Accueil » Rotax quitte l’ULM initial

Rotax quitte l’ULM initial
premium

En arrêtant de produire des moteurs 2-temps "582", le motoriste autrichien Rotax marque le glissement pondéral de l'activité utralégère. Les Rotax 2-temps perdurent surtout sur les monoplaces et biplaces d'occasion.

29.07.2021

Le Rotax 582 a été produit à près de 30.000 exemplaires. © Rotax

La fin de production du 582, seul 2-temps aéronautique restant à son catalogue de Rotax, est programmée fin 2021, après la sortie de plus de 30.000 exemplaires de ses ateliers. "La transition presque complète du marché des avions légers et ultralégers vers les moteurs 4-temps a motivé la décision", communique le motoriste. Le bicylindre restera disponible dans la limite des stocks des distributeurs. Rotax promet d'assurer la fourniture de ses pièces pendant encore dix ans.

Une rupture affirmée

Choisir l'évènement mondial Air...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gabriel Gavard

chez Aerobuzz.fr
Pilote avion et ULM depuis 1984, c’est par la construction amateur et les revues techniques (Fox-Echos, qu’il a créée, puis Experimental dont il sera rédacteur en chef) que Gabriel Gavard a abordé la presse aéronautique en 1994. Rédacteur en chef d’Aviasport de 2005 à 2011 et d’ULM-Info de 2017 à 2020, collaborateur à Aerobuzz.fr depuis 2012.

10 commentaires

  • PIERRE LEGENDRE

    Un « léger » détail à prendre en compte:
    Prix d’un Rotax 582 64HP: 6 600 €
    Prix d’un Rotax 912 80 HP: 15 600 €
    Rupture technologique mais aussi financière… (on atteint des sommets avec le 915 IS non certifié à 39 000 €!)
    Heureusement que le marché des 582 reconditionnés reste bien vivant!

    • Raoul Volfoni

      Vrai, mais il faut ajouter que le Tbo et la conso ne sont pas les mêmes, sur la base de 2000H (le TBO d’un 912) le 912 est beaucoup, beaucoup, plus économique que le 582 y compris en intégrant leurs couts d’achats respectifs. Et l’impact environnemental (notion qu’il faut/faudra prendre en compte)n’est pas le même non plus. En 2000 heures de 912 avec une vidange toutes les 100 h on utilisera moins de 80 litres d’huile qui logiquement finira dans le circuit de recyclage des huiles usagées. En 2000 heures de 582 avec une conso moyenne de 16 litres/h et 1,8 % d’huile c’est 576 litres d’huile qu’on disperse en partie brulée dans l’air et au sol….

    • Jean-Luc

      Il ne faut pas regarder ça en termes de prix d’achat uniquement, mais ce coût de possession (coût du cycle de vie ou LCC), en tenant compte du coût d’achat, de la consommation (carburant et lubrifiant), de la maintenance…

  • Thierry Couderc

    L’annonce était assez attendue. Elle confirme le déclin, annoncé depuis assez longtemps du moteur 2 temps et peut-être plus généralement de l’attrait de la motorisation légère de puissance modeste pour l’aviation ultra légère.
    Le temps où l’on pouvait affirmer que l’acquisition d’un ULM raisonnable demandait un investissement équivalent à celui d’une voiture moyenne d’occasion récente, est donc révolu.
    Je pense que c’est aussi la fin de l’époque où le pilote pouvait raisonnablement apprendre à maîtriser de bout en bout le maintien en condition technique de son groupe moto propulseur.

  • Souperbiet

    Bonjour,
    Les moteurs 4 temps sont moins bruyants, plus sobres donc moins polluants.
    Je suis sûr que Rotax va nous sortir une superbe Mecanique bienvenue. .
    Christian
    … du Tarn , qui bave devant les ULM actuels, mais à construit des maquettes correctes Radiocommandées.

  • Philippe Dessaigne

    N’oublions pas que les 503,532 et ensuite le 582 on grandement participés à l’essor de l’aviation ultra légère sans cela les avid flyer,kit fox ,coyote etc n’existerait pas et l’ULM n’existerai pas
    Dean Wilson le papa des avid disait à juste titre que le 912 avait un rapport poids puissance équivalent à ce qui se faisant en 1913
    N’oublions pas que le poids est l’ennemi de l’aviation ! Quand au bruit d’un 582 avec réducteur C 1/4 on ne fait pas moins même en 4 temps quoique l’on en disent
    Pour la conso Il aurait fallu que Rotax fasse évoluer sa gamme 2 temps vers l’injection comme il l’a fait avec sa gamme marine mais cela aurait moins rapporté

    • Jean-Mi

      Oui, ces moteurs ont été fabuleux pour la création de l’ULM, et toujours actuellement pour les vrais légers de la gamme ULM.
      Le rapport poids/puissance/simplicité du 2 temps est très bon pour l’ULM. Il permet à tous de mettre les doigts dedans, même au fin fond de la brousse ou de la campagne avec peu de connaissances en mécanique. Sa légèreté à permis des miracles sur les machines légères. Et facilité d’adaptation de réducteurs également.
      Bref, un bon moteur, une bonne série de moteur.
      Mais franchement, les 2T, d’autant plus réductés, on les reconnait à distance quand on applique de la puissance. Avec une sonorité pas forcément agréable, même si pas si puissante selon un sonomètre. Je fus en effet parfois surpris de quelques ULM 2T en vol fort silencieux, mais ce n’est pas la majorité.
      Le 4T, plus coupleux, se passe souvent de réducteur. Et sa sonorité, dans des fréquences différentes, est moins « désagréable » à l’oreille, même si un sonomètre vous démontre que la puissance sonore est la même.
      L’évolution de la technique fait que l’on sait faire de bons 4 temps maintenant, et si Rotax arrête ces moteurs 2T, c’est que ça doit plus se vendre tant que ça…
      On peut regarder par analogie coté motos, scotter, et compagnie. Les 2T disparaissent aussi…
      Même les outils de jardins passent au 4T !

  • Jean-Mi

    Le passage au « tout 4 temps » dans un monde de l’aviation ou l’ennemi est le bruit, ne me semble pas anachronique… Même en modèle réduit on passe de plus en plus au 4T sur les grosses cylindrées, et avec bonheur.
    Sait-on si Rotax aurait idée de sortir un 2T moderne dérivé de ceux des motoneiges ? Il est vrai que ces moteurs très simples à entretenir sont parfait pour des ULM légers de brousse…

  • Christian SOLDEVILA

    A sa sortie , le TBO du 912 n’était que de 600h .
    Puis 1000, 1200, 1500 pour finir à 2000 h en 2009.

  • MeisterD

    Lorsque l’on voit les fiches techniques de la série de moteurs 2 temps E-tech que Rotax fabrique pour les moto-neige, on a pas de mal à comprendre que l’archaïque 582 ( comme le 501 il y a quelques années ) soit sorti du catalogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.