Accueil » Aviation Générale » Le gouvernement des États-Unis accélère la recherche pour un Avgas sans plomb

Le gouvernement des États-Unis accélère la recherche pour un Avgas sans plomb

En septembre 2022, le G100UL de GAMI a obtenu de la FAA un STC pour la grande majorité des moteurs à pistons actuellement en exploitation. @ AOPA

Le Congrès des États-Unis a décidé d'allouer une enveloppe de 10 millions de dollars destinés aux tests et à l'évaluation des carburants sans plomb pour l'aviation générale. Aux États-Unis, l'Avgas traditionnel devrait disparaître en 2030.

Le Président et le Congrès des États-Unis ont souhaité donner un coup de pouce à la recherche d’un Avgas sans plomb. 10 millions de dollars ont été débloqués par le gouvernement pour 2023, qui serviront à accélérer les tests et l’évaluation des solutions de remplacement, sans plomb, au carburant 100LL.

En février 2022, les énergéticiens et la FFA ont lancé le plan EAGLE (Eliminate Aviation Gasoline Lead Emissions, Éliminer les émissions de plomb dans l’aviation générale) qui a abouti en septembre de la même année à la certification FAA sous STC (Supplemental Type Certicifate) du premier Avgas sans plomb, le G100UL produit par GAMI.

Trois autres Avgas sans plomb subissent actuellement des tests, ceux développés par Afton Chemical-Phillips 66 et LyondellBasell-VP Racing. Swift Fuels devrait obtenir à son tour un STC en 2023 pour son carburant 100R.

Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.