Accueil » Aviation Générale » Réplic’Air a réussi sa traversée commémorative de la Méditerranée

Réplic’Air a réussi sa traversée commémorative de la Méditerranée

100 ans après Roland Garros, Baptiste Salis aux commandes de la réplique du Morane-Saulnier Type G a relié Fréjus à Bizerte (Tunisie) en 7 heures et 44 minutes de vol. Mission accomplie pour l’équipe Réplic’Air.

arton4301

arton4301

La réplique du Morane-Saulnier Type G de Réplic’Air s’est posée, à Bizerte, en Tunisie, à 16h05. Elle avait décollé de Fréjus, 7 heures 44 minutes plus tôt. Escorté par Jérémy Caussade (président de Réplic’Air), à bord d’un ULM CTLS, et par trois Piper Cub, Baptiste Salis, aux commandes du monoplan, a volé sur les traces de Roland Garros, ce dimanche 22 septembre 2013. Jérémy Caussade et son équipe ont réussi leur pari en commémorant le centenaire de la première traversée aérienne de la Méditerranée de la plus belle des manières. Le vol, aussi beau soit-il, n’est que l’aboutissement d’une démarche remarquable.
La réplique du MS type G a décollé de Fréjus à 8h21

Cette célébration dépasse, en effet, le cadre de la simple reconstitution historique. Réplic’Air a mis en œuvre des outils de conception modernes pour construire sa réplique du Morane-Saulnier Type G. L’avion a été assemblé selon les standards de l’industrie aéronautique d’aujourd’hui. Les cinq pilotes d’essais ont exploré le domaine de vol et réalisé la mise au point de la machine en appliquant les procédures actuelles. Cette volonté de réaliser une réplique aux standards du moment est sans doute le plus bel hommage que Jérémy Caussade et sa bande de professionnels passionnés aient pu rendre à cet ingénieux et audacieux pionnier de l’aviation que fut Roland Garros. Il avait foi dans le progrès.
Baptiste Salis, le pilote du MSG2013, juste avant le départ de Fréjus pour Bizerte
Au passage, Réplic’Air est aussi la démonstration que l’industrie aéronautique européenne (nous serions tentés, à ce moment précis, d’écrire « française ») est riche des talents et de la passion qu’elle recèle dans ses bureaux d’études, ses ateliers et dans ses cockpit. Airbus en a-t-il conscience. Qui saura le souffler à l’oreille de Fabrice Brégier ?
L'atterrissage du MSG2013 à Bizerte
Bravo à Jérémy, à Baptiste, à Arnaud, à Niels, à Anaïs et à tous les autres. Dignes descendants de Roland Garros. Aussi discrets que compétents et dévoués. Ce 22 septembre 2013 ils en ont rêvé pendant des années. Aujourd’hui, ils le savourent…

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

27 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter