Accueil » Cap sur Aero 2021

Cap sur Aero 2021

Messe Friedrichshafen, l'organisateur du salon Aero, a dû annuler l'édition 2020 à cause de la Covid-19. Les organisateurs gardent néanmoins le moral et se projettent dans Aero 2021. Roland Bosch, responsable du salon Aero, répond aux questions d'Aerobuzz.net.

1.04.2020

Roland Bosch (à gauche), l'âme d'Aero, et Tobias Bretzel, appelé à lui succéder à la direction du salon Aero Friedrichshafen. © Messe Friedrichshafen

Aerobuzz.net – Aero 2020, comme tous les autres grands salons de l’aviation prévus cette année, n’aura pas lieu en raison de la crise du Covid-19. Quelles sont les conséquences pour le parc des expositions de Friedrichshafen ?

Roland BoschLes conséquences financières sont lourdes. Nous avons dû annuler six foires commerciales ces dernières semaines. Les conséquences ne sont pas encore vraiment évaluées. Comme pour nos exposants. Aero Friedrichshafen est le plus important rendez-vous de l’industrie aéronautique de l’année. De nombreux exposants avaient prévu de présenter des nouveautés et de faire des affaires.

Quelle a été la réaction des exposants face à l’annulation ?

En raison de l’aggravation de la situation face à l’épidémie de Covid-19, nos exposants ont fait preuve de compréhension à 100 %. Bien sûr, il y avait aussi un sentiment de déception et l’espoir que ce cauchemar pourrait bientôt être terminé et que tout reviendra bientôt à la normale.

Regardons vers l’avenir. Y a-t-il déjà une date pour l’Aero 2021 ?

Oui, nous nous sommes rendus compte relativement vite qu’il n’était pas logique de programmer Aero cette année. D’une part, parce qu’il n’y a aucune certitude que la crise soit terminée dans un avenir proche. D’autre part, nous devons également tenir compte des chevauchements avec d’autres événements. Il n’y a eu qu’une seule décision sensée. Cela signifie que le prochain Aero aura lieu dans un peu plus d’un an plus tard, à partir du 14 avril 2021.

Certains exposants ont-ils reporté leurs réservations pour 2020 à 2021 ?

En repoussant l’échéance, nous donnons à chaque exposant la possibilité de se retirer du contrat. Mais pas un seul exposant n’a exercé cette option. Tous les exposants qui se sont inscrits cette année veulent participer à Aero 2021. Ils misent sur Aero 2021.

Quand commencent les préparatifs concrets de l’AERO 2021 ?

Le vieux dicton s’applique ici : « Après la foire, c’est avant la foire ». Même si Aero 2020 n’a pas lieu, les préparatifs commenceront comme d’habitude. Cela signifie que nous préparons la documentation pour les exposants, obtenons les autorisations, etc. Bien sûr, nous avons même un peu plus de temps maintenant. Nous voulons aussi profiter de ce temps pour rendre Aero encore meilleur qu’il ne l’est déjà.

Avant Aero 2021, il y aura le salon de l’hélicoptère « European Rotors » à Cologne en novembre 2020, dans lequel la Messe Friedrichshafen jouera également un rôle important.

Oui, l’European Helicopter Association nous a fait confiance pour organiser ce nouveau format de salon professionnel. C’est la reconnaissance de la compétence de notre équipe qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années, et qui élargit son réseau et son expertise. European Rotors montrera certainement aussi que les hélicoptères sont indispensables, et pas seulement en temps de crise.

L’aviation générale et l’aviation d’affaires sont très réactives. C’est pourquoi nous pensons qu’elles pourront se remettre de la crise plus rapidement que les compagnies aériennes. Pouvons-nous donc nous attendre à un Aero spécial 2021 ?

L’un des grands avantages de l’aviation générale est sa grande flexibilité. Les processus décisionnels y sont extrêmement rapides. Dès que la crise sera terminée, il sera possible de reprendre l’avion. Si la structure des entreprises ne s’amenuise pas trop en raison d’une durée excessivement longue de la crise, le prochain Aero sera non seulement le plus important rendez-vous de l’industrie, mais aussi un salon professionnel très intéressant. D’autant plus que les nouvelles technologies ouvrent d’énormes possibilités d’innovation. Nous espérons également que les jeunes, après le choc de la crise – pour beaucoup, c’est la première crise qu’ils vivent – réaliseront que l’aviation et le pilotage sont quelque chose de très enrichissant. J’espère que les clubs et les associations aéronautiques verront finalement aussi dans cette crise une occasion de susciter l’intérêt des jeunes pour l’aviation.

Propos recueillis par Volker K. Thomalla

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Volker K. Thomalla

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique et pilote privé, Volker K. Thomalla est spécialisé dans les questions de l’aviation d’affaires et du trafic aérien. Il a écrit une douzaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a été rédacteur en chef des magazines aéronautiques allemands Flug Revue et Aerokurier entre 1995 et 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.