Accueil » La renaissance du transport de passagers par hydravion… en France

La renaissance du transport de passagers par hydravion… en France

14 hydrosurfaces sont déjà homologuées. Une cinquantaine au total devrait être créée d'ici l'été 2018. En Polynésie, les adultes de plus de 50 ans se souviennent que les hydravions étaient omniprésents et ont contribué de manière importante au désenclavement des îles. © Tahiti Air Charter / G. Le Bacon

En obtenant son Certificat de transport aérien (CTA), Tahiti Air Charter (Groupe Degage) devient l’unique compagnie aérienne française à effectuer du transport de passagers en hydravion. Même si elle s’apprête à exercer son activité loin de la métropole, elle peut faire évoluer les mentalités et desserrer l’étau qui freine encore le développement de l’hydravion en France.

« Tous les adultes de plus de 50 ans ici se souviennent que les hydravions étaient omniprésents et ont contribué de manière importante au désenclavement de nos îles. », rappelle Stéphane Rozain, responsable des opérations aériennes (ROA) de Tahiti Air Charter. Dans les années 50, la TEAL (Tasman Empire Airways Limited), l’ancêtre d’Air New Zealand, assurait en effet avec un Catalina la célèbre route du corail (« Coral Road ») entre Auckland et Papeete. Air Tahiti desservait les îles de Polynésie française avec un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • bjr nous sommes une societe marocaine qui desire utiliser les hydravions au maroc,on voulais bien avoir des rensignements con cernant l’installation de ce projet merci

    Répondre
  • Oui, l’hydraviation française a le vent en poupe et nous espérons bien monter dans le train en marche ; celui que beaucoup d’entre nous avons démarré il y a déjà quelques années grâce à la volonté et sous l’impulsion de Monsieur Patrick GANDIL, à force de timides, discrets mais non moins rassembleurs meetings d’hydro-ULM et de plus médiatiques et grandioses rassemblements d’hydravions, entre autre, à Biscarrosse.

    Le 1er Raid Latécoère Hydravion de 2015 a été aussi un grand tournant pour montrer qu’il est possible d’ouvrir des hydrosurfaces et de traverser la France de part en part, de plans d’eau douces et aires maritimes.
    Oui, à l’issue d’une belle année de travail intensif avec une équipe de « locaux de l’étape » qui s’occupaient chacun de leur zone tout en étant soutenu par l’Hydroclub de France et Aquitaine Hydravions, nous nous sommes envolés de Biscarrosse à Monaco, à grand renfort de presse écrite et télévisuelle.

    Maintenant, la réunion des associations d’hydronautes dans l’Association Française d’Hydraviation (http://www.association-francaise-hydraviation.fr) permet d’offrir un seul interlocuteur aux administrations, fédérations et à tout passionné de ce domaine pour mieux les orienter et répondre à leurs demandes et volontés. Et ceci sans porter ombrage aux associations existantes de formation et d’exploitation d’hydro-aéronefs, d’histoire de l’hydro-nautisme, …

    Les belles heures historiques de l’hydraviation ont bien de l’avenir en France métropolitaine et dans les DOM-TOM-COM, …
    Rejoignez-nous pour un travail tous en commun.

    Répondre
  • Changer les habitudes , en effet pendant 40 ans j ai connu 3 hydrobases seulement en métropole , Lanveoc , Biscarrosse et Toulon ! L effet hydro ulm a décoince les choses , . J eu l idee decommence a fabriquer un mini cata a voiles alternativement basculantes en ailes , et il me reste que ces foils de sains ! … Le cata avait flotte a la pagaie , il avait des longues poignées longitudinales ou auraient pu s articuler les foils , mais le temps manqua et le mélange colle et sel me fit réfléchir , si intéressé …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.