Accueil » Cirrus Aircraft joue la transparence

Cirrus Aircraft joue la transparence

L’association de propriétaires de Cirrus vient de publier sa troisième étude annuelle sur la sécurité de la flotte des Cirrus SR20 et SR22. Le taux d’accident est légèrement supérieur à la moyenne et l’intérêt du parachute de secours CAPS est une fois de plus démontré.

CIRRUS_couv_revue.jpgDepuis 2007, le magazine de l’association des propriétaires et des pilotes de Cirrus (COPA) publie annuellement, dans son dernier numéro de l’année, une étude minutieuse des accidents impliquant des Cirrus SR20 et SR22. Alors que la flotte se composait a la fin du premier semestre 2009 de plus de 4.400 appareils qui totalisaient un peu plus de 3...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

15 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Cirrus Aircraft joue la transparence
    Une statistique pour recentrer le débat. Au cours des 6 premiers mois de l’année 2014, la flotte Cirrus n’a enregistré qu’un seul accident mortel, et ce au niveau mondial. Pas mal pour un avion dangereux non ?

    Répondre
  • Cirrus Aircraft joue la transparence
    J’ai été récemment surpris de voir des avions décoller , se poser alors que des tondeuses entretenaient la piste en herbe.
    Un notam avait été déposé et réservait l’utilisation de la piste aux avions basés .
    Quelle est la réglementation a appliquer dans cette situation , quelqu’un a t’il une réponse .
    Merci d’avance.

    Répondre
  • Cirrus Aircraft joue la transparence
    Bien cher tous.

    Je ne reviens pas sur mes propos tenus il y a peu pour commenter les statistiques d’accidents en France, statistiques presentees sur ce site. Il y a 2 ans j’avais analyser les accidents du Cirrus en m’aidant des statistiques americaines (je ne suis pas un statisticien!). Mais je l’avais fait car il y avait un article publie dans ‘SA FLYER » (South African flying magazine) qui portrayait le CIRRUS comme l’avion le plus sur sur le marche! Alors je leur ai montre que c’etait faux. Deja a ce moment-la le CIRRUS etait legerement AU DESSUS de la moyenne en ce qui concerne le nombre d’accidents et de deces. Je leur avais repondu que le CIRRUS etait un avion rempli de « securites » mais que cela n’en faisait pas un avion plus sur!!! J’avais ajoute que c’est un avion plus COMPLEX a voler. Le parachute donne une FAUSSE impression de securite. C’est le genre « quoiqu’il arrive, le parachute va me/nous sauver ». Je regarde maintenant les stat publiees par Cirrus. D’abord et encore une fois le taux d’accidents sont encore legerement au-dessus de la moyenne mais si NOUS IMAGINONS QU »IL N’Y AVAIT PAS DE PARACHUTE (comme dans un Cessna ou un Piper) alors on arriverait a des taux d’accidents et de deces CATASTROHIQUES!!!
    Mon avis est que ce genre d’avion doit avoir une categorie SPECIALE. Tout comme on a cree la categorie LSA (Light Sport Aircraft), on devrait ajouter une categorie « COMPLEX AIRCRAFT ». (quelque chose juste en dessous de la licence commerciale). Il ne faut pas attendre car les statisiques d’aujourd’hui parlent d’elles-memes. Sinon pourquoi faire des statistiques si ce n’est pas pour prendre des decisions. Bien amicalement. Alex

    Répondre
  • accident
    bonjour,
    oui j’ai appris que des petits malins mettaient de l’essence de voiture au lieu de l’essence avion, ce qui fait que.. à terme… c’est peut-être pas malin.
    si des pièces moteur cassent.. plus tard, dommage..
    ceux qui ont des pannes ne le savent pas forcément que l’avion est «  »chargé » » !!
    désolé, et merci à ceux-là de respecter les données constructeurs.
    AMB

    Répondre
  • Cirrus Aircraft joue la transparence
    Pour répondre à Adam Shaw..

    Je pense que vous mettez le doigt la ou ca fait mal. Un Cirrus SR22 est, tout comme ses homologues récents sur le marché, une machines a hautes performances…à train fixe. Le train fixe permettant de confier cette machine à des pilotes moyennement rigoureux qui ne casseront pas du petit bois en oubliant de sortir le train. (Je ne jette pas la pierre, des deux catégories de pilotes qui ont oublié de sortir le train, ou qui vont le faire, je fais malheureusement partie de la première…sur planeur heureusement, ce qui m’a permis de comprendre la leçon à moindre frais)

    De manière générale, et notamment par l’inaction de la FNA face aux évolutions règlementaires récentes, la pratique de l’aviation légère subit de plus en plus une sélection par le fric, et non par l’engagement de ses pratiquants comme le voudrait une tradition héritée de l’aviation populaire des débuts de cette activité.

    Il est plus facile a un « docteur » (ou assimilé friqué) de se payer un SR-22 et de voler avec, en se reposant sur le GPS et l’informatique de bord, qu’a un passioné aux moyens plus modeste de voler, avec pourtant un engagement et une rigueur quasi-professionelle (Ma position personelle à ce sujet étant que ce n’est pas parce que je suis un pilote du dimanche que je m’autorise pour autant a prendre plus de risques que dans un avion de ligne – avec ce que cela me coute en efforts pour atteindre ce but). La sécurité en vol étant in fine bien plus l’affaire du pilote que du niveau d’équipement de sa machine (bien que je ne crache pas sur ces derniers), il n’est pas anormal de constater que le bilan de sécurité du SR-22 n’est que marginalement meilleur que la moyenne.

    Répondre
    • Cirrus Aircraft joue la transparence
      Soyons tolérants, si l’on n’aime pas l’aviation ce n’est pas en tenant ce genre de propos que l’on réussira à en dégouter les autres qui sont en grande partie des passionnés. Après 6 000 heures de vol sur nos avions légers, je suis toujours vivant et en pleine forme. Quel que soit l’avion je prends j’éprouve toujours beaucoup de plaisir à voler. Je ne suis pas miliardaire puisque je instituteur retraité et qui plus est je possède mon propre avion un C210 de 1961 que j’entretiens moi-même.
      Je ne pratique ni la chasse, ni la pêche, ni les jeux de cartes, ni le billard, ni le tennis … mais je respecte tous les pratiquants de ces activités et je pense que comme moi ils éprouvent beaucoup de plaisir dans leurs pratiques et en cela je me sens proche d’eux.
      Je ne pense pas qu’il y ait actuellement sur le marché des avions dangereux, il y a des pilotes plus ou moins entraînés ça c’est vrai, mais de là à parler de carnage, il y a un pas que j’éviterai de franchir.
      Je pense que vous devez avoir d’autres centres d’intérêt dans la vie que l’aviation et je vous souhaite beaucoup de bonheur dans leur pratique.

      Répondre
    • Quelle belle image des medecins !!!
      Merci de votre commentaire qui me conforte dans l’idée que je pratique un métier encore respecté…
      Il serait judicieux à l’avenir d’avoir plus de reflexion que l’homme de néandertal.

      un medecin passionné d’aviation qui n’a pas de cirrus ….

      PS: si il y a des « assimilés friqués » qui peuvent se payer un sr22 tant mieux pour eux non? n’aimeriez vous pas être à leurs place ? hypocrisie? jalousie?

      Belle journée à vous

      Répondre
  • Cirrus Aircraft joue la transparence
    Cette polémique liée aux accidents impliquant des Cirrus est l’exact « copié/collé » de la vielle polémique sur les Bonanza « Doctor-Killer » mono et bi-moteurs. On parle dans les deux cas de machines performantes mises entre les mains de « jeunes » pilotes : on le sait bien, 400 hdv c’est peanuts ! Ces « jeunes » pilotes pensent pourtant pouvoir transférer leur (parfois) grandes compétences professionnelles (médecins, avocats, PDG…) à l’aviation par le truchement d’important moyens financiers… achat d’avion « sexy et en vogue » et licences parfois bâclées par des instructeurs — impressionnés par le « Monsieur. »

    Répondre
  • par Thierry (fidèle lecteur)

    Cirrus Aircraft joue la transparence
    Je confirme, au vu de ces chiffres, qu’il est encore plus dangereux de piloter un avion léger que de rouler à moto. Au moins faut-il en être conscient ! Ancien pilote puis motard, j’ai pu constater que les mauvais chiffres de la sécurité, dans les deux cas, tendaient à être occultés par les formateurs.

    Répondre
  • Cirrus Aircraft joue la transparence
    Si les pilotes de Cirrus volent plus que les autres (et sont donc plus entraînés selon vous), et si les Cirrus sont équipés d’un parachute, le fait qu’ils aient plus d’accidents mortels est très inquiétant. Et si plus d’un avion sur 10 (11% si je comprends bien) est détruit dans un accident mortel en France (FFA) chaque année, c’est carrément dramatique. Ramener la statistique aux nombre d’heures de vols ne sert qu’à cacher cette vérité. Mais si c’est juste, après 10 ans il ne doit plus rester beaucoup d’avions…

    Répondre
    • Vérifiez vos chiffres !
      Vérifiez vos chiffres !

      En 2008, les aéro-clubs ont déploré 32 accidents mortels pour une flotte d’environ 2.100 avions.

      Pour l’ensemble de la flotte des Cirrus, soit au total 4.400 avions, le nombre des accidents mortels est de 55 depuis le premier vol d’un Cirrus privé en 1998.

      Encore une fois, c’est beaucoup trop. Et sur ce point je suis d’accord avec vous.

      G.R.

      Répondre
  • N’IMPORTE QUOI!…
    Ce n’est pas moi qui le dit mais la FFA, en 2008, sur 2000 avions répertoriés en aéroclubs, il y eu 227 accidents de monomoteurs ayant causé 64 décès pour 700.000h de vol…
    Alors sauf à raconter n’importe quoi ou à être nullos en calcul, chez moi celà fait 64:700.000×100.000= 9,1 tués pour 100.000heures et pas 1,9 comme annoncé!!…
    Et 227:2000×100= 11% des monomoteurs ayant eu une panne fatale chaque année!!… C’est dire le carnage!..

    Alors, conscient de ne pas être aéronautiquement correct tout en espérant ne pas être censuré cette fois, je le répète à qui veut bien l’entendre, les monomoteurs sont des engins d’un autre age, eminemment casse-gueules, bruyants, inconfortables, d’un coût d’achat et d’entretien absolument hallucinants, et qui n’ont même pas d’utilité ludique ou touristique, puisque ne servant qu’à faire des tours de pistes à la queue leu leu, ou aller se poser pour la 50ème fois sur l’aérodrome voisin, les yeux exorbités sur des cartes débiles, la trouille au ventre de faire courser par un hélico de flics, tout en bredouillant sans arrêt toujours les mêmes aneries inutiles au micro!…

    J’avoue avoir de la difficulté à comprendre que des types, semblant pourtant normalement constitués, claquent toujours 120€/heure, ou bien pire encore, mettent 400.000€ (Invraisemblable, du vrai délire!!…) dans un Cirrus ou un Cessna à la c.., pour se pourrir la vie de la sorte!…
    Mais bon, parait qu’il y a du plaisir dans le sado-maso…

    Répondre
    • Que d’amalgame !
      Que d’amalgame !

      En 2008, les aéro-clubs agréés par la Fédération française aéronautique ont enregistré 32 accidents mortels qui ont causé le décès de 34 personnes. Le chiffre de 64 morts se rapporte à l’ensemble des accidents d’aviation générale (dont 21 morts en ULM). Sachant que les aéro-clubs ont totalisé en 2008 ; 568.704 heures de vol, ratio est de 5,9 morts pour 100.000 heures de vol.

      Je n’ai aucune raison de mettre en doute les affirmations de l’association des pilotes de Cirrus quand ils mettent en avant un ratio de 1,9.

      Certes il est intéressant de comparer ces deux ratios, mais encore faut-il les replacer dans leur contexte. Les pilotes d’aéro-clubs volent en moyenne 14 heures par an. Un propriétaire de Cirrus vole beaucoup plus. (Selon la FAA, les avions de moins de cinq ans, volent plus de 200 heures par an). Chacun sait que le manque d’entraînement est un facteur de risque supplémentaire.

      Quoi qu’il en soit, ces taux d’accident sont alarmants et regrettables. Sur ce point seulement je suis d’accord avec vous?

      En ce qui concerne vos autres affirmations, je vous en laisse responsable. Quant à une éventuelle censure de vos propos, sachez que je ne « censure » pas, je « modère » ! Et parfois il y en a besoin !

      J’en profite pour rappeler deux règles en vigueur sur AeroBuzz.fr

      1 – Seuls les commentaires signés sont publiés en ligne. Un pseudo hermétique non accompagné d’une adresse mail n’est pas considéré comme une signature.

      2 – Sont systématiquement éliminés les propos injurieux ou diffamatoires.

      AeroBuzz.fr n’est pas un forum, mais un site d’information et je peux même affirmer aujourd’hui, qu’il le seul site d’information aéronautique francophone qui traite réellement de l’actualité de l’aviation générale, d’un point de vue journalistique. Dans cette optique, les commentaires des internautes doivent venir compléter les informations et apporter un éclairage différent. Dans le cas contraire, ils n’ont pas leur place.

      Gil Roy

      Répondre
    • par Nicolas Clémencin

      Meri de ne pas dire de bêtises
      Je doute que vous ayez déjà volé en avion léger. De plus sachez que ces avions sont bien entretenus, vérifiés visuellement avant chaque vol : « prévol » (en faites-vous autant avec votre voiture ?), et servent à voyager, pas à faire des tours de pistes.

      Les tours de pistes ne se font qu’en milieu de formation, mais l’avion est avant tout utilisé pour voyager. Nous n’avons pas les yeux « exhorbités », les cartes « débiles » ne sont autres que les cartes IGN, et, respectant les espaces aérien, nous n’avons pas la trouille au ventre. La radio est avant tout un gage de sécurité (comment éviter les accident si l’on ne peut pas communiquer ?).

      Nous ne nous pourrissons pas la vie, nous voyageons et pratiquons une activité qui nous plait.

      Merci de bien vouloir vous renseigner sur ce qu’est piloter et ne pas envoyer de commentaires où vous débitez des bêtises incroyables, crachant sur l’aviation légère. Comment pouvez-vous vous plaindre d’être « censurés » si vous n’apportez rien de constructif au débat, mais au contraire, dites des choses fausses et pas très « amicales » ?

      Répondre
  • par Thierry (fidèle lecteur)

    Cirrus Aircraft joue la transparence
    Le nombre annuel de morts annuels pour 1000 avions SR-20/22 me paraît très élevé. C’est une statistique pire que celle des deux-roues ! Est-ce vrai pour toute l’aviation légère ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.