Accueil » L’accident de Jean-Michel Delorme, un traumatisme profond pour la voltige française

L’accident de Jean-Michel Delorme, un traumatisme profond pour la voltige française

La mort en compétition de Jean-Michel Delorme, en août 2005, a traumatisé les voltigeurs français.

Le 30 août 2005, tous les pilotes français de monoplaces étaient réunis à Saint-Yan pour le championnat de France. Jamais la compétition n’avait réuni autant de concurrents. Il ne manquait que Catherine Maunoury, Pascale Alajouanine et Renaud Ecalle. Ils ont assisté en direct à l’accident de Jean-Michel Delorme. C’était la première fois qu’un pilote français trouvait ainsi la mort en compétition. Le championnat a été arrêté immédiatement. « Nous sommes tous rentrés chez nous avec ces images en tête »,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Zoé,
    Je m’appelle Stan et ai intégré l’armée de l’air en tant qu’élève pilote à Avord le 26 février 1986 dans la promotion 86/2.
    Ces précisions qui te permettront de savoir que j’ai débuté avec ton père dans le même escadron (Gévaudan).
    Je garde le souvenir de ton père comme étant quelqu’un de très sympathique, même si nous ne nous sommes pas côtoyé longtemps, ayant rapidement fait une carrière civile.
    Sois fière de ce qu’il était.
    Cordialement
    Stan S

    Répondre
  • Bonsoir je suis la fille de jean Michel Delorme soit Zoé Delorme . J’ai actuellement 13 ans et je vis avec ma maman qui se bat chaque jour pour que la justice et et l’armée reconnaissent leurs erreurs . À l’âge de deux ans j’ai été par horreur arrachée de mon père et jusqu’à présent je ne vis pas un seul jour sans penser à lui . Ma mère continuera à se battre et je ferais de même si il le faut certaines personnes ne se rendent pas compte de ce qu’il se passe dans nos cœurs à toutes les deux . Je tiens à dire que nous serons toujours là pour nous battre et moi jusqu’au bout . Je parles entant qu’enfant qui aimerai être reconnue pupille de la nation , faire le pour nous assumez vos erreurs . Merci cordialement Zoé

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.