Accueil » La Guyane, nouvel eldorado de l’ULM hydro

La Guyane, nouvel eldorado de l’ULM hydro
premium

Le pôle national hydraviation de la Fédération Française d’ULM est désormais installé en Guyane qui compte déjà 52 hydrobases. Entre fleuves et rivières, ce département français d'Amérique du sud, situé à la lisière de la forêt amazonienne, est une invitation à voler en hydravion. Là-bas, l'ULM sur flotteur, n'est pas seulement un loisir. Evadez-vous !

10.04.2020

La FFPLUM a choisi la Guyane, à la géographie particulièrement adaptée, pour fédérer la pratique de l'ULM Hydro. Le Pôle National s'y est installé fin février 2020. © Marc Dabrigeon / ULM Guyane

« Pourquoi la Guyane ? Car c’est le paradis pour le vol Hydro, comme au Canada ! » explique avec enthousiasme Pierre-Henri Lopez (ex Président du Pôle National de la FFPLUM) à Aerobuzz.fr. Il faut dire qu’en métropole, l’activité est loin d'être aussi développée que la pratique classique de l'ULM, avec trois bases principales (Biscarrosse, Villefranche de Panat et la base de loisirs de Montrevel-en-Bresse). L’Association Française d’Hydraviation (AFH) nous rappelle toutefois "qu'il existe de nombreuses autres plateformes hydro-ULM permanentes à travers tout le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

5 commentaires

  • simon hadre

    Bonjour,
    En nouvelle-calédonie on travail aussi sur hydravion chez air paradise, avec un Seamax et un Super Petrel LS. Nous avons plusieurs hydrosurfaces que nous utilisons quasi-quotidiennement.
    Merci à France hydravion pour son travail. Il faut les rejoindre et les soutenir pour continuer le développement de l’hydraviation en France.

  • Nous avons en Nouvelle Calédonie une structure qui opèrent depuis 2 ans.
    Nous volons 300 jours / an car les conditions sont incroyables au dessus du plus beau et plus grand Lagon du Monde.
    Oui Nous sommes en Nouvelle Calédonie
    Deux Hydrobases actuellement et 6 bientôt.
    Adhérer à l AFH est un choix que nous avons fait pour nous représenter et nous aider dans notre développement.
    Nous avons toutes les conditions réunis ici.
    Si vous voulez en Savoir plus avec des videos et photos c’ est sur notre page Facebook Air Paradise Poe

  • PRADINES

    Bonjour,

    Pour information la Martinique compte 13 hydrobases ULM référencées par la DGAC.….. mais nous sommes seulement 2 pilotes à ce jour , et on vole tous les 2 sur des pendulaires hydro . Pour plus d’info Rdv sur mon site : http://martiniqueulm.e-monsite.com

  • Association Française d'Hydraviaiton

    L’hydraviation légère française se développe depuis quelques années avec la fusion de France Hydravion et de l’Hydroclub de France pour devenir l’Association Française d’Hydraviation (www.association-francaise-hydraviation.fr) qui regroupe un grand nombre d’hydronautes pratiquant autant l’HydroULM que l’hydravion certifié.

    A ce titre, il a été recensé de nombreuses plateformes hydro-ULM permanentes à travers tout le territoire (en plus de celles déjà listées dans l’article dont les seules hydrobases françaises que sont Biscarrosse et Berre) : Charente Maritime, Vendée, Morbihan, Aube, Ain, Alpes de Haute-Provence, Var, Lot et Garonne, Haute-Saône, Haute-Marne, … et sans oublier les hydrosurfaces (pour ULM et avion) qui sont en Aveyron, Cantal, Charente, Savoie, … et de nombreux autres projets en développement ou qui ont déjà été testés en Pyrénées Orientales, Garonne, …
    En France métropolitaine, l’AFH a pu recenser plus d’une trentaine d’hydro-ULM sur la quarantaine d’hydro-aéronefs exploités (hors Canadair) dont 21 % dans le nord-ouest, 5% dans le nord-est, 39 % dans le sud-est et 34 % dans le sud-ouest.
    Tout cela sans compter une activité non négligeable aux Antilles, en Nouvelle Calédonie, à Tahiti et bien sur en Guyane.

    • Jérôme Bonnard
      Jérôme Bonnard

      Bonjour et merci pour votre message. Il est en effet important de le rappeler et une mise à jour est faite dans l’article afin de les rapprocher avec les données fournies par la FFPLUM. Merci à vous, et très bon WE. Cordialement, JB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.