Accueil » E. TRAPPIER / En mode tonton flingueur

E. TRAPPIER / En mode tonton flingueur

avent-bg15

 

Eric Trappier, futur PDG de Dassault Aviation
© Dassault Aviation

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, fait partie des 24 hommes et femmes retenus par Aerobuzz.fr au titre de la personnalité de l’année aéronautique 2021. Le choix final vous appartient. A vous de voter entre le 25 et le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

11 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(5969) } array(1) { [1]=> int(5969) }
  • @Joel Chotte
    Vous êtes vraiment sérieux dans vos affrimations ou vous faites du trollisme ?
    Car vu les inepties monstrueuses de votre message, on a tendance à penser à la seconde option. Bref, même pas envie de perdre mon temps our vous contredire tellement c’est grostesque ce que vous racontez.

    Répondre
  • Le succès du Rafale n’a pas grand rapport avec ses qualités d’avion de combat.
    – La vente a la Grèce relève strictement des pressions politiques de la France envers ce pays. D’ailleurs, l’achat de F35 est aussi prévu, ca fait plus sérieux sur un champ de bataille!
    – La vente a la Croatie est plus un don qu’une vente. ce pays n’a pas les moyens de se payer cet appareil , par ailleurs très cher par rapport a la concurrence.
    – La vente a l’Egypte est une farce. Rappelons que le premier lot a été intégralement payé par la Coface et le contribuable Français. on peut craindre une situation identique pour le second lot. Ce pays n’a de toute facon pas les moyens de payer une telle commande.
    – La commande par les EAU est un achat diplomatique afin de faire pression sur les USA par les autorités émiraties pour que le congres US accepte la livraison des 50 F35 avec les armements, mis en stand bye en raison de l’utilisation potentielle de ces équipements contre les population de l’OMAN. Scrupule que n’a pas la France!

    Répondre
  • par Jean-Baptiste Berger

    @Bour.
    Je ne partage pas votre avis .
    Si toute l’Europe était équipée en Rafale, la France serait plus forte et rien n’aurait empêché (comme les Américains le font avec les avions qu’ils vendent en Europe) Dassault d’associer des sous-traitants Européens à sa fabrication.
    De plus, vous envisagez une attaque (militaire, donc) des Russes sur notre territoire, et si cet évènement (moins probable que ce que les Américains voudraient nous faire croire…) devait effectivement se produire, la destruction des usines sous-traitantes ne serait qu’un effet secondaire, la fabrication d’un avion de chasse n’étant pas instantanée. (Et j’ose espérer que, Rafale ou pas, la défense aérienne des pays Européens est quand-même suffisamment efficace pour faire face à un tel scénario)
    Ca n’aurait donc aucune conséquence sur l’utilisation (en défense) des avions existants.
    Je suis beaucoup plus inquiet de l’usage que pourraient faire contre nous les pays du moyen Orient à qui on a vendu cet appareil (en grande quantité, donc) et dont la vision du monde à venir est beaucoup plus divergente de la nôtre que celle des Russes !
    Les Américains rêvent d’une Europe menacée par les Russes à laquelle ils apporteraient l’aide aérienne qui leur manquerait, en l’humiliant, donc.
    (Avec l’Ukraine, ils sont en train de nous pousser à rejouer le Kosovo, à la différence près que la Russie est bien plus forte qu’à l’époque….)
    J’espère que nos dirigeants ont conscience de cela. Les Américains, eux, ne risquent rien dans l’histoire.
    Et nos prétendus grands alliés Allemands, qui nous haïssent presque autant qu’en 1918, n’achèteront jamais le Rafale parce qu’ils nous jalousent le droit de veto à l’international ainsi que la capacité nucléaire dont nous sommes les seuls à disposer en Europe depuis que les Anglais l’ont quittée.
    C’est un point de vue, l’avis d’un spécialiste en géopolitique serait bienvenue sur ce sujet complexe.
    Pour ce qui est du patron de Dassault, je constate juste qu’on n’entend jamais râler les salariés de cette société, preuve qu’elle est certainement bien dirigée.
    Le fait qu’à chaque fois il s’agisse d’un homme ayant déjà longtemps fait ses preuves au sein de la société n’y est sûrement pas pour rien.
    Le jour où on y enverra un énarque, ce sera la fin !
    Jean-Baptiste Berger

    Répondre
  • par Jean Pierre D'HAENE

    Félicitations pour tous ces succès. Que de chemin parcouru depuis Évry en 1983 !

    Répondre
  • Bonjour
    Comme de nombreuses fois, il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier. Le Rafale restera la plus belle réussite d’adaptation. Néanmoins, il faut aussi maintenir l’équilibre des industriels sous-traitants. Si l’Europe était uniquement équipé en Rafale, notre voisine, la grande puissance de l’Est aurait la possibilité de clouer au sol les chasseurs Dassault en neutralisant une partie des usines sous-traitantes. Observez le résultat des composants fabriqués en Asie. Résultat les voitures équipées d’électronique ont du mal à sortir des usines Européennes. Alors je pense qu’il nous faut garder une relativité plutôt qu’un tout ou rien comme dans un signal binaire.
    Cordialement
    Michel BOUR

    Répondre
  • Absolument ! Un grand Monsieur, un grand Patron, à l’instar de Marcel Dassault, le fondateur de génie, Beno Claude Vallières, Serge Dassault, à qui mie lié une profonde affection, Charles Edelsténne, un très grand Monsieur…Bon vol !

    Répondre
  • A quand une solidarité européenne en terme d’equipements militaires ? Je ne parle pas simplement de Dassault mais aussi des autres industriels. Politique mais pas que ….il me semble que notre economie et crédibilité seraient renforcés ? Je dis ça je dis rien…

    Répondre
  • Un très grand patron dont Marcel Dassault doit être fier de là où il repose. Grâce à lui, à ses collaborateurs et à tous les employés, notre Rafale a conquis le Moyen Orient. Restera à convaincre la Finlande!!

    Répondre
  • Un grand patron dans la lignée de ses prédécesseurs. Les échecs enEurope (Suisse , Finlande , etc …) ne lui sont pas imputables car leur raison est purement politique, le F35 étant pourtant un avion inadapté aux besoins.
    Espérons qu’il saura maintenir le leadership de Dassault dans la négociation compliquée pour le SCAF

    Répondre
  • Toute mon admiration à ce grand patron, au sens noble du terme.

    Répondre
  • Nous avons eu des présidents techniciens puis gestionnaires dans cette société
    Marcel Dassault Beno Claude Vallières Serge Dassault Charles Edelstenne et Eric Trappier ont mené cette société dans le succès technique et commercial.
    Que de grands patrons.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(5969) } array(1) { [1]=> int(5969) }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(5969) } array(1) { [1]=> int(5969) }

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.