Accueil » Le Junkers F13 à nouveau certifié 99 ans après

KOPTER SH09

Le Junkers F13 à nouveau certifié 99 ans après

Quatre-vingt dix-neuf ans après le premier vol du Junkers F13, Rimowa, le fabricant allemand de valises à l'origine de la renaissance de l'avion, a annoncé la certification de sa réplique le 28 mars 2018. Une petite production en série est envisagée.

31.03.2018

Fabriqué à plus de 330 exemplaires, le Junkers F13 pouvait emporter 4 passagers sur environ 750 km © AP

Après 24 mois de travaux, le projet de reconstitution du Junkers F13 s’est concrétisé le 15 septembre 2016 avec le premier vol de la réplique à Dübendorf, dans les Alpes suisses.

Après une campagne de tests d’un an, le financeur du projet, Dieter Morszeck, président de la société Rimowa, a annoncé la certification de l’appareil : « Cet avion entièrement métallique était révolutionnaire pour son époque. La fabrication de la réplique nous a obligés à réapprendre les techniques de construction oubliées depuis longtemps en utilisant de l’aluminium ondulé. Sous la supervision de l’Office fédéral suisse de l’aviation civile (BAZL), les ingénieurs et les techniciens ont pu redonner vie à ce patrimoine de l’aviation. »

Moteur en étoile

Les technologies modernes ont toutefois été utilisées : par exemple, des freins et des amortisseurs hydrauliques ont été ajoutés au train d’atterrissage. La recherche d’un groupe motopropulseur fiable a abouti à l’installation d’un Pratt & Whitney R-985 «Wasp Junior» de 450 chevaux, avec 9 cylindres en étoile.

Pour mettre sur pied le projet de réplique du Junkers F13, trois partenaires se sont réunis : JU-Air, l’association allemande des amis de l’histoire de l’aviation (VFL) et Rimowa © AP

Pour redonner vie à une réplique volante, les équipes du F13 ont travaillé 12.000 heures, au cœur de la forêt noire. L’avion est constitué de 2.600 composants et de plus de 35 000 rivets, qui maintiennent en place ce monoplan à aile basse, doté d’une cabine à l’équipement revêtu de cuir et d’un cockpit ouvert pour deux personnes .

Premier avion tout métal

Il y a 100 ans, la fascination d’Hugo Junkers pour le vol, l’aéronautique et la possibilité d’un transport aérien ouvert au plus grand nombre a inspiré sa conception et sa production en série du premier avion entièrement métallique (en duralumin) au monde, le Junkers F 13.En 1919, Hugo Junkers conçoit cet avion à ailes cantilever dont la production s’est poursuivie jusqu’en 1933 dans les usines Junkers de Dessau.

De l’idée au premier vol, sept année ont été nécessaires, avec la participation de trois partenaires : JU-Air (qui organise à Dübendorf des baptêmes à bord d’avions Junkers), l’association allemande des amis de l’histoire de l’aviation (VFL) et Rimowa.

Si le lien avec ce dernier, une marque de valises, peut paraître étrange, il s’explique cependant. Dieter Morszeck est le chef de l’entreprise Rimowa, basée à Cologne. C’est son père qui développa les valises fabriquées dans le même matériau que les avions Junkers, voilà plus de 60 ans. « Hugo Junkers a été le premier à utiliser le duralium pour construire des avions. Les rainures métalliques sont devenues un signe distinctif des modèles Junkers comme des valises Rimowa, », explique Dieter Morszeck.

Une équipe complète, composée des entreprises Aero Technologies, MSW Aviation, Naef Flugmotoren AG, AeroFEM GmbH et JU-AIR, a travaillé pendant 24 mois à la construction du Junkers F13. Pour les plans de construction, l’équipe F13 de Rimowa s’est plongée dans de nombreuses archives à travers le monde.
Un modèle de Junkers JL6 exposé au musée de l’air et de l’espace du Bourget s’est révélé particulièrement utile. L’appareil a été mesuré au laser afin de transposer les données collectées dans les logiciels de conception 3D les plus modernes.

Production en petite série

Après son premier vol en 2016, de potentiels acheteurs se sont fait connaître auprès de l’équipe du F13, désormais certifié. La société Junkers Flugzeugwerke AG, récemment créée à Dübendorf, devrait démarrer sous peu une petite production de quelques exemplaires.

Premier vol du nouveau Junkers F13 en Suisse

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.