Accueil » « Out of Africa » pour un duo de Tu-160

« Out of Africa » pour un duo de Tu-160

Deux bombardiers stratégiques Tu-160 M2 des Forces aérospatiales de Russie, ont effectué un vol de nuit au-dessus de l’Océan indien, dans le cadre d’une visite inédite en Afrique du sud.

28.10.2019

Avec leur 13.000 km d’autonomie, les deux Blackjacks auraient survolé la Caspienne, puis l’Océan indien, le long de la côte Est d’Afrique, avant de rallier Waterkloof. © Ministère de la Défense de Fédération de Russie.

Les deux « Blackjack » ont décollé de la base de Waterkloof, pour revenir sur l’aéroport de Johannesburg à l’issue de leur mission. C’était la 1e fois que des « Blackjacks » opéraient dans l’Océan indien, et l’occasion pour la Russie, de diffuser un message stratégique « subliminal », à savoir que les B-52 et B-1 stationnés à Diego Garcia, ne sont plus les seuls vecteurs nucléaires aptes à opérer au-dessus de ce « grand bleu ».

Ces Tu-160 avaient été convoyés d’Engels, en Russie, jusqu’à Waterkloof, le 23 octobre, après 12 heures de vol, et en survolant 7 pays. A leur arrivée, ils ont été escortés par deux BAe Hawk Mk120 de la SAAF. La veille, un Ilyushin Il-62, ainsi qu’un An-124 les avaient précédés. Ce raid dans le bush coïncidait avec l’ouverture du sommet Russie – Afrique de Sochi.

François Brévot

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de François Brevot

chez Aerobuzz.fr
François Brévot est un reporter globe-trotter, chroniqueur, et photographe, passionné d’histoire contemporaine, aéronautique et spatiale, et de géopolitique. Il écrit en particulier, sur l’aviation militaire moderne ou ancienne, française ou internationale, et de nombreux récits de voyages sur des destinations et musées à caractère aéronautique. Spécialisé sur les nouvelles puissances aériennes, il visite très régulièrement les salons aéronautiques émergents du nouveau Siècle, que ce soit en Russie, en Chine, en Asie, en Turquie, et se passionne pour les nations d’Europe centrale.

7 commentaires

  • Gustave de Medeiros

    13.000 Km d’autonomie (dit la legende de la photo)? Ils ont deja fait des vols de 17.000Km sans ravitaillement et avec armement (missiles de croisières).

  • sirpatrick

    Les Tu_160 , surnommés cygnes blancs en Russie, n’ont pas été à proprement parler convoyés, ils se sont rendus en Afrique du Sud tout simplement dans le cadre d’une visite de courtoisie . Ils ont fait appel pour cela à des ravitailleurs IL-78 pour raffraichir les pilotes . (car c’est bien connu, si les moteurs s’arrêtent, les pilotent transpirent)
    Ces appareils, vecteurs nucléaires par excellence, peuvent aussi mettre en oeuvre des armes moins radicales, et comme les russes sont fiers de leurs traditions, les avions ont tous un petit nom de baptème. En l’occurence les deux avions qui nous intéressent sont les bien nommés « vassili reshetnikov » et « Ivan Yaritine »
    Ils sont tous basés à Engels. ils sont guidés par une centrale Glonass/GPS afin de de na pas se perdre car ca ferait désordre…. Les russes précisent que le vol a été effectué en respectant les règles internationales de la circulation aérienne. ouf nous voilà rassurés.
    bref y’a pas que les B52 et autres B-2 qui ont le droit de se promener un peu sur la planète…..

  • Pamp le mousse

    Avec leur 13.000 km d’autonomie, les deux Blackjacks auraient survolé la Caspienne, puis l’Océan indien, le long de la côte Est d’Afrique, avant de rallier Waterkloof. © UAC.
    Auraient ? UAC ?
    « …ont effectué un vol de nuit au-dessus de l’Océan indien… » ?
    C’est discret la nuit dans ce coin, des fois qu’ils retrouvent le MH370 !
    Article digne de RT, Sputnik, Russia beyond, TASS, National Interest…

    • Vladimir_K
      Vladimir_K

      Je ne suis pas certain que les militaires soient forcés de fournir à la presse leur plan de vol précis, surtout lorsqu’il s’agit de bombardiers stratégiques.

  • Michel

    Pas deux BAE Mk 120 mais deux Saab JAS 39.

  • Zaccarie

    La dérive des continents (private joke ?) … Oui, les USA, malgré leur suprématie militaro-industrielle, s’enfoncent sous le continent asiatique … lentement mais sûrement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.