve Wittman) aux Etats Unis était une vrai course aérienne avec les coureurs dans le circuit « en même temps » (je paraphrase Jupiter) sur de petits budgets, comme Reno (qui est « LA » course aérienne de référence).
    Allez voir sur Youtube les performances de l’Osprey GP5 et vous aurez une autre idée de la course aérienne qu’avec des avions de voltige (en version aseptisée).

    Répondre
  • Espérons que BREITLING gardera l’essentiel:
    La superbe formation crée par Jaques BOTHELIN, regroupant actuellement les 7 Albatros L-39 magnifiquement pilotés par son team. Pour Breitling la visibilité de la marque est évidente et pour le plaisir des spectateurs c’est un must.
    Les sponsoring de pilote « isolés », comme M. Brageot par exemple, n’ont pas beaucoup de visibilité et ne satisfont que les pilotes qui en bénéficient.

    Répondre
    • Bonjour et merci pour votre commentaire.
      Pour répondre à votre réflexion concernant Mikaël Brageot, cela dépend de quel point de vue l’on se place. Car si, en France, ces courses ne sont diffusées que sur une petite chaîne TV (SFR Sport 3, qui ne diffuse que de courts résumés) ce n’est pas le cas d’autres pays où elles sont retransmises sur de grandes chaînes telles que : NBC Sport (USA), Sky Sport (GB), Fox Italy, NHK BS-1 et J-Sports (Japon), Servus TV (Autriche), RTVE (Espagne), TV Globo (Brésil), EIR Sport (Irlande), Kompas TV (Indonésie), Supersport (RSA), etc. Au total ce sont près de 30 chaines qui diffusent – dont une majorité en direct – chaque course. Par ailleurs, les retransmissions en live-streaming des courses génèrent des audiences colossales sur Internet. Au final, dire que Brageot est « un pilote isolé » qui n’a « pas beaucoup de visibilité » ne me paraît pas très juste.
      Bien à vous.
      B. Otelli.

      Répondre
    • Des patrouilles, il y en aura d’autres!

      Ce qui est souhaitable, c’est que l’équipe du Super Constellation trouve rapidement de nouveaux sponsors pour que ce « monument » historique quasi unique continue de voler.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(3) { [0]=> int(2) [1]=> int(6) [2]=> int(1270) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(2) [1]=> int(6) [2]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.