Accueil » Diamond Aircraft racheté par le chinois Wanfeng Aviation Industry

Shell

Diamond Aircraft racheté par le chinois Wanfeng Aviation Industry

Wanfeng Aviation possédait depuis un an, 60% de Diamond Canada, la filiale nord américaine de Diamond Aircraft. Désormais, l’industriel chinois possède 100% de l’intégralité du groupe aéronautique autrichien (Austro Engine compris). Le fondateur Christian Dries tire sa révérence.

Une prise de guerre de plus pour l’industrie chinoise. Et celle-ci fait partie des plus spectaculaires, au même titre que la vente de Continental Motors et de Cirrus Aircraft. L’affaire a été conclue le 21 décembre 2017 à Wiener Neustadt, au siège de Diamond Aircraft. Christian Dries a cédé la totalité du groupe Diamond Aircraft dont il était jusque-là PDG et propriétaire, à l’investisseur chinois Bin Chen, PDG du groupe chinois Wanfeng Aviation Industry.

Montée en puissance

Wanfeng Aviation Industry n’est pas encore un acteur de premier plan de l’industrie aéronautique chinoise, mais il aspire à le devenir. L’acquisition d’entreprises européennes est un moyen d’y parvenir rapidement. Le groupe a ainsi investi en république Tchèque, en Grande-Bretagne, au Canada, et donc, tout dernièrement, en Autriche. Il y a tout juste un an, Wanfeng Aviation Industry avait acquis 60% du capital de la filiale canadienne de Diamond Aircraft.

Cette fois-ci, il possède le groupe autrichien dans son ensemble. Cela inclut notamment Austro Engine. Le nouveau propriétaire a annoncé qu’il allait poursuivre le développement du monomoteur haut de gamme DA50 avec lequel il ne cache pas son intention de venir bousculer Cirrus Aircraft le numéro un mondial des monomoteurs à pistons. Wanfeng va également mener le programme DART450 à son terme. Il n’a pas caché non plus son intérêt pour le projet d’hélicoptère léger dévoilé par Diamond Aircraft au salon Aero 2107 de Friedrichshafen.

Réorganisation industrielle

L’organisation industrielle sera réorganisée. Wiener Neustadt aura pour vocation première l’étude et de développement de nouveaux programmes, jusqu’à la mise au point des lignes d’assemblage final. La fabrication devrait être transférée en république Tchèque et sans doute en Chine où Diamond Aircraft a construit, récemment une nouvelle usine, d’une capacité de production de 1.000 avions par an.

Le nouveau propriétaire chinois de Diamond ambitionne de devenir le numéro un mondial sur le marché de l’aviation générale. Quant à Christian Dries qui a incarné Diamond Aircraft pendant 25 ans, officiellement, il devient conseiller. Le connaissant un peu, il ne devrait pas se satisfaire de ce rôle très longtemps. Le temps sans doute du transfert de propriété.

Gil Roy

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

5 commentaires

  • JoJo

    Les chinois ont les liquidités… Les européens le savoir faire… reste à savoir pour combien de temps.

  • chris

    Ma femme souhaitait que nous achetons le dernier diamond. A la lecture de cet article nous choisirons un avion ancien mais de classe américaine. Mieux vaut rester dans des valeurs sûres…

  • Pilotaillon, Européen vigilant

    Tout va bien avec une ambition et du cash…
    Les standards sociaux et notre vision humaniste manque d’un « soft protectionnisme ». Il me semble préoccupant de constater que les entrepreneurs européens qui mouillent la chemise (vraiment) et qui réussissent soient rachetés un par un.
    Le besoin de protection sociale, de société équilibrée que j’approuve, a un coût et un modèle économique moins rétributif. Aussi, cela doit compter sur les tables de négociations…
    Comment rester fort en portant ces valeurs face au reste du monde ? L’Europe a fort à faire : 7% de la population, 23% de richesses mondiales, et la plus grande part des dépenses sociales… (Intervention du commissaire Barnier : https://www.youtube.com/watch?v=XRH-s_edeL4)
    Alors, ne pouvant pas renverser la situation, je proposerais d’être intelligent collectivement pour « assurer dans les années qui viennent ».
    Comment raisonner à long-terme, sortant des postures et des petites victoires si faciles à gagner ?
    Voeux de nouvelle année… peut-être, cependant :
    Joyeuses fêtes et bons vols.

  • G LESCALUP

    « L’Europe est une civilisation millénaire endormie. Laissons là dormir » aurait dit l’Empereur de Chine contemplant sur son cheval la Tour Eiffel! Il venait de débarquer avec une équipe des meilleurs scientifiques de son pays dont Mon ge, Cham pol lion….
    Mais qu’est ce qui se passe chez nous?
    Dans la Constitution d’un ex grand pays, il y avait un article dont on ferait bien de s’inspirer: l’interdiction de tout investissement étranger. seule était autorisée la société mixte avec 51% pour les nationaux.

  • Arès

    Il n’est qu’à revoir la cérémonie d’ouverture des jeux de Pékin 2008, pour comprendre que ce peuple vise à la suprématie mondiale, et Diamond Aircraft un pas de plus vers ce but.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *