Accueil » Le drone français prend le large

Le drone français prend le large
premium

 

La réglementation qui a boosté le drone civil au début des années 2010, est aujourd’hui un frein au développement du marché. Les fleurons de la filière française doivent aller chercher des débouchés très loin de leurs bases, là notamment où l'absence de réglementation ouvre toutes les possibilités. Pas toujours facile pour des start up…

12.10.2016

Le drone 4-8X Dual Atex de Xamen Technologies et l'un des 100 tankers de la flotte de Maersk. © Xamen Technologis

« La France est un laboratoire où l’on développe une solution, mais la commercialisation se fait à l’export », constate Marion Baroux, responsable des ventes de Delair-Tech, l’un des pionniers français et mondiaux du drone civil. Même son de cloche du côté de Philippe Barthomeuf, le fondateur de Xamen Technologies, une autre pépite de la filière drone française : « l’international est une nécessité absolue pour les entreprises françaises ». Pas facile de financer le développement Xamen est la seule société au monde à proposer un drone...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.