Accueil » Le Denali de Beechcraft se rapproche des essais en vol

Le Denali de Beechcraft se rapproche des essais en vol

Le prototype du monoturbopropulseur, désormais sous la houlette de Beechcraft, a passé l'épreuve des tests moteur au sol. Textron envisage un premier vol d'essai à la fin 2021 et une certification en 2023.

30.08.2021

En 2018 à l'AirVenture, Cessna avait dévoilé une maquette du Denali à l'échelle 1. Le premier vol du turbopropulseur désormais au catalogue Beechcraft devrait avoir lieu fin 2021. © Beechcraft

Malgré une gestation compliquée, six ans après l’annonce du nouveau turbopropulseur faite à Oshkosh,  le programme du Denali se rapproche d’un premier vol.

Textron Aviation a annoncé avoir procédé à l’installation du moteur dans le courant de l’été ainsi qu’à une première mise sous tension de l’avion.

Plus récemment, les équipes de Beechracft ont mis en route le moteur conçu par GE Aviation, le nouveau Catalyst. Les essais au sol se sont déroulés dans les installations de Textron à Wichita, dans le Kansas, et ont permis de vérifier, en plus du moteur, le bon fonctionnement des systèmes carburant et l’interface avionique avec les systèmes électriques.

Le Denali quitte Cessna pour Beechcraft

Le développement du nouveau turbopropulseur Catalyst de GE Aviation a subi un retard conséquent. Associé à la crise sanitaire, le premier vol du Denali, initialement prévu en 2018, ne devrait avoir lieu qu’à la fin 2021. Les cinq moteurs Catalyst ont accumulé 2.450 heures de tests.

Textron précise également que deux autres prototypes du Denali sont en cours de fabrication, qui serviront aux essais en vol. Trois prototypes seront utilisés pour les tests au sol, notamment des essais de fatigue, et pour le développement et les tests portant sur l’aménagement cabine.

Textron espère une certification du Denali en 2023.

Fabrice Morlon

Le Cessna Denali trahi par son motoriste

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.