Accueil » Aviation Générale » Paris 2024 ou le cauchemar des pilotes

Paris 2024 ou le cauchemar des pilotes

Les aéroports parisiens, y compris celui de Beauvais, seront fermés le temps de la cérémonie d'ouverture des JO, à partir de 16h30 le 26 juillet 2024. © Philippe Stroppa / Studio Pons pour Groupe ADP

Les restrictions de vol (à vue comme aux instruments), pendant toute la durée des Jeux Olympiques et Paralympiques, du 26 juillet au 8 septembre 2024, sont impressionnantes. Jusqu’à l’interdiction totale, dans un rayon de 150 km, pendant la cérémonie d’ouverture. Le détail de ces restrictions et surtout les liens vers les textes officiels.

Dès le 26 juillet 2024 et la cérémonie d’ouverture, l’espace aérien français, notamment sur la région parisienne, va être fortement impacté par l’organisation des Jeux Olympiques. Les aviations civile et militaire ont pris des dispositions pour réglementer l’accès à certaines zones pour les vols VFR et IFR, pendant toute la durée des Jeux olympiques et paralympiques, qui s’étendent du 26 juillet jusqu’au 8 septembre 2024.

Pour assurer la protection de la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques, le SUP AIP 095/24 a été publié le 2 mai 2024. Il indique la création d’une ZIT (Zone d’Interdiction Temporaire) de 80 nm de rayon (150 km), à partir du sol et sans limite verticale, et qui s’étend globalement d’Abbeville (LFOI) à Aubigny (LFEH) du Nord au Sud et de Mortagne aux Perche (LFAX) à Vatry (LFOK) de l’Ouest à l’Est.

Une ZIT de 80 NM de rayon sera active le 26 juillet pour la cérémonie d’ouverture des JO. © SIA

Dans cette zone, à partir du 26 juillet 2024 à 16h30, tous les vols VFR et IFR seront interdits. Les aéroports d’Orly et Roissy seront alors fermés. Une heure avant l’entrée en vigueur de la ZIT, soit à 15h30, tous les plans de vol pour des destinations situées dans la zones ou la traversant seront rejetés. La ZIT sera désactivée à 22 heures le soir même. Les vols en partance de Roissy Charles de Gaulle seront possibles sur autorisation du Centre de coordination civil-militaire des opérations aériennes qui gère la ZIT.

Pendant toute la durée des Jeux Olympiques et Paralympiques, à partir du 22 juillet et jusqu’au 8 septembre 2024 une ZIT et trois ZRT (Zones Réglementées temporaires) seront également actives qui s’étendent verticalement de la surface au FL195. Le détail du tracé des différentes zones est donné dans le SUP AIP 096/24.

Pendant l’activation de la ZIT Coubertin, Enghien-Moisselles (LFFE), Beynes-Thiverval (LFPF) et Chelles-Le Pin (LFPH) seront fermés. Pour les trafics VFR, des trajectoires sont publiées qu’il faudra impérativement respecter selon des points définis.

Une ZIT et 3 ZRT seront activées à partir du 22 juillet 2024. © SIA

Pour les vols VFR hors travail aérien, des « réseaux de confiance » seront mis en place sur les aérodromes dont le trafic est autorisé et qui se trouvent dans la zones des ZRT et ZIT. L’AIC France A 07/24 donne le détail du mode opératoire pour entreprendre un vol durant la période.

Le pilote doit demander un agrément de vol auprès du réseau de confiance de son aérodrome. Une fois l’agrément obtenu, une intention de vol doit être déposée pour chaque vol auprès du réseau de confiance. Le Centre de coordination civil-militaire des opérations aériennes validera ou non la demande. Pour chaque vol, un plan de vol devra être déposé, indiquant la référence de l’autorisation obtenue. Un complément à l’AIC devrait donner prochainement les coordonnées des réseaux de confiance.

A noter que, pour les vols VFR à destination de Persan Beaumont (LFPA), Le Plessis Belleville (LFPP), Meaux Esbly (LFPE), La Ferté Alais (LFFQ), Les Mureaux (LFXU), Lognes (LFPL), Paris-Saclay-Versailles (ex Toussus-le-Noble) (LFPN), Saint Cyr (LFPZ) et Chavenay (LFPX), une escale est obligatoire à Melun ou Pontoise, de manière à « satisfaire aux contrôles de sûreté. »

Pour consulter le SUP AIP 095/24

Pour consulter le SUP AIP 096/24

Pour consulter l’AIC France A 07/24

Fabrice Morlon

Pilote professionnel, Fabrice Morlon a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Passionné d'aviation sous toutes ses formes, il a collaboré à plusieurs médias aéronautiques et publié une dizaine d'ouvrages, notamment sur l'aviation militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.