Accueil » Hydroland se concrétise à Biscarrosse

Hydroland se concrétise à Biscarrosse

Le projet de centre de loisirs dédié à l’hydraviation porté par Gérard David, et présenté comme une alternative à l’aéro-club italien de Côme, prend forme. L’entrée en service est prévue pour mi-juillet 2011.

5.06.2011

Ceux qui connaissent Gérard David savent que ce pilote aux multiples casquettes possède un carnet d’adresses au moins aussi épais que ses carnets de vol. Une nouvelle preuve en a été donnée, jeudi 2 juin 2011, à l’occasion de la présentation d’Hydroland. Il y avait là, sur les bords du lac de Biscarrosse, des présidents de fédérations aéronautiques, l’état-major de la DGAC, un patron de compagnie aérienne, un journaliste vedette, une directrice de musée et même la Breitling jet team… Il y avait surtout beaucoup de passionnés qui attendent avec impatience l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation française relative à la pratique de l’hydravion. Tous ont pu constater que le projet d’un ensemble hôtelier à vocation hydro-aéronautique porté par Gérard David était en passe de devenir une réalité tangible.

Le chantier a pris du retard, mais ce qui existe déjà permet de mieux cerner ce que sera Hydroland. Une vaste terrasse en teck posée sur le sable blanc, ouverte sur le lac. Des pontons flambant neuf, une rampe d’accès à l’eau. Des roseaux, la forêt. Des bateaux, des hydros. Un vrai havre de paix pour pilotes épicuriens. Hydroland, c’est d’un côté un hôtel et un restaurant avec accès direct au lac, de l’autre, une organisation professionnelle agréée de formation qui, d’ici à 2012, détiendra également un certificat de transport aérien. L’idée est de réunir en un même lieu une école de pilotage d’hydravion, une société de location d’hydravions et une compagnie aérienne spécialisée dans les vols touristiques. D’entrée de jeu, Gérard David et ses partenaires, parmi lesquels Jean Meyer, une figure locale de l’hydraviation, ont adopté une démarche professionnelle inscrite dans le cadre réglementaire européen. Ils ambitionnent d’accueillir des pilotes de l’Europe entière.

Côté hydravions, le parc d’Hydroland devrait compter à terme quatre appareils : un Cessna 150 et Piper PA12 pour la formation de début sur flotteurs ou la prorogation de l’ancienne qualification « H » pour hydravion, un Teal Thorston amphibie pour la formation sur coque et un Lake Bucaneer, quadriplace amphibie, pour le perfectionnement et les vols touristiques. La formation sera assurée par Raymond Martin et Paul Granger, deux instructeurs renommés dans le monde hexagonal de l’hydraviation. Pour l’heure, sur la plage de l’hôtel « Le Ponton d’Hydroland », il y a surtout des ULM, dont ceux de la nouvelle école « le Vol des Aigles », récemment implantée à Biscarrosse et avec laquelle Hydroland va travailler.

Gérard David a annoncé qu’Hydroland ouvrira au public le 14 juillet 2011, tout en prenant la précaution de préciser que toutes les prestations promises ne seront pas disponibles. Les premiers clients devront se montrer indulgents. Côme ne s’est pas fait en une saison !

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

16 commentaires

  • Derry GREGOIRE

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Aux passionnés de l’hydravion…
    Aquitaine Hydravions vient de faire l’acquisition de son second PA18 amphibie. Nous avons fait quelques 600 hdv hydravions en deux ans Nos stagiaires viennent de toute l’Europe, Suisse, Belgique, Angleterre, Hollande…D’ores et déjà des stagiaires Marocains se sont manifestés pour des stages hydravions en 2013…
    Nos tarifs n’ont toujours pas changé et nous restons au niveau d’une HDV en aéro-club sur Cap 10…
    Bienvenue à tous.

  • Bruno FESQUET

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Bonjour,

    Donnez-nous des nouvelles de Gérard après son accident.
    Qu’en est-il du projet?
    Bien cordialement.
    _ Bruno FESQUET

  • Franck Lyon

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    C’est un projet magnifique.
    Je n’ai pas vu d’article concernant l’ouverture de ce centre. Qu’en est-il?
    Merci d’avance.

  • Derry GREGOIRE

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Puisqu’il s’agit ici d’un forum ou tout le monde peut s’exprimer dans la mesure où cela se fait selon les bons usages en la matière, je répondrai donc à Mr David…
    Qui ne sait pas aujourd’hui dans le Landerneau aéronautique et au delà que Mr David a plus de 17000 hdv sur tous types de machines? Toute publication de son fait le rappelle à l’encan…Bien d’autres pilotes ont passé les 17000 hdv depuis bien longtemps, souvent dans des circonstances qui n’ont rien à voir avec les joyeusetés de l’aviation de loisir et mettent un point d’honneur à le taire par modestie et parce qu’ils considèrent sans doute qu’il ne s’agit là pas d’un exploit, mais peut-être du simple témoignage d’une longue vie accompagnée d’un peu de chance sans doute.
    Aquitaine Hydravions n’a pas raillé l’existence d’Hydroland, lui a souhaité la réussite à chaque fois qu’une publication aéronautique le lui en a laissé le loisir. En revanche, il est vrai qu’Aquitaine Hydravions a émis des doutes quant à la viabilité du modèle…Nous sommes en démocratie et rien ne s’oppose à ce que nous puissions exprimer notre vision du développement de l’hydraviation en France…Nous nous sommes inscrits dans un autre modèle, celui d’une aviation fédérale accessible au plus grand nombre, seule alternative à notre sens pour redynamiser cette pratique en France. Nous l’avons fait avec de petits moyens, adaptés au contexte et nous nous sommes entourés quoiqu’en dise nos détracteurs d’une équipe très qualifiée de passionnés qui ont eux aussi le droit à l’existence. Maintenant, place à l’avenir et quoique vous puissiez en penser, nous vous souhaitons réussite, car un échec de votre initiative ne serait de toute façon pas profitable à l’avenir de l’hydraviation.
    Il y a de la place pour tous, et dites vous bien que d’autres initiatives se feront jour ici ou là en France et que vous ne serez pas les seuls à avoir un quelconque monopole en la matière…Après tout vous claironnez partout que vous souhaiter un développement de l’hydraviation en France…soyez persuadés que d’autres le souhaitent aussi et pas seulement au sein d’Hydroland…

  • Pierre-Gérard David

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    En réponse aux différents message de Aquitaine Hydravions dont la raillerie à propos du caractère commercial d’hydroland est loin d’être subtile, Gérard David est tout sauf un marchand d’aviation. Il a consacré la majeure partie de sa vie au domaine, possède plus de 17 000 heures de vol sur un nombre impressionnant de machines, y compris à voilure tournante. Il est instructeur sur nombre d’entre elles. Il vol dès qu’il le peut, et si lui n’est pas un « vrai pilote », entendu un de coeur, personne ne l’est au monde. La création d’hydroland est un investissement considérable, humain et financier, et l’enjeu est bien de lancer un centre de formation avec un objectif de pérennité et d’utilité. Le profit bête et méchant est très, mais alors très loin des esprits de tout ceux qui contribuent à cette aventure, et ils sont nombreux. Hydroland est avant tout le rêve d’un pilote et un projet de coeur, et je suis fort bien placé pour le savoir !

    Pierre-Gérard David

  • Le Vol des Aigles

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Toute l’équipe du « Vol des Aigles » est ravie de voir l’éclosion d’Hydroland, projet passionné de nos amis Gérard David & Jean Meyer, grâce à qui l’hydravion peut aujourd’hui renaître professionnellement ! Bientôt une référence européenne à n’en pas douter.
    Nous sommes ravis de pouvoir beacher sur un site chargé d’histoire nos 2 hydros ULM, le Catalina & le Storch; et de pouvoir travailler avec Hydroland à rendre l’hydravion enfin accessible à tous sans se ruiner, sans devoir aller au Canada ou faire partie des privilégiés.
    Plaisir et sécurité, passion et professionnalisme, l’été 2011 marque une grande année pour Biscarrosse !

    http://www.levoldesaigles.fr

  • Olivier Ripoche
    France Hydravion

    Commentaire sur les commentaires
    Bonjour,

    Il est bon que tout le monde s’exprime sur ce sujet complexe, même si des peaux de bananes sont glissées ici et là.

    Il y a du travail pour tout le monde, en particulier dans le lobbying local pour ouvrir des plans d’eau.
    Certains messages sont un peu décousus, mais nous sommes toujours à disposition pour en discuter dans le but d’améliorer notre efficacité globale.

    Bonne chance à tous !

    Olivier Ripoche

  • Derry GREGOIRE

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Bien que très sceptique, je souhaite bon vent à Hydroland malgré tout le ramdam qui a précédé cette pré-inauguration…Malgré nos nombreuses tentatives de rapprochement, de propositions d’aides et après de bien grasses peaux de bananes glissées sous les roues d’Aquitaine Hydravions, seule la cause de l’hydraviation mérite l’énergie des uns et des autres pour la réintroduction de cette pratique en France, berceau de cette forme d’aviation.
    Nous y contribuons à notre niveau, sans patrouille acrobatique, personnalités hauts placées et autres journalistes plus ou moins connus, mais avec un avion amphibie accessible au plus grand nombre, qui vole bien et ravit tous ceux qui ont eu et auront l’immense plaisir de le piloter…
    Maintenant il y a de la place pour tous les amoureux de l’hydraviation et je souhaite bon vent à ce centre de loisirs, société commerciale, axé essentiellement sur cette pratique…La réussite de ce projet passera forcément par des coûts à l’HDV acceptables…Il y avait certainement d’autres solutions bien moins « sophistiquées » pour relancer la pratique de l’hydravion en France et bien plus susceptibles d’aboutir…Wait and see!

  • Anonyme

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    C’est tellement formidable toute cette mobilisation. Et tellement romantique la renaissance de l’hydravion.
    Bravo encore. J’irai bientôt tremper mes flotteurs chez vous
    Arnaud
    GOLFE HYDRAVION
    Vannes – Bretagne

  • Colibri

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Après la bouffée d’euphorie et d’optimisme provoquée par cette pré-inauguration, soyons réalistes.

    Témoin de l’évènement, je n’ai vu qu’un hydravion ! un Cessna visiteur immatriculé au Portugal ! et quelques ULM.

    En guise d’hôtel-restaurant, un bien triste décor de cinéma…

    Salles d’OPs et de cours que nenni…

    Ne mettez pas la charue avant les boeufs et restez modestes, sinon que ne faudra t’il pour l’inauguration… le Charles de Gaulle et ses Rafales n’y suffiront pas !

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Hydroland se concrétise à Biscarrosse
      @ Colibri – A aucun moment nous n’avons laisser croire qu’Hydroland est opérationnel. Nous avons même pris la précaution de dire le contraire. G.R.

  • Christophe S.

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Pour avoir passé ma qualif « H » en 1994 sur le F-GINY de notre regretté Marcello avec Paul (GRANGER), je suis heureux que constater que l’hydrobase de Biscarosse devrait à nouveau connaître des beaux jours.
    Félicitations aux porteurs du projet et au plaisir de vous rencontrer in situ.

  • jmnotaire

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    On peut aussi rappeler très utilement la récente création à Biscarrosse de l’aéro-club Aquitaine Hydravion/Aéroclub Régional Henri Guillaumet, affilié à la FFA, et véritable aéroclub, dédié à l’hydravion.
    JM

  • colvert

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Bienvenue à Hydroland à Biscarrosse, société commerciale,il est bien que de commerçants s’intéressent à l’hydravion.
    Ceci est une offre différente et parallèle de l’activité offerte par l’aéroclub « Aquitaine Hydravions Aéroclub régional Henri Guillaumet » composée que de bénévoles et d »instructeurs ayant plus de 10.000 à 16.000 heures de vols et s’adressant aux pilotes des autres aéroclubs français affiliés à la Fédération Française Aéronautique, dont l’ouverture a eu lieu le 10 mars dernier et qui a déjà formé plus de 30 pilotes et totalise au compteur plus de 160 heures de vols.
    Cet aéroclub est le prolongement logique et le complément de l’aéroclub des Grands Lacs qui forme des pilotes « terrestres »;

    Ainsi la chaine des aéroclubs français qui fait en sorte que la nation aéronautique française est la deuxième mondiale en nombre des licenciés derrière les Etats Unis, présente une game complète d’acitivtés aéronautique, du pilote de montagne, de voltige et maintenant d’hydravions.

  • MV

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    Voilà une bien bonne nouvelle !

    Moi qui envisage depuis plusieurs années de faire un séjour au lac de Côme, je vais attendre que tout soit en place pour plutôt privilégier Biscarosse ! 🙂

  • rouletabille

    Hydroland se concrétise à Biscarrosse
    tres heureuse initiative et félicitations à ceux qui ont eu  » la moelle  » de lancer et de faire aboutir ce projet.

    Il reste à  » mailler  » la France d’hydrosurfaces permanentes sur les plans d’ eau existants, mais très curieusement, ceux qui se coiffent d+’une casquette pour developper le tourisme local semblent surtout  » debout sur les freins  » …en cherchant tous les arguments pour refuser les autorisations qui pourraient permettre le dépôt d’un dossier auprès des autorités compétentes et lorsque certains prétendent que VNF serait d’ accord, il serait utile de faire descendre cet accord ( s ‘il existe ) sur le plan local…une page et demi de propos inexacts pour  » ratisser  » une demande en refusant un accord  » de principe  » et en laissant au Prefet le soin de faire comme bon lui semble…il ne faut pas vendre la peau de l’ ours…vous connaissez le proverbe !

    Il faut être sérieux, et pour les programmations, rester sur terre, sans quoi nous allons braquer tout le monde contre nous, il faut se transformer en VRP , pour à chaque fois que cela est possible, savoir « vendre  » le projet …à ceux qui, sur le plan local, ont la signature, et ne connaissent pas les hydravions.

    en premier, il faut prendre contact avec les associations de pêcheurs, car tous ces plans d’ eau sont loués à des sociétés locales, à condition de bien leur expliquer, on peut obtenir leur accord, mais pas en faisant des  » effets  » d’ annonces et vouloir arriver en conquérant !

    Autre point = VNF qui semblerait avoir donné un accord de principe ( on en attend toujours la preuve ! )… être reçu en apparté , et se contenter de  » bonnes paroles  » qui, comme chacun sait ( ou devrait savoir ) n’engage que ceux qui les écoutent …envisage de réclamer des taxes d’ atterrisage…quel serait le service rendu au prorata ? n’est-ce pas une bonne question qui aurait dû être posée…et débattue ?

    A défaut, la gratuité semble un impératif.

    Lorsque vous vous promenez sur l ‘eau, à votre convenance, suivant la réglementation en vigueur, VNF vous assure un service, tel que dragage du chenal , et l’entretien des berges…demander une redevance sans contrepartie n’est-ce pas un peu osé ?… et lorsque vous posez  » la bonne  » question…on vous cire le plancher !

    Il faut être réaliste, je sais que nous entrons en campagne électorale, et qu’il va être de de bon tont de vendre du vent, mais dans le cadre de nos activités , il y a encore beaucoup de  » problèmes  » à voir avant de pouvoir utiliser des hydrosurfaces un peu ( ? ) partout en France, le travail en profondeur est TRES important sur le plan local et necessitera beaucoup de diplomatie pour arriver à des accords sans se tranformer en  » bourgeois de Calais  » …plomber l’ avenir n’est pas la solution.

    crier  » victoire  » alors que rien n ‘est fait, n’est-ce pas aller à l ‘envers de nos intérêts ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.