Accueil » Red Bull met fin à son championnat du monde

Red Bull met fin à son championnat du monde

Red Bull Air Race annonce l’arrêt du championnat du monde à la fin de la saison 2019. Le calendrier est allégé. Quatre manches sautent. Un coup dur inattendu pour les écuries.

29.05.2019

Mikael Brageot, à Abu Dhabi, le 7 février 2019, lors de la première manche de l'ultime saison du Red Bull Air Race. © RBAR

Les pilotes ont reçu un email à 9h00, mercredi 29 mai 2019, soit une demi-heure seulement avant la mise en ligne de l’information sur le site officiel du Red Bull Air Race. 145 mots, titre compris : le communiqué est on ne peut plus laconique. « Red Bull a décidé de ne pas poursuivre le Championnat du monde Red Bull Air Race au-delà de la saison 2019. Les courses restantes cette année sont : Kazan, Russie, 15-16 juin; Lac Balaton, Hongrie, 13-14...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

6 commentaires

  • Simon

    Que pour le fric cette compétition RED BULL, le seul intérêt de cette société c’est la rentabilité.

    • PlasticPlane

      @Simon
      Bonjour, oui, mais au moins, ils ne s’en sont jamais cachés (vis à vis des « gens » avertis). Rappelons-nous que RedBull a organisé des manif. spectaculaires à gogo car i. soit ils n’avaient réglementairement pas accès aux pub sur médias « grand public » pour leurs produits « énergisants », ii. soit les évènements standards n’avait pas suffisamment d’échos pour éveiller l’intérêt des foules (rayer la mention inutile) : il fallait des jeux du cirque. Aujourd’hui, la notoriété des produits est établie, et on passe à autre chose moins coûteux : économiquement rien à dire. L’aspect purement sportif. et social.., pour cette compète, c’est nous les avionneux qui l’avons vu, mais on n’est pas nombreux vs le marché.

  • bob

    La vache écarlate au tapis : predicted…

  • Seb

    C’est étonnant que cela n’ait jamais prit. Des qu’un avion vol quelque part y a toujours du monde et il y a toujours eu foule lors des manches. Certes comme dit PlasticPlane, il n’y avait pas de droit TV ni droit d’entrée, mais l’intérêt des sponsors est d’être visible par le public nombreux (même gratuit). Ca aurait du attirer les entreprises et je pense que Red Bull espérait que des gros sponsors viennent le rejoindre. Woodplane dit que l’aviation ne fait plus recette, je dirai: « n’a jamais fait recette » malheureusement. Il n’y a pas vraiment plus de sponsoring dans la voltige, ni plus d’image à la TV.

  • PlasticPlane

    Peu de droits télé, un paquet de spectateursnon payants, du bruit et de la fumée pas écolo… ça faisait cher ce mode de communication pour un public moins jeune que les consommateurs « types » dont les spécimens courent à perdre haleine ou se jettent du haut des falaises avec des bouts de tissus pour voler…

  • Woodplane

    Red Bull dans le sillage de Breitling!

    L’aviation ne fait plus recette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.