Accueil » Premier vol du nouveau Junkers F13 en Suisse

Premier vol du nouveau Junkers F13 en Suisse
premium
libre

Une réplique du monomoteur historique Junkers F13 a effectué son premier vol officiel à Dübendorf en Suisse le 15 septembre 2016. Le constructeur suisse Rimowa Flugzeugwerke a travaillé à partir de scans du F13 du musée de l'air du Bourget. Il vise la certification de sa réplique dès novembre 2016. Il envisage d’en produire une petite série.

20.09.2016

Le nouveau Junkers F13 construit à l'identique (ou presque) par Rimowa Flugzeugwerke AG. © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

Dieter Morszeck est un passionné d’aviation. Il est pilote lui-même et il a toujours rêvé de faire revoler un Junkers F13. Il est aussi le PDG de la société Rimowa de Cologne, qui produit des valises haut-de-gamme reconnaissables entre toutes par leur aspect extérieur qui rappelle le revêtement en tôle ondulée des avions Junkers.

f13-premier-vol-officiel-a-duebendorf-photo-vkt_1166

Premier vol de la réplique du Junkers F13 construite par Rimowa Flugzeugwerke AG, le 15 septembre 2016, à Dübendorf (Suisse). © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

f13-apres-l-atterissage-a-duebendorf-photo-vkt_1195

Pour des raisons de sécurité, le Junkers F13 a été équipé d’une roulette de queue et de freins. © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

Cela fait sept ans maintenant que Morszeck s’est mis en tête de reconstruire un Junkers F13 et de voler avec. La plongée dans les archives n’a permis d’exhumer que quelques plans de l’avion. Les recherches ont surtout conduit au F13 original du Musée de l’Air du Bourget. En 2013, l’équipe de Morszeck a ainsi pu entièrement scanner l’appareil avec un laser. Elle a même obtenu l’autorisation de démonter les ailes.

f13-moteur-pratt-whitney-photo-vkt_1037

Le Junkers F13 est équipé d’un moteur de neuf cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 450 ch (331 kW). © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

f13-plaque-d-identification-photo-vkt_1056

La société suisse Rimowa Flugzeugwerke AG prévoit de produire une série de réplique Junkers F13. © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

Cette numérisation du vénérable monoplan qui dort dans les réserves du musée parisien a rendu possible la réalisation des plans précis de l’avion. La construction des éléments de la réplique a été lancée dans la foulée. Les ingénieurs ont modifié le F13 pour l’adapter aux standards actuels de la sécurité. Le Junkers a été équipé de freins et d’une roue au lieu d’un patin. Les roues du train principal viennent d’un North American T-6 Harvard. La motorisation a aussi été changée. Le choix s’est porté sur un moteur de neuf cylindres en étoile de type Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 450 ch (331 kW).

f13-pilote-d-essais-oliver-bachmann-photo-vkt_1216

Olivier Bachmann, pilote d’essais du Junkers F13, pour le premier vol. © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

f13-dieter-morszeck-photo-vkt_1212

Dieter Morszeck, le patron de Rimowa, porteur du projet Junkers F13 © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

Dieter Morszeck a fondé la compagnie «Rimowa Flugzeugwerke AG» en Suisse dans le but de produire une petite série du F13. 10.000 heures de travail ont été nécessaires pour construire le premier F13. À Oshkosh en 2015, Morszeck a présenté son projet pour la premières fois au public. 14 mois plus tard, il a effectué le premier vol du F13 à Dübendorf en Suisse.

f13-cockpit-photo-vkt_1054

Le cockpit singulier du Junkers F13 © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

f13-tole-ondulee-aile-gauche-photo-vkt_1048

Le revêtement du F13 en tole ondulée… © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

Piloté par Oliver Bachmann, pilote d’essais, et Dieter Morszeck lui-même, le nouveau F13 a pris l’air officiellement en 15 septembre à 17.15 h sur la piste en herbe de Dübendorf. Après deux circuits, les pilotes se sont posés. « Le poids aujourd’hui étais proche de la masse maximale au décollage de 1.999 kg», a confié Oliver Bachmann à Aerobuzz.fr après l’atterrissage. « Mais le moteur est encore trop puissant pour l’avion. Nous n’avons utilisé pas plus de 390 cv. La vitesse maximale était environ 130 km/h. Le F13 se pilote un peu comme un grand motoplaneur.» Avant la certification, l’équipe doit finir les essais en vol et cela peut prendre du temps.

f13-atterissage-a-duebendord-photo-vkt_1185

Aterrissage de la réplique du F13 sur la piste en herbe de Dübendorf… © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.fr

Le F13 est le premier avion en métal construit pour faire du transport aérien commercial. Le premier vol du F13 original a eu lieu en juin 1919. « Nous avons construit le F13 pour voler, pas pour le mettre dans une musée » affirme Dieter Morszeck. Il a l’intention de le présenter aux divers salons européens l’année prochaine, y inclus l’Aero à Friedrichshafen. Le F13 sera basé à Dübendorf en Suisse et à Mönchengladbach en Allemagne. La compagnie aérienne suisse, Ju-Air, qui opère trois Junkers Ju 52 et une Douglas DC-3 va aussi opérer le F13.

Volker K. Thomalla

A propos de Volker K. Thomalla

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique et pilote privé, Volker K. Thomalla est spécialisé dans les questions de l’aviation d’affaires et du trafic aérien. Il a écrit une douzaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a été rédacteur en chef des magazines aéronautiques allemands Flug Revue et Aerokurier entre 1995 et 2016.

Un commentaire

  • Adrien

    Cela manque de projets de la sorte en France, tout comme il manque des personnes fortunés, assez passionnés pour entreprendre de refaire naître, ou du moins en premier lieu, entretenir, la mémoire aéronautique française.
    Cette France futile m’exaspère, cette France showbizz aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.